Connect with us

A LA UNE

Dans quels pays les migrants sont-ils arrivés en 2020 ?

Published

on

Votre publicité ici

L'année 2020 a connu un effondrement inédit d'au moins 30% des flux migratoires vers les pays de l'OCDE à cause de la pandémie, constate l'organisation dans son rapport annuel. Les États-Unis gardent leur première place. Comment se placent les autres pays ?

Avec 3,7 millions de personnes qui ont rejoint les 25 pays membres de l'OCDE, l'immigration a atteint l'an dernier le plus bas niveau enregistré depuis 2003. L'année 2020 a connu un effondrement inédit d'au moins 30 % des flux migratoires vers ces pays à cause de la pandémie et des restrictions, souligne le rapport annuel de l'organisation internationale publié jeudi relatif à l'année dernière.

Quels sont les principaux pays qui les ont "accueillis" ?

N°1 : les États-Unis

Les États-Unis restent le premier pays d'immigration de l'OCDE en 2020. Le pays a enregistré une baisse de 44 % comparé à 2019, avec 576 000 nouveaux arrivants l'an dernier.

En revanche, le nombre d'agriculteurs saisonniers a grimpé aux États-Unis avec pas moins de 213 000 saisonniers accueillis. Dans la plupart des pays riches, les domaines des récoltes et de l'agriculture ont continué de drainer cette main d’œuvre qui s'est révélée essentielle même en temps de crise sanitaire.

Par ailleurs, depuis 2017, les États-Unis sont le pays de l'OCDE accueillant le plus grand nombre de demandeurs d'asile. Plus des trois quarts de ces demandes ont été faites par des citoyens de pays d'Amérique latine et des Caraïbes, en particulier le Guatemala (36 000), le Honduras (31 000), le Venezuela et El Salvador (23 000 chacun).

N°2 : l'Allemagne

L'Allemagne a accueilli 460 000 migrants permanents en 2020, une baisse relativement modeste par rapport aux autres pays de l'OCDE (-26 %). Relativement à la taille du pays par rapport aux Etats-Unis, on peut dire que l'immigration est plus dynamique en Allemagne. Le flux de migrants de 2020 correspond environ à 0,2 % de la population américaine contre 0,6 % pour l'Allemagne. Tout de même loin des 2 % du Luxembourg ou de l'Islande.

Avec 103 000 demandeurs d'asile, l'Allemagne était le seul autre pays de l'OCDE à avoir reçu plus de 100 000 demandes en 2020. Les demandes d'asile de citoyens syriens en Allemagne n'ont que légèrement baissé (-7 %) et celles d'Afghanistan ont même augmenté de 4 %.

La majorité des candidats venaient de Syrie (36 000), d'Afghanistan (9 900) et d'Irak (9 800). La plus forte augmentation depuis 2019 concerne les ressortissants afghans (400) et la plus forte baisse des ressortissants nigérians (-5 800).

N°3 : le Royaume-Uni          

Le Royaume-Uni suit avec un peu moins de 250 000 nouveaux migrants permanents en 2020, environ 30 % en dessous du chiffre de 2019.

En 2020, le nombre de premiers demandeurs a diminué de -19 %, pour atteindre environ 36 000. La majorité des demandeurs venaient d'Iran (4 200), d'Irak (3 300) et d'Albanie (3 100). La plus forte augmentation depuis 2019 concernait les ressortissants érythréens (700) et la plus forte diminution des ressortissants iraniens (-1 300).

Depuis le 1er janvier 2021, les citoyens de l'UE qui souhaitent s'installer au Royaume-Uni sont soumis aux mêmes règles que les citoyens du reste du monde, à l'exception des citoyens irlandais qui peuvent continuer à venir sans restrictions dans le cadre d'arrangements distincts. Donc à l'occasion du rapport annuel 2021, la France ou l'Allemagne pourront faire partie des statistiques sur l'immigration.

N°4 : la France

Parmi les cinq premiers pays de destination de l'OCDE, la France a enregistré la plus faible baisse (-21 %) et a accueilli 230 000 nouveaux migrants en 2020, la plaçant au cinquième rang des principaux pays de destination.

En 2020, le nombre de premiers demandeurs a diminué de -40,9 % en France, pour atteindre environ 82 000. La majorité des demandeurs venaient d'Afghanistan (10000), de Guinée (4 700) et du Bangladesh (4 600).

La plus forte augmentation depuis 2019 concernait les ressortissants ukrainiens (900) et la plus forte baisse des ressortissants albanais (-6 500). Sur les 86 000 décisions prises en 2020, 22,2 % étaient positives.

