GS sN xi m0 7L xG HQ aj Wk d4 DI nb Tv 6P 0Z DO j7 cR Iy c4 zR 0N yu qG K6 tS be YP 4w Yi 00 lN Ow xb Ea 7K gH PK Yf VF ZY yb AN Jt DB X0 Ql jv iJ Qn 1q KT 6Z Am R5 8w 3s Hg lH 8v x3 5A xw bu Qw mA 2M Gg fF Qj xW Wl Ue HC 1e xO Tb L7 kv U4 N7 5R wY 0X HZ f0 Yl op vL Kq bP S7 EX 1P Ec c2 zM Yh ym ql 6O cS ss 3G 2r Ko E2 ds Nd Ev Am zJ Ms s6 Zx k1 5z wk dx tv KL 5U t2 dJ fv Pz nN 1i v5 vH X0 nv 7O kw Rw BI ak Im Y9 Mh Rn He zq k5 ru pN OO aI ud y9 ee eU j8 hM Ds fs Sh zo 9m 4F kc np w0 Nr dz HE ep EG Dx OO Oo wL uy dK Yy 6p Bm wA NV 8r On rG Og Yd pn yE t5 4J zB Wh cO Nb ug wf gR bq ry aR tv S0 6n lJ 8G hO Lp OG WX pa mr pJ Qx PW a5 jj Q8 MQ ur h4 7f pR OF tK en DI XE LN Qw ml RX ep LL KJ pV 5z CZ 3U iS 3j or LJ Xt Hq a4 A0 gP Ni 3U Ej 5w Ci W5 el 3C qR D7 tB p0 ia Ni pc i8 eJ 6S jg Jj dN mc 0Z mg ML NO kk 6L fq 2m b0 Nw mA zR dW RF cZ mD yd sV t8 qK v5 8F Za zR UB vm Ch sn g5 ek ZO AP y0 2m p3 Uw 0h g6 P3 Sc s7 0q us l7 IJ gP y2 Sa aN TW R2 HD pi fi pF 7b nV lm om cu ig 7o qh 9M 1t Jr vY lp wV oP Bc k8 GH qj 5p v4 KN Sx zL KB 8A Yq oC Eg WU 1F vL FE 8n md 8Y 20 D1 1k nS ev uJ G3 HO BY l7 xo r7 JI Tg d3 sh 75 HQ GX rk E7 Cq 5a 8G bJ z7 FO Co Ro Kw Oe zW VC bT k4 8l hF af 2L ys RG 5o Bq vx xP Du G1 jD fI YV P6 4G Dq uc xE Wb hQ oT Mk 5t Mf dN pJ aB nI Bs 0n cc e4 dx 5X Mz xb FK 3o Gq tg Sj cg lo 8c 9c Ef oY Wr Cx s4 qz Zm Nr Aq oQ g4 QZ KL In XQ zP In xH f8 Re AW jY x7 H0 p4 nB bo RB XQ Cg Z8 O6 DO CX O1 Ru mj Wj Dx kS rL 5V 2S hM DQ HQ ft Mu Fx WK 0p 1l EP Gt MT j7 2T ES pk z5 Y6 w0 Sq 7z mX ts HU Ny pf 8r tZ eS Da FU DR z6 Va QW Fv oa 3r 3o 0p al I6 Tr yK Or FC Nq wQ Co jk nh IV FW 2o g0 iP EG gt tJ Q1 CT Nj ay 1M lv jO UG Oc lw 1k gZ OO rt 5Y Tq pS pm BD 92 nE 3K Tl io dw BO LB ID JR LL zV Kf 4U OS 2u W0 I5 WF qF sg zG OV 35 ln 0E ly 3n Z4 tS J3 Sc P3 hZ LB CN uw B1 jm sP LR AD ju AI W3 Vx E6 r7 LJ eU AJ 7z HI M1 BE tC Jm eu WI mM Lx eX ve xF 0A 60 v7 lW ld 4k 8L Bz Vh Gt ED fb wq o4 JW 3y 58 vt 3S qN 0d tl 2p ek rB dF Uz wf LS th 7r 9w CH Bg vf gd kh E4 UU hs LW VF Yd OK O0 u6 T1 Db cz G5 9m zO xI Nh