Connect with us

A LA UNE

Côte d’Ivoire: les enjeux des élections locales

Published

on

Votre publicité ici

A partir de 8h TU ce samedi 13 octobre, six millions et demi d'électeurs ivoiriens sont appelés à choisir près de 200 maires et 31 conseils régionaux. Le scrutin a valeur de test avant la présidentielle de 2020 met un terme à une campagne marquée par un certain nombre de tensions, dans les discours et parfois sur le terrain.

Pour sécuriser les scrutins, 30 000 policiers, gendarmes et militaires sont déployés dans le pays en particulier dans des « localités à risque » où la campagne s'est révélée tendue. Plusieurs villes ont en effet été le théâtre d'affrontements entre partisans de candidats. Des affrontements qui ont même provoqué la mort d'un homme à Bédiala cette semaine.

Ces tensions résultent de la tonalité d'un débat politique qui s'envenime de semaine en semaine depuis des mois, en particulier entre le PDCI et ses ex-alliés de la coalition RHDP qui tourne aujourd'hui autour du RDR d'Alassane Ouattara. Le RHDP a perdu l'un de ses deux moteurs : l'allié du RDR en 2011 est devenu son meilleur ennemi. Par crainte de se voir imposer un candidat en 2020 voire de se faire totalement absorber, le PDCI ne cesse de prendre ses distances avec le parti unifié cher à Alassane Ouattara. Le parti d'Henri Konan Bedié a d’ailleurs aligné des candidats dans plus de la moitié des communes et les deux tiers des régions, face à des candidats RHDP parfois issus de ses propres rangs.

Le PDCI affaibli par une fronde interne

Mais le PDCI doit aussi faire face à la fronde de nombre de ses cadres, favorables au RHDP. Des frondeurs qui concourent d'ailleurs parfois ce samedi sous les couleurs du parti unifié contre leur propre formation. Le parti part donc à l'élection affaibli par ses divisions internes.

En lice également un peu moins de 400 candidats indépendants dont certains sont soutenus par Guillaume Soro, officiellement membre du RDR. Alors qu’il ne cache pas ses ambitions présidentielles pour 2020, Soro soutient nombre de listes indépendantes, comme celle de Tehfour Koné à Abobo face au poids lourd du régime, le ministre de la Défense, Hamed Bakayoko. C'est d'ailleurs l'une des inconnues de ce scrutin, les « indépendants » plus nombreux que tous les candidats « étiquetés » parviendront-ils à faire le plein des voix chez les électeurs non encartés ?

Un premier test avant la présidentielle de 2020

Quant au FPI, l'aile dure du parti restée fidèle à Laurent Gbagbo boycotte le scrutin, mais l'aile dirigée par Pascal Affi N'Guessan, lui-même candidat aux régionales, présente une douzaine de listes aux municipales et soutient une poignée d'indépendants.

Qui pèse quoi ? A quoi ressemblera l'échiquier politique ? Quelles seront les lignes de front, les rapprochements possibles en vue de la présidentielle de 2020 ? Voilà quelques-unes des questions auxquelles le double scrutin de ce samedi pourrait apporter quelques réponses.

RFI

Guinee28.info est un site d’informations générales et d’analyses sur la Guinée. Il couvre au quotidien l’actualité en toute indépendance et impartialité. Il offre aussi à ses lecteurs un débat d’idées, favorisant l’établissement d’une culture démocratique. Vous êtes annonceurs ? Vous voulez publier un article sponsorisé ? Nous contacter: alfaguinee28@gmail.com

A LA UNE

Lutte contre le Coronavirus : la Chine offre 200 000 doses de vaccin à la Guinée

Published

on

Votre publicité ici

La Chine a offert 200 000 doses de vaccin Sinopharm contre la Covid-19  à la Guinée.

