Connect with us

A LA UNE

Changement de Constitution : Alpha Condé à la peine !

Publié

le

Votre publicité ici

Le président de la République s’est prononcé sur les consultations sur la Constitution qu’il a initié et qui ont été menées par le premier ministre durant le mois de septembre.  S’exprimant mardi soir à la veille de la célébration du soixante et unième anniversaire de l’indépendance de la Guinée, Alpha Condé a déclaré qu’il attend le rapport de Kassory Fofana pour prendre une décision sur un éventuel changement de la loi fondamentale qui le permettrait de briguer un 3e mandat à la tête du pays. Une attente qui cache mal ses difficultés à se décider pour s’engager ou renoncer.

« Après avoir suivi avec beaucoup d’intérêt les débats des uns et autres, sur l’organisation de l’Etat et des pouvoirs publics, j’ai instruit le Premier ministre d’ouvrir les consultations nationales avec les institutions, les acteurs politiques et sociaux et les forces vives de la nation, dans le but de structurer les débats. Je félicite tous les participants pour l’engouement que cela a suscité chez chacun d’entre eux. Ce nouveau rendez vous est un exercice démocratique auquel, tous les citoyens quelque soit leur obédience politique, sont invités à prendre part, et à donner leurs avis. En matière de lois, il ne s’agit pas de promouvoir des intérêts personnels ou de gérer l’avenir d’un seul homme, mais d’œuvrer pour améliorer le destin de toute une nation. J’attends le compte rendu et le rapport du Premier ministre pour tirer les conséquences qui s’imposent… », a-t-il déclaré, soutenant que « dans la société dans laquelle nous vivons en Guinée, la voix de chacun compte, mais celle du peuple compte encore plus, parce que c’est le peuple qui est le seul souverain ».

Élu en 2010 et réélu en 2015 pour cinq ans, Alpha Condé, qui a souvent critiqué la limitation des mandats présidentiels en Afrique s’est toujours montré ambigüe sur sa volonté de changer la Constitution qui limite le mandat à deux en Guinée.

Le 23 septembre dernier, dans une rencontre avec la communauté guinéenne de New York, il a évoqué pour la première fois l’idée d’un référendum sur la Constitution, invitant ainsi ses partisans à se préparer en se faisant recenser sur la liste électorale.

Une déclaration qui ‘’confirme’’ son intention de changer la Constitution pour s’éterniser au pouvoir, a répliqué les membres du Front national de la défense de la Constitution (FNDC) qui appelle le peuple à défendre les acquis démocratiques.

Alpha Condé va-t-il finalement s’engager au péril de la démocratie et de l’Etat de droit, principes auxquelles il a lutté durant 40 ans à l’opposition?  Où va-t-il renoncer au forceps? Si le président a choisi de maintenir le suspens, il ne fait l’ombre d’aucun doute qu’à un an de la fin de son second et dernier mandat constitutionnel, le temps joue en sa défaveur.

Par Alpha Abdoulaye Diallo

Votre publicité ici

Guinee28.info est un site d’informations générales et d’analyses sur la Guinée. Il couvre au quotidien l’actualité en toute indépendance et impartialité. Il offre aussi à ses lecteurs un débat d’idées, favorisant l’établissement d’une culture démocratique. Vous êtes annonceurs ? Vous voulez publier un article sponsorisé ? Nous contacter: alfaguinee28@gmail.com

A LA UNE

Diplomatie : Alpha Condé nomme un nouvel ambassadeur à l’ONU

Publié

le

Par

Votre publicité ici

Quelques jours après avoir rappelé son ambassadrice auprès de l’Organisation des Nations Unies, le président Alpha Condé a nommé ce 21 septembre, un chargé d’affaires par intérim à la représentation permanente à l’ONU.

Il s’agit de Kèlèty Fama Touré, jusque-là conseiller chargé des questions politiques au ministère des Affaires étrangères et des Guinéens de l’étranger.

