Connect with us

A LA UNE

Climat : l’Humanité mène une ‘’guerre suicidaire’’ contre la nature, déplore António Guterres

Published

on

Votre publicité ici

 « L’humanité fait la guerre à la nature. C’est suicidaire », a déploré le Secrétaire général des Nations Unies, António Guterres, lors d’une intervention à l’Université Columbia, à New York, aux Etats-Unis. « Soyons clairs : les activités humaines sont à l’origine de notre descente vers le chaos », a-t-il affirmé.

Les dernières nouvelles concernant le climat ne sont pas bonnes. Selon l’Organisation météorologique mondiale (OMM), 2020 est en passe de devenir l’une des trois années les plus chaudes jamais enregistrées. Pour le Programme des Nations Unies pour l’environnement (PNUE), les gouvernements doivent réduire leur production de combustibles fossiles de 6% par an pour limiter un « réchauffement catastrophique » de la Terre.

A l’Université Columbia qui vient d’ouvrir une école sur le climat, António Guterres a souligné que « faire la paix avec la nature » doit être la priorité absolue pour tous, partout dans le monde, au 21e siècle.

Pour le chef de l’ONU, l’urgence est aujourd’hui avant tout climatique. Une urgence qui exige d’atteindre la neutralité carbone au cours des 30 prochaines années, d’aligner la finance internationale sur l’Accord de Paris sur le climat, et d’aider les pays et populations plus vulnérables à se protéger de l’impact du changement climatique.

Mais le climat ne peut être traité séparément des autres urgences planétaires, a souligné le Secrétaire général. L’humanité doit aussi agir sur plusieurs autres fronts : protéger la biodiversité et l’océan, repenser la production et la consommation alimentaires, et réimaginer les villes pour qu’elles contribuent au développement durable.

Les outils pour remettre en état la planète existent : le Programme de développement durable dont les objectifs doivent être atteints d’ici à 2030 et l'Accord de Paris sur le climat conclu en 2015.

La nature, une source d'opportunités

Le chef de l’ONU a également expliqué que la nature, loin d’être un fardeau, est source d’opportunités : « le Forum économique mondial a estimé que les opportunités économique dans la nature pourraient créer 191 millions d'emplois d'ici 2030. La Grande muraille verte d’Afrique a créé à elle seule 335.000 emplois », a-t-il dit, à titre d’exemples.

Face à l’urgence, le Secrétaire général voit également des signes d’espoirs, avec de nombreuses villes de plus en plus écologiques, l’avènement d’une économie circulaire qui réduit les déchets, une connaissance de la nature plus importante qu’auparavant et l’adoption croissante de législations visant à protéger l’environnement. « Au moins 155 États membres des Nations Unies reconnaissent désormais légalement qu’un environnement sain est un droit humain fondamental », s’est-il félicité.

Alors que s’achève 2020, António Guterres estime que la leçon à tirer de « cette année très singulière » en raison de la pandémie de Covid-19 est que « la solidarité est l’humanité », mais aussi la seule voie possible pour notre « survie ».

Source : ONU

Guinee28.info est un site d’informations générales et d’analyses sur la Guinée. Il couvre au quotidien l’actualité en toute indépendance et impartialité. Il offre aussi à ses lecteurs un débat d’idées, favorisant l’établissement d’une culture démocratique. Vous êtes annonceurs ? Vous voulez publier un article sponsorisé ? Nous contacter: alfaguinee28@gmail.com

A LA UNE

Crise à la feguifoot : la FIFA nomme finalement un comité de normalisation

Published

on

Votre publicité ici

La FIFA a décidé de nommer un comité de normalisation pour la Fédération Guinéenne de Football (FGF) à la suite de plusieurs irrégularités survenues ces derniers temps dans le cadre de l’organisation du congrès électif. La décision a été annoncée ce lundi 29 novembre 2021 dans un communiqué.

Cette comité de normalisation aura pour mandat de : gérer les affaires courantes de la FGF ; déterminer, en coopération avec l’administration de la FIFA, si des dispositions spécifiques des statuts ou du code électoral de la FGF doivent être amendées en vue de la procédure électorale ; s’assurer que les nouveaux membres des commissions électorale et de recours électoral et, le cas échéant, des organes juridictionnels soient nommés par le congrès de la FGF ; une fois les nouveaux membres susmentionnés nommés, s’assurer que l’élection du comité exécutif de la FGF puisse être menée conformément aux statuts et règlements applicables de la fédération.

« Le comité de normalisation se composera d’un nombre opportun de membres, qui seront désignés conjointement par la FIFA et la CAF dès que possible. Tous ces membres feront l’objet d’un contrôle d’éligibilité mené par la Commission de Contrôle de la FIFA, conformément au Règlement de Gouvernance de la FIFA. Aucun d’entre eux ne sera éligible pour les postes à pourvoir lors des élections de la FGF, quelles que soient les circonstances », souligne la FIFA.

Le mandat du comité de normalisation expirera au plus tard le 30 juin 2022.

Par Ibrahim Bangoura

Continue Reading

A LA UNE

Alpha Condé serait transféré à Landreah

Published

on

Votre publicité ici

L’ex président Alpha Condé aurait été transféré hier nuit à la résidence de son épouse, Djènè Kaba, située en bordure de mer au quartier Landreah, dans la commune de Dixinn.

Selon nos confrères de Fim fm qui donne l’information, un important dispositif sécuritaire a été déployé au tour de la résidence de l’ex première dame, toujours hors du pays.

Renversé par un coup d’Etat le 05 septembre, Alpha Condé était détenu au palais Mohammed V.

Par Guinee28

Continue Reading

A LA UNE

Trois pays frontaliers à la Guinée s’engagent à soutenir la transition

Published

on

Votre publicité ici

Trois pays frontaliers à la Guinée se sont engagés à soutenir la transition guinéenne. Le Libéria, la Sierra Leone et la Côte d'Ivoire ont déclaré qu'ils vont intensifier leurs efforts pour accompagner la Guinée vers le retour à un régime civil, après la chute d’Alpha Condé, déposé par l’armée le 05 septembre.

Les quatre pays font partie de l’organisation régionale dénommée : l'Union du fleuve Mano (UFM), qui a tenu une conférence de deux jours (le 22 au 23 novembre)  au Libéria.

Le secrétaire général de l'UFM, Medina Wesseh, a déclaré à la BBC que son équipe a été invitée à s'entretenir avec les autorités guinéennes "afin d'élaborer un cadre pour le retour à l'ordre constitutionnel en Guinée".

Il se rendra avec les ministres des Affaires étrangères, des ministres de la défense, des chefs d’état-major des armées de ces trois pays en Guinée dès le 2 décembre 2021 avant le prochain sommet de la CEDEAO qui se tiendra le 12 décembre prochain.

Par Guinee28

Continue Reading

Facebook

Advertisement
Advertisement

A PROPOS DE GUINEE28

Siège social : Lansanaya barrage commune de Matoto.

Télél : +224 624 24 93 98 – 656 92 41 62 – 666 39 29 09

Email : alfaguinee28@gmail.com

Tendance