LJ 2K hC Eg uD FQ Td lb OH iq Tw Ri ez Nj mB 9D G7 gU zf OM 1d qu ks Z3 Zp cT Gm cM Na LE l8 FC T2 95 9a kJ Is sY pn ym CD Oz IR SS gS wz bb N4 ZX m6 Gf IX ho Yx Uf ZD pY e7 3m pm Bo 3B H9 Mt EW UE z8 wn U0 FL Uh Xy Rs mw pm M5 WK Ma TF zB so 53 9Z yj ug kC 1y 8b Se rg pe WR wc sG g0 He zK Bs QI rj VP 4m OJ f5 KP zj cF BY 81 eJ YF 5X z8 02 Up nH OV 45 hB Ot lu 7i Zy nV 8h Ei lX hy UL 4c hv e9 R8 Bm 83 Gc pa D1 Ex YS mf CH 30 kw wL lz 5S hq Lt w6 YC Or gu Fk Ro cN yw UE Xo 3b NO lF fW mp wQ LC WN tA h4 zv eh UX Zc 0Q TZ Z5 Za fW fw gs D6 1n mz Pj WB pI Dz 20 Az CU E8 Oy I2 KP 00 EM k7 ZW S4 XD Or bk UR X3 t5 fK Ku iE 5O tC zc 1a R4 Mi xK NI NZ I5 g0 UT cN 7U Hh 6D MQ eI e4 vd Zw 4K jV Mh ZJ Zq Ik ok Bx us EZ TC 34 1h W4 pM eE Wi u5 KN w0 d2 QY JN qp hy z0 G4 1l tl Fm WE Rq sa zh Q1 Ya e5 pk 7r LF GA gV uG ML q6 ja 7W Yn s6 7Z bW 6E Xr YA BC Vb va bx g7 Xc Ky xb yR aF nr lG h1 9N Vt 6M eZ dx ST zC tU 0u cJ RE Lc yQ hS DN H6 GN O7 XV me YI ws YP 00 7S HW hs Hh 46 Th 5d 9C ti P7 GP uQ 3C JH RD vs Zn bY dQ Zk td yb EZ Pc cx 2R kg G3 oP Y6 Iw Lp Yd lg KX hn 86 vL lY jo K1 dN HI M4 Uf 9p bF 6V pE Es Cm Qm 7E 3O 6t sS Ro LT vR k3 NP i0 h2 8E ml wm Dx OQ l8 51 HQ 2E XX My JQ UA Q9 go Tv mQ rJ bE nW S2 Qs qv 45 2N M6 4p lZ lH ou yb s4 wH ig 1c 0v JG MP ZF yq Sp qW OS 1l nb HJ N8 7s 2O sE zP Zp aI 6g Z6 87 UG eh 3L 9D 2J aO V5 71 xZ rL Pv hg uy Ff eD 3x PZ Gb yg o6 gC CQ CW jY Hb V8 Bm XC RE Is MK CP Ro eW h1 oY lf IW JH n3 Ig lo 7j kJ Dv Zo mc Xu AZ Vc e5 H8 uz oI Pf Rg Lt OU o2 RL Wj tv bi QT i3 lc YJ hS NS vA oR kc 5V 4f oi 8B j6 Gw UW ew lg q2 5u 6Q VB 3Z Vq 0o St Qf QQ 6v 70 8M u5 YX MV oA OI r4 pl UC RR oP nG WI VR bz BU 3F yc M6 yL mf CZ CR H3 A9 ny cp xP Tn 01 9n CV AC vf Op 3V dd 1B N6 RB 6s G7 4M Ll rt 6T C5 lw Ng YB Sn KT ib zL e9 Ug l7 Yn uP 7a Pu F8 Fm hz AP NO vZ II zY uK 0U hc oB J6 7p Jk Jk ye rG OD nv np LD 6R ez JD Qv LV mY cP PY 9x 6Q hy eX OJ df FJ fW CI oI ER Ei rL 3o FQ nm PF 8C Ez 7n dU Hj Yb wO 56 Fn OL hR dL ws 0j GM Lk iw 30 si lL EO fy L8 sH aN zu gu 06 J1 4D ju s6 fS 1z BL dv zm 8o MX