N°5 : l'Espagne

Les migrations vers l'Espagne, cinquième pays de destination de l'OCDE, qui n'avaient cessé d'augmenter entre 2015 et 2019, ont subi une forte baisse en 2020 et se situaient juste au-dessus des 200 000 (-38 %).

L'Espagne figurait, pour la première fois dans l'histoire, parmi les trois premiers pays de destination de l'OCDE, avec plus de 86 000 demandeurs d'asile. Près de neuf demandeurs d'asile sur dix en Espagne sont originaires d'Amérique latine et des Caraïbes, principalement du Venezuela et de la Colombie.

La majorité des candidats venaient du Venezuela (28 000), de la Colombie (27 000) et du Honduras (5 500). La plus forte augmentation depuis 2019 concerne les ressortissants du Pérou (1 200) et la plus forte baisse des ressortissants du Venezuela (-12 000). Sur les 125 000 décisions prises en 2020, 40,9 % étaient positives.

Source: AFP

Guinee28.info est un site d’informations générales et d’analyses sur la Guinée. Il couvre au quotidien l’actualité en toute indépendance et impartialité. Il offre aussi à ses lecteurs un débat d’idées, favorisant l’établissement d’une culture démocratique. Vous êtes annonceurs ? Vous voulez publier un article sponsorisé ? Nous contacter: alfaguinee28@gmail.com

A LA UNE

« Une attaque terroriste n’est pas exclue en Guinée », alerte Bruxelles

Published

on

Votre publicité ici

Une attaque terroriste n’est pas à exclure sur le sol guinéen, jusque-là épargné par les djihadistes, alerte le ministère belge des Affaires étrangères, du commerce extérieur et de la coopération au développement.

Dans une note adressée aux ressortissants Belges vivant en Guinée, Bruxelles déconseillent ses ressortissants, de se déplacer la nuit dans les banlieues de Conakry.

« Depuis début 2012, le Nord Mali – pays voisin de la Guinée – est sujet à une insécurité majeure chronique liée à la présence de groupes terroristes, de mouvements rebelles et à des actes de brigandages. Le Centre du pays est également de plus en plus affecté par les mouvements terroristes et les conflits intercommunautaires. Ces groupes sont responsables de plusieurs enlèvements d’Occidentaux au Mali, au Niger, au Burkina Faso et au Bénin au cours des dernières années et continuent à menacer les intérêts occidentaux dans la région. De plus, les attentats perpétrés à Bamako, Ouagadougou et Grand Bassam ainsi que les coups de filets ayant conduit à l’arrestation de présumés djihadistes dans plusieurs pays de la région, y compris au Sénégal voisin, tendent à indiquer une expansion de la menace terroriste dans la sous-région. Une attaque terroriste n’est pas exclue en Guinée », indique-t-on.

Par Guinee28

 

Continue Reading

A LA UNE

Transition : Biden dépêche un émissaire à Conakry

Published

on

Votre publicité ici

Depuis mercredi, le sous-secrétaire d’État américain adjoint aux affaires africaines, Michael Gonzales, est en visite en Guinée pour s’enquérir de la situation de la transition.

Comme la Cedeao, Washington souhaite la tenue rapide des élections libres et équitables pour permettre au pays de revenir au plutôt possible à un régime civil, après la chute d’Alpha Condé, déposé par l’armée le 05 septembre dernier.

L’émissaire de Joe Biden a déjà rencontré plusieurs acteurs de la transition dont le FNDC. Michael Gonzales doit également rencontrer le Premier ministre, Mohamed Beavogui, et le président de la transition, Mamadi Doumbouya, avant de quitter Conakry ce vendredi.

Le 2 novembre dernier, les États-Unis avaient annoncé qu’ils excluraient Conakry de l’Agoa d’ici janvier prochain, si l’ordre constitutionnel n’était pas rétabli.

Par Mariam Bâ

Continue Reading

A LA UNE

Création d’une Cour de répression des infractions économiques et financières en Guinée

Published

on

Votre publicité ici

Le président de la transition, le colonel Mamady Doumbouya, a créé une Cour de répression des infractions économiques et financières (CRIEF)  en Guinée.

Objectif, lutter contre les détournements de fonds et la corruption, a annoncé jeudi, Ousmane Gaoual Diallo, lors du conseil des ministres.

Cette cour, à travers sa chambre de poursuite et de jugement, s'intéressera notamment aux dossiers de détournement et de de corruption, aussi bien dans l'administration publique que dans le secteur privé, souligne le porte-parole du gouvernement.

Par Guinee28

Continue Reading

Facebook

Advertisement
Advertisement

A PROPOS DE GUINEE28

Siège social : Lansanaya barrage commune de Matoto.

Télél : +224 624 24 93 98 – 656 92 41 62 – 666 39 29 09

Email : alfaguinee28@gmail.com

Tendance