Connect with us

A LA UNE

Côte d’Ivoire : la Cour pénale internationale confirme l’acquittement de Laurent Gbagbo

Published

on

La Cour pénale internationale (CPI) a confirmé, mercredi 31 mars, l’acquittement prononcé en 2019 de l’ex-président ivoirien Laurent Gbagbo, premier ancien chef d’Etat qu’elle a jugé, lors d’un procès pour crimes contre l’humanité liés aux violences post-électorales en 2010 et 2011.

Les juges ont rejeté l’appel de la procureure de la CPI contre la décision de la chambre de première instance qui avait acquitté M. Gbagbo et un de ses proches, Charles Blé Goudé, ex-chef du mouvement des Jeunes Patriotes.

M. Gbagbo, premier ancien chef d’Etat jugé par la CPI, et M. Blé Goudé ont toujours clamé leur innocence dans ces crimes ayant fait 3 000 morts en Côte d’Ivoire, lors de violences nées du refus de M. Gbagbo de reconnaître fin 2010 la victoire à la présidentielle de son rival Alassane Ouattara.

En confirmant l’acquittement sous l’œil de MM. Gbagbo et Blé Goudé, présents à l’audience mercredi, la chambre d’appel de la CPI écarte la tenue d’un procès en appel et a clos l’affaire, près de dix ans après l’ouverture du dossier.

A la majorité, la chambre d’appel rejette l’appel du procureur et confirme la décision de la chambre de première instance », a déclaré le juge présidant la chambre d’appel, Chile Eboe-Osuji, ancien président de la CPI, basée à La Haye. La CPI « abroge par la présente toutes les conditions restantes à la libération de M. Gbagbo et M. Blé Goude », a poursuivi le juge, ordonnant aux fonctionnaires du tribunal de « prendre des dispositions pour le transfert en toute sécurité de M. Gbagbo et M. Blé Goudé vers le ou les Etats d’accueil ».

M. Gbagbo a hoché de la tête à l’annonce de la décision, puis a levé deux pouces en l’air et a souri. A la fin de l’audience, il s’est levé et a applaudi, tandis que M. Blé Goudé a légèrement secoué ses poings en signe de victoire.

Désir de rentrer en Côte d’Ivoire

Depuis son acquittement, M. Gbagbo vit en Belgique. La CPI avait refusé sa demande de liberté sans condition, mais autorisé l’ex-président à quitter la Belgique vers un pays acceptant de le recevoir.

En possession, selon son avocate, de deux passeports, un ordinaire et un diplomatique, remis par les autorités ivoiriennes, l’ex-président avait annoncé en décembre son désir de rentrer en Côte d’Ivoire, mais ce retour se fait toujours attendre.

La décision de la CPI sur l’appel de l’accusation était attendue en Côte d’Ivoire, où l’ombre de Laurent Gbagbo plane toujours sur une nation meurtrie par les violences politiques depuis plus de vingt ans. De nouvelles violences liées à la dernière présidentielle d’octobre 2020, remportée par Alassane Ouattara qui se représentait pour un troisième mandat controversé, ont fait près de 100 morts.

Président de 2000 à 2010, M. Gbagbo, toujours très populaire chez ses partisans, avait été arrêté en 2011. Après son acquittement surprise – les juges ayant notamment estimé que les preuves à charge étaient insuffisantes –, le bureau de la procureure de la CPI avait estimé que les magistrats n’avaient pas rendu une décision motivée en bonne et due forme et avaient commis des erreurs de droit et de procédure.

La procureure générale sortante de la Cour, Fatou Bensouda, avait interjeté appel en septembre 2019, huit mois après l’acquittement, réclamant la tenue d’un procès en appel.

Fatou Bensouda, ainsi que ses services, sont sous le feu des critiques : si la CPI, fondée en 2002 pour juger les pires atrocités commises à travers le monde, a notamment condamné des chefs de guerre congolais et un jihadiste malien, l’accusation a échoué dans ses dossiers les plus emblématiques.

