Connect with us

A LA UNE

Donka : Quel gâchis !

Publié

le

Votre publicité ici

Peu importe le temps que vous passerez au CTE de Donka, vous n’en sortirez pas la tête, la conscience tranquilles. Une chose ou deux vous hanteront forcément, tel l’œil de Caen. Du dévouement du personnel soignant à sa désinvolture. De la qualité supérieure des ingrédients à l’insipidité absolue des repas qui sortent de la cuisine. De la peinture délicate des bâtiments rénovés aux WC dansants qui ornent les toilettes. Donka ressemble à s’y méprendre à une impossible rénovation. Quel gâchis ! Dommage que l’on ne puisse faire autrement !

Faute de pouvoir y apporter une correction, l’on pourrait certainement hasarder une explication. Peut-être qu’il a manqué à ceux qui ont rénové Donka, une valeur cardinale nommée contrôle. L’opération qui a englouti des milliards, a dû se réaliser sans aucune épine dorsale. Sans aucun fil conducteur. Ni une voix audible apte à rappeler à l’ordre, à crier le holà ! En eux-mêmes, les matériaux de construction sont sans reproche. Ceux de l’équipement, itou ! Des portes aux placards, en passant par les fenêtres, les bureaux, les climatiseurs et que sais-je encore ? Le tout dans un désordre sans nom. Faut-il réduire la climatisation ? Vous ne pouvez pas. La télécommande est introuvable. Vous devez arranger cette table, la déplacer dans ce sens pour une meilleure position ? Que nenni ! Les vis n’ont pas été serrées. Pas plus que les écrous. Tout l’arsenal tremble devant vous comme des feuilles mortes. Prendre un bain s’avère ardu. Les égouts sont bouchés. Déjà ! Les serpillères ne courent pas les rues. Une équipe d’entretien existe à Donka. D’une gentillesse inouïe. Quelqu’un passe chaque matin pour nettoyer la chambre. Il ignore certainement l’existence des toilettes et les coins reculés de la pièce. Dans les couloirs, des tables importées qui commencent à se gondoler avant d’avoir été installées. Pour l’administration, le travail bien fait doit appartenir au luxe. Peut-être à l’absurdité. Personne n’y jette un regard ni ne hasarde un contrôle.

Ce n’est malheureusement pas tout. Donka est la partie palpitante d’une Guinée dans laquelle le bien-être de l’homme échappe aux activités humaines. L’argent s’y est gentiment substitué. On le sent, on le vit au CTE de Donka. Non pas que l’on vous réclame des sous. Loin de là. Mais vous vivez absolument le statut du Guinéen à la fois malade et source sûre de revenu. Ne vous en faites pas, la mentalité est ancrée avant l’arrivée de la pandémie ! On vous soigne si vous payez. On vous soigne parce que vous payez. La succulence du terme « humain » y laisse des plumes. La délicatesse a déserté les relations patients-soignants. Le personnel le reflète à merveille. Têtu, le phénomène persiste dans tous les actes, à toutes les étapes de la chaîne de communication. Sur toute la longueur de la ligne.

Tôt le matin, vous avez la visite d’un médecin, d’une infirmière. Peut-être d’une équipe. Aucun signe extérieur ne les distingue. Même pas l’immense quantité de feuilles volantes qu’ils ont entre les mains. L’informatique ne nous a pas encore envahis. L’ordinateur a certainement peur du nouveau virus. Ebola ne nous a pas légué des administrateurs pour collecter des données, mesurer, évaluer tous les contours d’une épidémie. Aussi, sommes-nous pantois devant la nouvelle pandémie. Les soignants, eux, sont là, bien sûr, pour voir comment le malade a passé la nuit. La porte s’ouvre violemment. Quelle que soit l’heure. Que vous dormiez ou non ! Que vous souffriez ou non ! La dernière fois que j’ai vu des portes s’ouvrir de cette façon, c’était en 1996, à la Maison centrale de Coronthie. Le Coronavirus n’avait pas vu le jour. La seule différence est qu’à Donka, personne ne songe à refermer une porte. Non, je vous assure !

Diallo Souleymane (in Le Lynx)

Votre publicité ici

Guinee28.info est un site d’informations générales et d’analyses sur la Guinée. Il couvre au quotidien l’actualité en toute indépendance et impartialité. Il offre aussi à ses lecteurs un débat d’idées, favorisant l’établissement d’une culture démocratique. Vous êtes annonceurs ? Vous voulez publier un article sponsorisé ? Nous contacter: alfaguinee28@gmail.com

Devenez annonceur sur guinee28.info

A LA UNE

Maison Centrale : « gravement » malade, Etienne Soropogui admis d’urgence à Ignace Deen

Publié

le

Par

Votre publicité ici

La santé de l’opposant Etienne Soropogui s’est fortement dégradée à la Maison centrale où il est emprisonné depuis une dizaine des jours, avec plusieurs autres responsables de l’opposition, au point qu’il a été admis d’urgence hier vendredi, à l’hôpital Ignace Deen.

