Accueil / Société & Faits Divers / Chasse aux occupants illégaux de la route à Conakry

Chasse aux occupants illégaux de la route à Conakry

Tables cassées, certaines boutiques décoiffées en partie à Lansanayah, les autorités de la police ont commencé à mettre en application la décision du nouveau patron de la police, Bagaly Kourouma, qui a donné dix jours aux occupants de la voie publique de déguerpir.

Ce lundi matin, à Lansanayah, les occupants illégaux de la route ont été « surpris » par la police venue les faire déguerpir. Mais si ce déguerpissement fait réjouir certains, ici, tout le monde fustige la venue des autorités sans « un avertissement préalable ».

Exif_JPEG_420« Je suis affecté dans la mesure où nous n’avons pas été avertis. Ils auraient dit nous dire avant, mais malheureusement ils sont venus ce matin là pour casser », a déploré un vendeur à l’anonymat.

« Je ne déplore pas l’acte dans la mesure où c’est continuel », poursuit le monsieur car, il « faut donner de la valeur à la route », dit-il.

Cependant si cette décision est quasi-salutaire, son application pourrait causer du fil à retorde aux policiers. Car, quelques heures seulement ont suffi pour que les vendeuses ambulantes envahissent la route et se faire à nouveau chasser par les policiers postés au carrefour.

En Guinée, ces genres de décision ont été à maintes fois prises par les autorités. Mais son respect n’a jusque là été qu’une courte durée.

About Guinee28.info

Les Nouvelles de Guinée

One comment

  1. Je salut ce acte qui va dans le sens a éviter les accident de la route mais il ne faudrait pas que sa soit un feu de paille