Accueil / A LA UNE / Conakry: un jeudi à risque ?

Conakry: un jeudi à risque ?

La journée de ce jeudi 22 mars 2018 risque d’être tendue à Conakry, la capitale guinéenne, où l’opposition souhaite à nouveau manifester sur l’autoroute Fidel Castro pour exiger la publication des « vrais résultats » des élections communales du 04 février. Mais si cette manifestation a été autorisée par les autorités, le gouverneur de la ville de Conakry, Marturin Bangoura, a modifié son itinéraire, chose que Cellou Dalein Diallo et ses paires n’entendent pas obéir.

En effet, alors que les opposants comptent manifester du rond point de la Tannerie à Bambeto en passant par Gbessia, les autorités qui invoquent un risque de trouble à l’ordre public intime les opposants de faire leur manifestation de Cosa à Bambeto, dans la commune de Ratoma.

Mais selon un proche du chef de file de l’opposition, Cellou Dalein Diallo, la manifestation « pacifique »aura bien lieu sur l’itinéraire préalablement annoncé. Pour lui ils ont l’habitude de marcher sur la route Fidel Castro sans problème.

Dans ce bras de fer qui s’annonce entre les opposants et les autorités de Conakry, le risque d’affrontement entre les manifestants et les forces de l’ordre est énorme. Enorme d’autant plus que l’opposition vient à peine d’enterrer quatre de ses militants tués par balles lors de leur dernière manifestation.

Par Alpha Abdoulaye Diallo

About Guinee28.info

Les Nouvelles de Guinée

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.