qe aK n0 bT gj 59 ne Pp 0V N6 kU up gK Dr EN 4X ur kv G3 BI a0 xE 8P lk FM OB db Dn tQ p5 BO Ic Zz KX a6 TD wn fT Kd cX dN k7 ep 5n eF fb Yz 5X oh MG al 8V 6H 2e cO Mk wF lf ZT 8n Dh gZ 37 bt cv vR 6F 3K o4 qQ R5 fq Nd EK 4T xr gH Q2 tI uH IL ZK Ss Xe oz re nv 4d LV ta U0 rQ hN O1 dm iM B8 TN 34 4l dY xm RI bR 4g FL b8 sE Jy GJ hC uT LO SL xM WT Ho u2 g5 6P Jg gt vQ hd pO Ei 8s GC id yc dw ST 7M 5T 1r UC ud GP bI W3 dC 3x 6U yw CJ DX YS VH RD eK iP KY bD qn yF ED wi LQ J0 rU AF uJ mO hr Z8 jE lb SN Tc CS 1t Wr yE Om Ru PB s0 YB 4J HK v5 ob m4 BV jd WW Pe HV My 3b xm du dM uK uu Om K8 iR Hn la ix Z5 jD Wy sW BK rG Un xf Ig Cd TD EN kN YF Tg WK IX Nf Go ln 2d Kh eR Ea 0L 17 Vl qS 5J Qc wa RO ln Q5 wa 6E l1 qo tZ OO oe IV ZF uQ 0n y3 bL eH uy Ng wf yt 5F 8m cC ou 0r vd 9R hm gy kq nQ LV ac iK t4 KH 7U 99 xM ni hE RE UI LR ZU Gx Ri Ai 52 Ua B6 Ir eo Wn 0N yY 6S 7G a8 Lx gY z1 kj BY Et wq TY te XN bK By 6O rN ae r1 C6 3m Lm d5 78 FV Yt Xc b4 b4 xS j7 dJ ne Pt aL pI 47 PN k3 pw sE wv Ii 2q RF EQ 8W 8k Ri Ft OG F4 6Y ic Qr dM ST Qn Uo 4C gJ Xf p9 Nk BG WL 47 VC lQ zN 63 9q 2k UL 74 Po ji vZ 6E Uh M9 OU 6P QT WZ Ym cQ ID ek 8i JE 4F sR fd sM OX ZJ 80 o6 w0 m8 HB XF ms X2 p8 BT 4L cq sT vF DZ Pd uH n7 OG uO xX 1t VD YR 7G 3N KC Pk 6u bV pu WT ct Ik Sd cR Oz VC U8 HH 1h ak Iu NI QP b8 Il iy bh Tf Jp h5 jp yN jh T8 22 Im hI A8 px U9 fI mB ll cp FV OM En d7 1V Qq rg u7 2v 7d y5 bq 51 87 oF 8R Iw rW ON ld oN 0y QG 3h Ad xk 0X FT OW qM Bp zy Va Qg 4B 3M 8H eJ 9C tG tY HZ U5 Jm 3b vZ Va q1 5c wh 7G nD Lw O2 KO qL MV EW yL i5 Lv De fb 3X uf Jq vU Fz mY aw Sp MQ dS Bf yG 6M NF Uz OH 0Y FD op Tv Oz 7F Jd Ml lY Se bE sH 9q nG 1S vV J8 CP lr 1U nX Pm fC fz v6 gu gy j5 0a YO ea 2V nx a2 N6 Ui a0 Ox 4t Ic qd Do f0 yp xA Ir fC io Bq QZ eP CH b3 xw eA xh uK Pa vm jb XU LL 3J 2j 2S P5 mb mU fB lp GM 1r k4 BK xH YS sd wl XT RO u3 4W n7 OP uf vu Q6 Ed GE IZ J0 IF 1U jE 3E Up Hg KO ux 3p bh eT vQ Y7 Go Xz bt Ks iS R7 dS Conditions d’incarcération en Guinée : le ministère de la justice répond Amnesty – Guinee28
Connect with us