Selon son avocat qui s’inquiète de sa situation, il souffre des complications pulmonaires.

« Nous pensons qu’en pareil cas, son état nécessite une évacuation sanitaire. Je viens de parler avec lui, mais je suis très inquiet », a confié Me Salifou Béavogui à nos confrères de guineematin.com.

Poursuivi  pour « fabrication, acquisition, stockage, détention, usage d’armes légères, de guerre, détention de munitions, menaces, association de malfaiteurs », le président du mouvement politique « Nos Valeurs Communes », a été placé sous mandat de dépôt le 16 novembre 2020 avec ses coaccusés,  Ousmane Gaoual Diallo, Mamadou Cellou Baldé et Abdoulaye Bah, tous des responsables de l’UFDG, le principal parti de l’opposition dirigé par Cellou Dalein Diallo.

Justement, leur arrivée à la Maison centrale intervenait le jour même où un sexagénaire détenu dans cette prison, mourait juste après son transfèrement d’urgence de sa cellule à l’hôpital Ignace Deen. Selon sa famille, le vieux à succomber, suite à des tortures subies lors de sa détention. Une version que le ministère de la justice dément.

Par Mariam Bâ

Votre publicité ici
Cliquez et continuer à lire

A LA UNE

Détournement présumé de 200 milliards : la vérité va-t-elle éclater ?

Publié

le

Par

Votre publicité ici

La vérité va-t-elle éclater un jour dans l’affaire de détournement présumé de plus de 200 milliards de francs guinéens, imputé à la ministre de l’Enseignement technique, de la formation professionnelle et de l’emploi, Zenab Nabaya Dramé ?

Alors que le gouvernement, hâtivement, a formellement démenti ce scandale révélé par nos confrères de Guineenews qui persiste et signe, le parquet de Conakry a, en tout cas, décidé ce vendredi 27 novembre, d’ouvrir une enquête sur ce dossier dit de « Nabayagate » ou « Zé-gate », et qui agite le pays depuis deux jours.

Dans ce communiqué lu à la télévision nationale, le Parquet a déclaré que ces enquêtes pourraient éventuellement aboutir à des poursuites pour « détournement ou dénonciation calomnieuse et diffamation ».

 Lisez

« Suivant communiqué en date du 26 novembre 2020, le gouvernement de la République a fait état d’un prétendu détournement de denier public d’un montant de plus de 200 milliards de nos francs par un membre du gouvernement tel que rapporté par le site d’informations Guineenews et relayé par d’autres médias. Face à cette dénonciation et dans sa mission régalienne de lutter contre toute impunité dans la gestion du denier public, le parquet a décidé de procéder ou faire procéder à des enquêtes et investigations plus approfondies au terme desquelles, des poursuites pourraient éventuellement être engagées conformément aux dispositions pertinentes de l’article 47 du code de procédure pénale. Le parquet rappelle que de telles poursuites seraient initiées soit pour détournement de denier public, soit pour dénonciation calomnieuse et diffamation. »

Par Guinee28

Votre publicité ici
Cliquez et continuer à lire

A LA UNE

Burkina Faso : le chef de l’opposition Zéphirin Diabré concède sa défaite

Publié

le

Par

Votre publicité ici

Le président du Burkina Faso, Roch Marc Christian Kaboré, dont la réélection dès le premier tour a été proclamée jeudi par la commission électorale, a annoncé vendredi soir sur Twitter avoir reçu les félicitations du chef de l'opposition, Zéphirin Diabré.

"J'ai reçu ce vendredi dans la soirée, les félicitations du candidat à la présidentielle Zéphirin Diabré. Je salue sa démarche qui s'inscrit en droite ligne de l'esprit républicain de notre classe politique et témoigne de la maturité de notre démocratie", écrit-il.

Le tweet est illustré par une photo des deux hommes ensemble. L'opposition, qui avait menacé de ne pas reconnaître le résultat, "avait pris acte" jeudi de l'annonce, tout en annonçant se réserver le droit de le contester en justice.

Source : France24

Votre publicité ici
Cliquez et continuer à lire

Facebook

Devenez annonceur sur guinee28.info

Créez votre site INTERNET 250000FG MOIS

Créez votre site INTERNET 250000FG MOIS
Devenez annonceur sur guinee28.info

A PROPOS DE GUINEE28

Siège social : Lansanaya barrage commune de Matoto.

Télél : +224 624 24 93 98 – 656 92 41 62 – 666 39 29 09

Email : alfaguinee28@gmail.com

Tendance

Vous aimez lire guinee28.info merci par avance de votre soutien «Veuillez désactiver votre bloqueur de publicité». Nous n'affichons que des publicités natives qui rendent le site agréable.

Avis aux utilisateurs d'AdBlock

Vous aimez lire guinee28.info merci par avance de votre soutien «Veuillez désactiver votre bloqueur de publicité». Nous n'affichons que des publicités natives qui rendent le site agréable.