Le Monde

Guinee28.info est un site d’informations générales et d’analyses sur la Guinée. Il couvre au quotidien l’actualité en toute indépendance et impartialité. Il offre aussi à ses lecteurs un débat d’idées, favorisant l’établissement d’une culture démocratique. Vous êtes annonceurs ? Vous voulez publier un article sponsorisé ? Nous contacter: alfaguinee28@gmail.com

A LA UNE

Espace Foutah : la grève perdure !

Published

on

Toujours pas d’accord entre les travailleurs de la radio Espace Foutah et la Direction Générale du Groupe Hadafo Médias de LamineGuirassy.

En grève depuis le 17 mai dernier, les employés de l’antenne régionale du groupe Hadafo média qui revendiquent une augmentation de 50%  de leur salaire, ont échangé samedi dernier, avec le directeur des ressources humaines du groupe, Macka Traoré, en présence de l’inspecteur régional du travail. Mais les négociations se sont soldées par un échec, puisqu’aucun n’accord n’a été trouvé sur la question fondamentale de la hausse de salaire.

En conférence de presse ce lundi, 23 mai 2022, les grévistes ont dénoncé un manque de volonté de la Direction qui, selon eux, ne manquent pourtant pas des moyens pour satisfaire à leur revendication.

« Au regard de ce nous avons généré pour la radio, la radio est capable de le faire et donc on campe sur les 50% et ça c’est non négociable. On produit plus que ce qu’on demande. Donc c’est dans leur camp », a déclaré leur porte-parole Ousmane Tounkara, rapporte nos confrères de mosaïqueguinee.

Par rapport à ça, poursuit-t-il, « on reste sur notre ligne de défense, on reste sur notre logique de grève, advienne que pourra », peste -il.

Par Mariam Bâ

Continue Reading

A LA UNE

Elevage : près de 55 000 volailles décimées par la grippe aviaire en Guinée

Published

on

Près de  55 000 têtes de volailles ont été décimées par la grippe aviaire depuis le début de mois de mai, entre Coyah et Forécariah, deux préfectures situées en Basse Guinée.

Ce chiffre a été avancé par le ministère de l’Agriculture et de l’Elevage dans un communiqué, indiquant qu’il s’agit du type H5N1

Compte tenu de l’incidence et du risque élevé de propagation de la maladie, le ministère dit avoir envoyé une mission d’investigation et de prélèvement d’échantillons pour les laboratoires nationaux et de référence de l’Organisation mondiale de la santé animale.

Pour faire face à la maladie, un plan d’urgence de riposte a été mis en place par la Direction nationale des services vétérinaires, plan qui consiste à renforcer les efforts de surveillance et les mesures de biosécurité, note le document.

Par I. Sylla

Continue Reading

A LA UNE

Échangeurs de Kagbellen et Km 36 : les travaux à l’arrêt

Published

on

Depuis quelques jours, les travaux des échangeurs de Kagbellen et Km 36 sont à l'arrêt. En cause, une grève des manœuvres et ouvriers qui revendiquent une augmentation de salaire.

Selon nos informations, un maneuvre qui travail de 7h 30 à 18h  touche entre 40 000 à 45 000 gnf par jour. Pour les Ouvriers, chacun est payé à  60 mille par jour, pour les mêmes heures de travail. Un salaire qu'ils jugent dérisoire, alors que durant toute la journée, "on n'a droit qu'à une heure et demi de repos, de 12h à 13h 30", nous confie un travailleur.
Aujourd'hui, ils réclament une hausse de salaire de 100%. C'est à dire 80. 000 gnf par jour pour les manœuvres  et  120 000 pour les Ouvriers.  Pour le moment, les négociations patinent entre ces travailleurs et l'entreprise.
Conséquence, les travaux restent à l'arrêt en cette saison de pluie.
Continue Reading

Facebook

Advertisement
Advertisement

A PROPOS DE GUINEE28

Siège social : Lansanaya barrage commune de Matoto.

Téléphone: +224 624 24 93 98/+224 666 39 29 09

Email : alfaguinee28@gmail.com

Tendance