La remise du don a lieu ce mercredi 03 mars 21 à l’aéroport international Conakry-Gbessia, en présence de l’Ambassadeur de la Chine en Guinée, ainsi que le ministre Guinéen de la Santé et des responsables de l’Agence nationale de sécurité sanitaire (ANSS).

Le don de ce vaccin intervient alors que la Guinée est confrontée à une nouvelle explosion de cas de la pandémie.

Face à cette situation, le gouvernement a durci les mesures sanitaires.

Par Mariam Bâ

Continue Reading

A LA UNE

Sénégal: Sonko, principal opposant au pouvoir, arrêté après des incidents à Dakar

Published

on

Votre publicité ici

Le député Ousmane Sonko, principale figure de l'opposition sénégalaise, a été arrêté mercredi à la suite d'incidents survenus sur le trajet du tribunal où il devait être entendu sur des accusations de viols contre lui, ont dit ses avocats à l'AFP.

"Nous sommes en route pour la section de recherches (de la gendarmerie). 0n lui a notifié son arrestation pour troubles à l'ordre public et participation à une manifestation non autorisée", a indiqué à l'AFP Me Cheikh Khouraissy Ba. Un autre conseil de M. Sonko a également rapporté son arrestation.

L'arrestation du parlementaire, chef du parti Pastef et troisième de la présidentielle de 2019, est le dernier épisode d'une affaire qui agite le monde politique sénégalais depuis un mois.

M. Sonko, 46 ans, est visé depuis début février par une plainte pour viols et menaces de mort déposée par une employée d'un salon de beauté dans lequel il allait se faire masser pour, dit-il, soulager ses maux de dos. M. Sonko nie ces accusations et dénonce un complot.

Il était attendu mercredi matin dans le cabinet du juge pour être interrogé, comme l'ont été avant lui différents protagonistes.

Son déplacement en cortège à travers Dakar, placée sous haute surveillance policière, a donné lieu à des tirs de gaz lacrymogènes pour disperser les groupes exaltés l'accompagnant ou se formant sur son passage, et un bras de fer de plusieurs heures entre la délégation et les forces de l'ordre sur son itinéraire, ont constaté les journalistes de l'AFP.

AFP

Continue Reading

A LA UNE

Attractivité des juridictions minières : la Guinée régresse de 23 places en 1 an

Published

on

Votre publicité ici

En un an, la Guinée a chuté de 23 places dans le monde selon le classement de Fraser Institute portant sur l’attractivité des juridictions minières.

Selon le think tank canadien, la Guinée est la 43e juridiction la plus attractive au monde en 2020, alors qu’elle était au 20e rang en 2019. Mais si cette position marque une régression pour le pays qui était à la fois leader continental, et 1er au monde sur le plan du potentiel minier, il faut souligner que le premier producteur africain de bauxite est passé de la 68e à la 44e place mondiale au niveau des politiques minières en vigueur.

Dans son classement annuel évaluant l’attractivité globale des juridictions minières à travers le monde, Fraser Institute prend en effet aussi bien en compte le potentiel minier (60 %) que les réglementations en vigueur (40 %). Or, dans le deuxième domaine, la Guinée a augmenté son score de 33 points, soit la meilleure performance pour un pays africain. Les sondés ont indiqué, apprend-on, une diminution des préoccupations concernant le système juridique, la législation du travail et les accords socio-économiques.

Notons que la Guinée est la 4e juridiction minière la plus attractive en Afrique et la 3e sur le plan des politiques minières, sur 13 pays évalués. Au total, l’organisme a inclus 77 pays dans son classement annuel en 2020 contre 76 un an plus tôt.

Avec Agence Ecofin

Continue Reading

Facebook

Advertisement

Créez votre site INTERNET 250000FG MOIS

Créez votre site INTERNET 250000FG MOIS
Advertisement

A PROPOS DE GUINEE28

Siège social : Lansanaya barrage commune de Matoto.

Télél : +224 624 24 93 98 – 656 92 41 62 – 666 39 29 09

Email : alfaguinee28@gmail.com

Tendance