Connect with us

A LA UNE

Coronavirus : la Guinée a surévalué son plan de riposte à plus de 40 millions de dollars, selon la Banque mondiale

Published

on

Alors que le plan de riposte contre la pandémie de coronavirus présenté en début du mois d’Avril par le premier ministre Kassory Fofana est largement critiqué par l’opinion publique, la Banque mondiale a accusé les autorités guinéennes d’avoir surévalué à plus de 40 millions de dollars le coût d’aide destiné à la prise en charge des factures d’électricité des consommateurs de la catégorie sociale.

« L’une des deux actions proposées dans le secteur de l’électricité est que le gouvernement se charge des factures d’électricité des consommateurs de la catégorie sociale pendant trois mois (avril-juin). Le coût de la facture estimé à 456 milliards GNF (46 millions de dollars) nous paraît surestimé dans le plan, tandis que nos simulations indiquent un total d’environs de 6 milliards de GNF (moins d’un million de dollars) au tarif social actuellement bas de 90 GNF/KWh »,  a souligné la Banque mondiale dans un courrier adressé au premier ministre le 20 avril  par son représentant résidant, Nestor Coffi.

Dans le document, l’institution de Bretton Wood s’est dite aussi préoccupée par un éventuel gel des prix de certains produits de première nécessité, qui selon elle pourrait causer de pénuries alimentaires.

Lisez le courrier :