Il succède à Fatoumata Kaba, rappelé le 16 septembre dernier avec ‘’effet immédiat’’.

Aucune raison officielle n’a été donnée pour justifier ce rappel de cette diplomate, mais selon plusieurs sources, le président Alpha Condé reprocherait à dame Fatoumata Kaba ''d’entretenir'' des relations avec l’un de ses opposants.

Par Guinee28

Votre publicité ici
Cliquez et continuer à lire

A LA UNE

Mali : Ba N’Daou, ancien ministre de la Défense, désigné président de transition

Publié

le

Par

Votre publicité ici

Un nouveau dirigeant pour le Mali. Un mois après le coup d'État, l'ancien ministre de la Défense Ba N'Daou a été désigné lundi par un comité mis en place par la junte au pouvoir. Le colonel Assimi Goïta, chef de la junte, a, quant à lui, été désigné vice-président.

L'ancien ministre de la Défense Ba N'Daou a été nommé, lundi 21 septembre, président du Mali par intérim, rapporte lundi la télévision nationale. Le colonel Assimi Goïta, le chef de la junte qui s'est emparée du pouvoir au mois d'août, a, quant à lui, été désigné vice-président.

La junte militaire qui a renversé Ibrahim Boubacar Keïta souhaitait que le gouvernement de transition à venir soit dirigé par les militaires, quand le M5-RFP (Mouvement du 5 juin-Rassemblement des Forces patriotiques) et les dirigeants africains de la région demandaient que la tâche soit confiée à des civils.

Des éléments de l'armée malienne se sont emparés du pouvoir le 18 août dernier arrêtant le président Ibrahim Boubacar Keita et plusieurs membres du gouvernement, disant ainsi vouloir mettre fin aux turbulences politiques traversées par le pays.

Source : france24

Votre publicité ici
Cliquez et continuer à lire

A LA UNE

Violences conjugale : Sidiki Diabaté exclu aux Awards de la musique africaine

Publié

le

Par

Votre publicité ici

Le célèbre chanteur malien Sidiki Diabaté est officiellement exclu des artistes nominés aux Awards de la musique africaine (Afrimma) 2020, suites aux accusations de violences conjugales et séquestration dont il fait objet depuis quelques jours.

« Nous annonçons le retrait des nominations de l’artiste malien Sidiki Diabate. Cette mesure est nécessaire en raison des graves allégations de coups et blessures à son encontre. Afrimma est un organisme qui défend la musique africaine et bien que les talents de Sidiki Diabate soient reconnus, nous sommes contre les coups et blessures de tout être humain et ne tolérons pas ce genre de comportement », a annoncé Afrimma sur sa page Facebook.

Depuis plusieurs jours, Sidiki Diabaté fait l’objet d’accusation de violences conjugales et séquestration par son ex-compagne,  la Guinéenne Mariam Sow.

Dans une publication sur les réseaux sociaux, cette dernière a dévoilé des images dans lesquelles elle présente des blessures sur son corps.

Plusieurs personnes ont confirmé sur Twitter les accusations et affirment connaître l’histoire de la jeune fille.

Par Guinee28

Votre publicité ici
Cliquez et continuer à lire

Facebook

Devenez annonceur sur guinee28.info

Créez votre site INTERNET 250000FG MOIS

Créez votre site INTERNET 250000FG MOIS
Devenez annonceur sur guinee28.info

A PROPOS DE GUINEE28

Siège social : Lansanaya barrage commune de Matoto.

Télél : +224 624 24 93 98 – 656 92 41 62 – 666 39 29 09

Email : alfaguinee28@gmail.com

Tendance

Vous aimez lire guinee28.info merci par avance de votre soutien «Veuillez désactiver votre bloqueur de publicité». Nous n'affichons que des publicités natives qui rendent le site agréable.

Avis aux utilisateurs d'AdBlock

Vous aimez lire guinee28.info merci par avance de votre soutien «Veuillez désactiver votre bloqueur de publicité». Nous n'affichons que des publicités natives qui rendent le site agréable.