Connect with us

A LA UNE

Deux avocats Français assurant la défense de Gaoual et cie empêchés de se rendre à Conakry

Published

on

Deux avocats Français ont été « empêchés » de se rendre à Conakry, où ils devaient assurer la défense des opposants Ibrahima Chérif BAH, Ousmane Gaoual DIALLO, Etienne SOROPOGUI, Abdoulaye BAH et Mamadou Cellou BALDE, tous écroués depuis quelques mois à la maison centrale.

« Le 14 décembre 2020, nous faisions état de notre souhait de nous rendre au plus vite à Conakry pour participer à la défense de Monsieur Ibrahima Chérif BAH, de Messieurs Ousmane Gaoual DIALLO, Etienne SOROPOGUI, Abdoulaye BAH et Mamadou Cellou BALDE afin de déterminer si les poursuites lancées contre eux obéissent à des considérations autres que politiques. Rappelons qu’ils sont incarcérés depuis près de trois mois désormais. En dépit de nos démarches, aucune autorisation ne nous a été accordée et nous n’avons pas été en mesure de nous rendre sur place afin d’exercer pleinement notre mandat de défense », ont dénoncé jeudi 28 janvier 2021 Maître Patrick KLUGMAN et Maître Ivan TEREL.

Face à cette situation, les deux avocats n’entendent pas baisser la garde. Ils ont annoncé qu’ils vont saisir « sans délai » les instances internationales compétentes « de ces violations graves des droits élémentaires » de leurs clients « pour que soit rappelé au gouvernement Guinéen le respect des engagements internationaux pris en matière de respect des droits de l’homme et plus particulièrement le droit à un procès juste et équitable et la garantie de l’effectivité des droits de la défense », disent-t-ils.

Par Mariam Bâ