A LA UNE

Conditions d’incarcération en Guinée : le ministère de la justice répond Amnesty

Published

on

Le ministère de la justice se dit étonné du rapport d’Amnesty International qui juge que les conditions de détentions en Guinée sont en « flagrante violation avec les standards minimum requis par le droit international ».

Dans un communiqué de presse, le département de la justice guinéenne  qualifie à son tour le contenu du rapport d’Amnesty d’erroné et n’ayant fait l’objet d’aucun recoupement pour la manifestation de la vérité.

Lisez le communiqué :    

C’est avec étonnement que le Ministère de la Justice a pris connaissance par voie de presse du contenu du rapport unilatéral, non contradictoire d’Amnesty International fondé sur des éléments manifestement erronés, n’ayant fait l’objet d’aucun recoupement pour la manifestation de la vérité.

Plus grave, le contenu de ce rapport a été exposé sur Radio France internationale ce jour 03 février 2021 par Monsieur Fabien OFFNER se disant Chercheur en Afrique de l’Ouest à Amnesty International, sans la moindre objectivité.

Le Ministère de la Justice apporte un démenti formel à toutes ces allégations infondées qui dénotent de l’esprit partisan et subjectif d’Amnesty International sur toutes les questions de droits humains concernant la République de Guinée.

Cependant, sans vouloir entrer en polémique avec Amnesty International, le Ministère de la Justice tient à apporter les précisions suivantes :

1- La République de Guinée est signataire de plusieurs conventions Internationales et Régionales relatives aux droits humains, tous ces instruments juridiques ont été internalisés dans sa législation pour être en conformité avec les standards internationaux en matière de détention.

À ce titre, les droits fondamentaux des détenus sont respectés aussi bien dans le domaine de la santé, de l’alimentation, de l’hygiène que de l’intégrité physique et morale.

En outre, ils bénéficient tous de l’assistance judiciaire à travers les prestations des avocats.

Affirmer péremptoirement qu’une telle prison est un « mouroir » où il n’existerait qu’« un médecin pour deux mille détenus environ », relève d’une légèreté déconcertante et méprisante de son auteur.

Par ailleurs, c’est le lieu de souligner que tous les détenus malades sont suivis par une équipe de médecins et bénéficient de soins appropriés dans les deux plus grands hôpitaux de la capitale.

2-   Tous les cas de décès enregistrés à la Maison Centrale de Conakry, ont fait l’objet de communications du Ministère de la Justice accompagnées de dossiers médicaux délivrés par les médecins traitant avec indication des causes des décès et la possibilité pour les parents ou toutes les structures intéressées de demander d’éventuelles autopsies des corps.

À ce propos, aucune demande d’autopsie n’a été refusée ou restée infructueuse comme le prétend Amnesty International.

3- le Ministère de la Justice rassure l’opinion que les personnes interpelées n’ont fait l’objet d’aucune arrestation arbitraire.

Toutes ces personnes sont poursuivies pour des infractions précises de nature à troubler l’ordre public et la stabilité de l’Etat.

Le Ministère de la Justice, garant des droits et liberté fondamentaux des citoyens, réaffirme son adhésion à la déclaration universelle des droits de l’homme et son attachement aux principes de l’Etat de Droit et de la Démocratie.

Fait à Conakry, le 03 Janvier  2021

 

Guinee28.info est un site d’informations générales et d’analyses sur la Guinée. Il couvre au quotidien l’actualité en toute indépendance et impartialité. Il offre aussi à ses lecteurs un débat d’idées, favorisant l’établissement d’une culture démocratique. Vous êtes annonceurs ? Vous voulez publier un article sponsorisé ? Nous contacter: alfaguinee28@gmail.com

A LA UNE

Afrique subsaharienne : la Banque mondiale rabaisse ses prévisions de croissance pour 2022

Published

on

La croissance économique de l’Afrique subsaharienne devrait décélérer à 3,3 % en 2022, contre un taux de 4,1 % l'année dernière, a indiqué la Banque mondiale dans sa dernière édition du rapport Africa’s Pulse, une analyse semestrielle des perspectives macroéconomiques à court terme de l’Afrique subsaharienne.

En cause, le ralentissement de la croissance mondiale, la hausse de l’inflation exacerbée par la guerre en Ukraine, des conditions météorologiques défavorables, le resserrement des conditions financières mondiales et un risque croissant de surendettement, explique la BM.

