Accueil / A LA UNE / Conakry : cette décision du ministre Keira qui fâche

Conakry : cette décision du ministre Keira qui fâche

Les habitants de Conakry, la capitale guinéenne ne comprennent pas la décision du nouveau ministre de la sécurité et de la protection civile, Alpha Ibrahima Keira, interdisant la circulation de motos à Kaloum, centre Administratif du pays. Cette mesure qui vise, selon les autorités à rendre fluide la circulation et éviter les accidents de la route dans la presqu’île, doit entrer en vigueur ce lundi 25 juin 2018. Mais déjà elle suscite de l’indignation.

« Je trouve cette décision pathétique », s’est indigné Fodé Oussou Fofana, vice président de l’Union des Forces Démocratiques de Guinée (UFDG), le principal parti de l’opposition, par ailleurs député à l’Assemblée nationale.

« Comment cette décision peut-elle être appliquée ? De quel droit on n’a d’empêcher un citoyen qui a acheté une moto, qui veut aller avec sa moto à son travail de ne pas aller avec la moto à Kaloum ? », S’est-t-il interrogé chez nos confrères de mediaguinée.

Comment lui, beaucoup d’autres citoyens ne comprennent pas la mesure. Pour Amadou Soumah, la décision est insensée. Même son de cloche pour Amadou Sadio Diallo, qui estime absurde la décision. « On doit penser au développement, pas à un motard », dit-il.

Ce vendredi matin, dans l’émission les grandes gueules de la radio Espace FM, le ministre Keira, a reconnu l’utilité des motos dans la circulation. Nous même nous prenons parfois de taxi-motos pour se rendre rapidement en ville, dit-t-il, mais quand l’Etat prend une mesure il faut respecter, a-t-il ajouté.

Ce n’est pas la première fois que des telles décisions ont été prises par l’Administration d’Alpha Condé.

Par Alpha Abdoulaye Diallo

About Guinee28.info

Les Nouvelles de Guinée

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.