Accueil / A LA UNE / Classement mondial de la liberté de la presse 2019 : la Guinée perd 3 places

Classement mondial de la liberté de la presse 2019 : la Guinée perd 3 places

La Guinée fait toujours figure de mauvais élève dans le classement annuel de la liberté de la presse réalisé par Reporters sans frontières (RSF). Pour l’année 2019, notre pays est classé 107e sur 180 pays au monde contre la 104e l’an passé.

Au plan mondial, la Norvège conserve pour la troisième année consécutive sa place de premier, tandis que la Finlande (+2) retrouve sa deuxième position, au détriment des Pays-Bas (4e, -1), où deux reporters spécialistes du crime organisé sont contraints de vivre sous protection policière permanente.

La recrudescence du cyberharcèlement a fait perdre une place à la Suède (3e), souligne RSF.

En Afrique, la Namibie (23e) occupe la première place suivie par le Cap-Vert (25e) et le Ghana (27e).

Au titre des bonnes nouvelles sur le continent africain, l’Ethiopie (110e, +40) et la Gambie (92e, +30) progressent significativement.

« Si le débat politique glisse subrepticement ou manifestement vers une ambiance de guerre civile, où les journalistes font figure de victimes expiatoires, les modèles démocratiques sont en grand danger », explique Christophe Deloire, secrétaire général de RSF.

Selon lui, « enrayer cette mécanique de la peur est une urgence absolue pour les femmes et les hommes de bonne volonté, attachés aux libertés acquises au long de l’histoire. »

Par Guinee28

About Guinee28.info

Les Nouvelles de Guinée