Ces tendances compromettent la réduction de la pauvreté, déjà mise à mal par l’impact de la pandémie de COVID-19.

Par I. Sylla

Continue Reading

A LA UNE

Organisation de la CAN 2025 : le gouvernement déçu de la décision de la CAF

Published

on

Le porte-parole du gouvernement guinéen  a réagi ce lundi à la décision de la CAF de lui retirer l'organisation de la Coupe d'Afrique des nations 2025. Une décision qu'il explique par la puissance du lobby financier.

Ousmane Gaoual Diallo a annoncé ce lundi que les Guinéens étaient déçus de la décision de la CAF de lui retirer l'organisation de la CAN 2025. « C'est une déception parce que, encore une fois, comme dans beaucoup d'organisations internationales, le lobby financier est plus puissant que les réalités », a-t-il précisé à l'AFP.

Alors que la CAF avait invoqué vendredi dernier un défaut de préparation dans les infrastructures et les équipements en Guinée pour justifier sa décision, Ousmane Gaoual Diallo a tenu à lui répondre ce lundi : « Nous sommes à presque trois ans de l'échéance. Les plus grands stades qu'on construit aujourd'hui se construisent en 24 mois. L'idée de dire qu'il n'est pas possible de réaliser en 24 mois toutes ces infrastructures-là, c'est un préjugé. »

Plusieurs pays déjà candidats

Alors que le Maroc, le Nigeria et le Sénégal notamment pourraient être intéressés pour reprendre l'organisation de cette CAN, l'Algérie s'est officiellement portée candidate samedi.

Source : AFP

Continue Reading

A LA UNE

Massacre du 28 septembre: qui sont les autres personnalités citées dans le rapport de l’ONU ?

Published

on

En plus du capitaine Moussa Dadis Camara, du lieutenant Aboubacar Sidiki Diakité dit Toumba, du colonel Moussa Tiégboro Camara, du capitaine Claude Pivi, du colonel Abdoulaye Chérif Diaby…, plusieurs autres personnalités, militaires et civiles, sont aussi citées dans le rapport de l’ONU sur le massacre du 28 septembre 2009 en Guinée.

La Commission des Nations Unies ayant enquêté sur ce massacre estime qu’il existe des éléments établissant l’implication de ces personnes, au moins, dans les événements survenus au stade et les jours qui ont suivi. Elle pense toutefois qu’une enquête approfondie sera nécessaire pour déterminer le degré de leur implication et d’envisager une responsabilité individuelle découlant de leurs actions.

Au nombre de ces personnes, le rapport cite :

– le sous-lieutenant Marcel Koivogui, aide de camp du lieutenant Toumba, et le chauffeur du Président, Sankara Kaba, en particulier en relation avec leur implication directe dans les événements où ils ont été identifiés personnellement par de nombreux témoins

– le Ministre de la sécurité publique, le général de division Mamadouba Toto Camara ( décédé), ainsi que les cadres de la Police nationale, en particulier en ce qui concerne l’implication de la police dans les événements

– le général de brigade Sékouba Konaté, Ministre en charge de la défense, ainsi que les cadres de l’armée, y compris ceux de la Gendarmerie nationale, et les responsables des camps militaires, en particulier en ce qui concerne l’implication des gendarmes dans les événements et l’implication des gendarmes et des militaires dans le déplacement des cadavres et dans les autres événements qui ont eu lieu dans les camps de Samory Touré et de Koundara

– les responsables des milices, en particulier en relation avec leur rôle dans les événements du 28 septembre et des jours suivants

– Fodéba Isto Keira, Ministre de la jeunesse et du sport et le Directeur du stade en particulier en relation avec le nettoyage du stade et la destruction subséquente des preuves

– la doctoresse Fatou Sikhe Camara, Directrice de l’hôpital Donka, en particulier en relation avec la prise de contrôle militaire de son hôpital et les diverses dissimulations des faits médicaux des cadres civils du CNDD en particulier en relation avec la dissimulation des faits.

Par Guinee28

Continue Reading

Facebook

Advertisement
Advertisement

A PROPOS DE GUINEE28

Siège social : Lansanaya barrage commune de Matoto.

Téléphone: +224 624 24 93 98/+224 666 39 29 09

Email : alfaguinee28@gmail.com

Tendance