Connect with us

Politique

Dadis Camara à Conakry : un retour peu probable

Published

on

Votre publicité ici

Après plusieurs tentatives, Moussa Cadis Camara, essaye ce mercredi 26 aout 2015 encore de regagner la Guinée, terre de ses ancêtres.

L’ex chef de la junte militaire de 2008-2009, Dadis Camara, qui vit en exil au Burkina depuis 2010, suite à une attaque perpétré à son encontre par son aide de camp Toumba Diakité, veut mettre fin à son exil.

Inculpé dans le dossier du massacre du 28 septembre 2009, où au moins 157 personnes avaient été tuées à Conakry, par la junte qu’il dirigeait, Dadis Camara est annoncé à nouveau ce mercredi 26 août 2015 dans la capitale guinéenne.

Si son parti, les FPDD (forces patriotiques pour la démocratie et le développement) croient fermement à son retour, Comme à la dernière fois, la tâche s’annonce compliquer pour l’enfant de Koulé, qui veut se porter candidat à la présidentielle du 11 octobre prochain.

D’abord, comment quitter le Burkina ? En mi aout, monsieur Camara, qui avait même réservé une place dans un vol pour Conakry, n’avait pas pu franchir l’aéroport de Ouagadougou. Il avait été empêché par des autorités dont les identités pour le moment ne sont pas connues.

Après le Burkina, il doit transiter par Abidjan. Là aussi, la tâche s’annonce ardue. Hôte encombrant pour la Côte d’Ivoire, ils seraient difficiles pour les autorités ivoiriennes d’autoriser son escale. La dernières fois, celles-ci avaient indiqué, qu’elles n’étaient pas au courant de son passage par Abidjan.

Enfin sa descente à l’aéroport-Gbessia. Si le pouvoir de Conakry n’a pas caché son ignorance sur son retour annoncé pour ce mercredi, le porte-parole du gouvernement, Albert Damantang Camara a clairement indiqué chez nos confrères de guineematin que Ce n’est  pas la Guinée qui a envoyé Dadis à Ouagadougou. »

« Penser que le gouvernement guinéen est capable de dicter son comportement aux gouvernements ivoiriens et burkinabés, c’est prétendre avoir beaucoup de pouvoir. » Dit-il

Guinee28.info est un site d’informations générales et d’analyses sur la Guinée. Il couvre au quotidien l’actualité en toute indépendance et impartialité. Il offre aussi à ses lecteurs un débat d’idées, favorisant l’établissement d’une culture démocratique. Vous êtes annonceurs ? Vous voulez publier un article sponsorisé ? Nous contacter: alfaguinee28@gmail.com

Advertisement

A LA UNE

« On n’a jamais mis des opposants en prison », jure Alpha Condé

Published

on

Votre publicité ici

Alors que plusieurs militants et responsables de l’opposition croupissent sans jugement depuis plusieurs mois à la maison centrale, dont au moins quatre ont déjà perdu la vie, le président Alpha Condé a nié avoir emprisonné des opposants. Pour lui, ceux qui sont « en prison ne sont pas des hommes politiques », a-t-il déclaré ce mercredi 24 février 2021, en marge du lancement du forum pour l’investissement en Guinée  (Guinea Investment Forum).

« La Guinée a fait d’énormes progrès sur le plan des droits humains, mais on continue toujours de nous considérer comme avant. Les pays qu’on dit démocratiques en Afrique, mettent leurs opposants en prison. Nous, on n’a jamais mis des opposants en prison », a dit Alpha Condé, ajoutant que « les gens qui sont en prison ne sont pas des hommes politiques ».

Dans son discours, le chef de l’Etat a aussi traité les guinéens des tortues « sans honte ».

« Les Guinéens n’ont pas honte, ils ont peur. Alors, c’est comme la tortue, il faut mettre le feu derrière », et « c’est ce qui va se passer », dit-il, avant de promettre que d'ici la fin de l'année il va ''récupérer"  tous les "biens de l'Etat détournés".

Par Mariam Bâ

Continue Reading

A LA UNE

En Guinée, les Affaires religieuses désormais rattachées à la présidence !

Published

on

Votre publicité ici

Les Affaires religieuses sont désormais rattachées à la présidence en Guinée, selon un décret présidentiel lu jeudi soir à la télévision nationale.

Dans ce décret, le secrétaire général sortant, Aly Jamal Bangoura, a été confirmé à son poste.

Il reste encore deux ministères dont les responsables ne sont toujours pas nommés par le président de le République, pour compléter le premier gouvernement de son troisième mandat. Il s’agit de ceux de l’Unité nationale et de la Coopération internationale.

Par Guinee28

Continue Reading

A LA UNE

La date de la réouverture de la frontière entre la Guinée et la Sierra Leone fixée

Published

on

Votre publicité ici

En séjour à Conakry pour deux jours, le président de la Sierra Leone, Juluis Maada BIO, et le président Alpha Condé se sont entendus ce mardi 16 février 2021 pour ouvrir leurs frontières communes jeudi prochain à 8 heures.

Cette frontière, comme celles entre la Guinée et le Sénégal et la Guinée Bissau, sont fermées depuis plusieurs mois par les autorités guinéennes, sans aucune explication officielle et en violation du protocole de la CEDEAO sur la liberté de circulation des hommes et des biens.

Toutefois, sur le cas de la Sierra Leone, le président Alpha Condé avait ouvertement accusé le vice président léonais, Mohamed Juldeh Jalloh d'être de collusion avec son principal opposant, Cellou Dalein Diallo pour déstabiliser la Guinée, pendant la présidentielle du 18 octobre dernier. Accusation vite démentie par l’intéressé.

Par Guinee28

Continue Reading

Facebook

Advertisement

Créez votre site INTERNET 250000FG MOIS

Créez votre site INTERNET 250000FG MOIS
Advertisement

A PROPOS DE GUINEE28

Siège social : Lansanaya barrage commune de Matoto.

Télél : +224 624 24 93 98 – 656 92 41 62 – 666 39 29 09

Email : alfaguinee28@gmail.com

Tendance