Accueil / A LA UNE / Côte d’Ivoire: pourquoi Alassane Ouattara n’exclut-il pas un 3e mandat?

Côte d’Ivoire: pourquoi Alassane Ouattara n’exclut-il pas un 3e mandat?

En Côte d'Ivoire, le président Alassane Ouattara continue de laisser planer le doute sur un nouveau mandat pour 2020. Dans une interview à l'hebdomadaire Jeune Afrique à paraître ce dimanche 3 juin, le chef de l'Etat ivoirien a répété qu'il n'excluait pas de se présenter pour la présidentielle à la fin de son second mandat puisque selon lui la nouvelle Constitution de 2016 l'y autorise. Une décision que le chef de l'Etat prendra en 2020 « en fonction de la situation de la Côte d'Ivoire ». « La stabilité et la paix passent avant tout, y compris avant mes principes », a déclaré le chef de l'Etat ivoirien. Alassane Ouattara avait déjà tenu des propos similaires en novembre sur France 24 et RFI. Pourquoi Alassane Ouattara laisse-t-il planer le doute ?

Alors qu'avant sa réélection en 2015 le président ivoirien n'avait de cesse de répéter qu'il n'irait pas au-delà de deux mandats, depuis novembre dernier, Alassane Ouattara entretient le flou pour 2020.

Pour certains observateurs politiques, cette position reflète moins une véritable ambition présidentielle qu'une volonté de calmer les ardeurs des potentiels candidats à sa succession au sein de la mouvance présidentielle.

Ce qui ne manque pas de sel, c'est que le président Ouattara semble se présenter comme l'ultime et meilleur recours pour 2020 alors qu'en parallèle il se dit favorable à l'organisation d'une primaire pour désigner le candidat qui représentera la coalition au pouvoir.

Pour le politologue ivoirien Sylvain N'Guessan, en n'excluant pas de se représenter, Alassane Ouattara s'offre une possibilité de faire barrière à un candidat du PDCI qui ne lui conviendrait pas et éventuellement à Guillaume Soro, le président de l'Assemblée nationale, à qui l'on prête des ambitions présidentielles.

Reste que cette position ne risque pas d'aplanir les tensions avec son allié de la coalition au pouvoir qui estime que l'investiture pour 2020 lui revient de droit puisque le PDCI a soutenu par deux fois en 2010 et 2015 le RDR du président Ouattara.

RFI

About Guinee28.info

Les Nouvelles de Guinée

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.