Accueil / A LA UNE / Crise au Port de Conakry: le fils d’Alpha Condé accusé

Crise au Port de Conakry: le fils d’Alpha Condé accusé

La crise au port autonome de Conakry est loin d’être terminé, suite à sa concession au groupe Turc Albayrak. Alors que le gouvernement peine à convaincre sur les bénéfices que l’Etat guinéen va tirer de ce contrat d’une durée de 25 ans, les travailleurs du port ont révélé que Mohamed Condé, le fils du président Alpha Condé, serait actionnaire à hauteur de  30% de cette société proche de la famille Erdogan.     

«  Le président de la République a décidé que ce contrat rentre en vigueur contre vents et marrées parce que son fils, Mohamed Condé, est actionnaire  à hauteur de  30% de la société turque », a révélé le secrétaire général de la Délégation syndicale des travailleurs du port, Cheick Touré, lors d’une rencontre tenue à la Bourse du travail, ce jeudi 13 septembre 2018, rapporte nos confères de ledjely.com.

Depuis plus d’un mois, ces travailleurs qui accusent le gouvernement d’avoir « vendu » une partie du port à Albayrak, continuent de se  battre pour tenter  d’obtenir l’annulation de ce contrat, signé sans appels d’offres.

Toutefois, le gouvernement, assurant que la société va investir 500 millions de dollars pendant la durée de la concession, « ce qui va permettre d’équiper le port et de réaliser des travaux extrêmement importants », n’entend pas, du moins pour le moment, revenir en arrière. Sera-t-il contraint ?

Par Alpha Abdoulaye Diallo

About Guinee28.info

Les Nouvelles de Guinée

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.