Connect with us

A LA UNE

Cao Zhuli, Chinois de 65 ans, arnaqué et séquestré

Published

on

Cao Zhuli (sur la photo), c’est son nom. Avec son épouse Cui Dogyan, l’homme de 65 ans a subi le martyre dans le quartier résidentiel de Camayenne, à Conakry. Victime d’abus de confiance, il a été arnaqué, brutalisé puis séquestré. Tenez-vous bien, pour une affaire de logement !

Tout insignifiant que cela puisse paraître dans un pays respectueux des valeurs qui fondent les relations humaines, l’affaire est en passe de créer un incident diplomatique. Et pour cause ? Cao Zhuli est un vétéran qui a servi pendant 20 ans à Pékin. Il est actuellement le président de la première Banque commerciale chinoise dénommée CCB en Corée du Nord.

Il y a 3 ans, il a répondu à l’appel du président Xi Jinping pour apporter son expertise  au One Belt One Road autrement appelé l’initiative de la Ceinture et de la Route, mis en place dans le cadre de la construction d’un avenir radieux pour la communauté sino-africaine. Depuis, M. Zhuli et son épouse Cui Dogyan sont en Guinée pour prospecter le marché et préparer les investissements.

En février de l’année 2018, il avance 20 mille dollars Us pour la location d’un immeuble, de rez-de-chaussée et de 6 étages de 12 appartements, situé au quartier résidentiel de Camayenne dans la commune de Dixinn à Conakry. Ledit immeuble est du giron de la Société soleil immobilière sarl installée à Bamako au Mali et gérée par l’homme d’affaires malien Oumar Niangadou ayant pignon sur rue à Conakry. Les reçus des versements des avances sur locations lui sont remis sans la visite préalable des locaux de l’immeuble. Un jour de 8 mars 2018, une visite guidée est organisée. Surprise, Cao Zhuli se retrouve devant des locaux délabrés aux climatiseurs et chauffe-eau in-opérationnels. Il exhibe le contrat de bail à lui remis, exige que l’immeuble soit remis en bon état d’usage et dénonce l’arnaque. Le temps passe. La fosse septique et les égouts font puer le côté droit de l’immeuble.

En plein mois d’août, les investisseurs chinois invités par M. Zhuli ne peuvent l’habiter dans cette puanteur. Le contrat qui arrive à expiration n’est pas renouvelé par le propriétaire. Les problèmes se multiplient pour le pauvre prospecteur de marché d’investissement. Devant le fait accompli et face au devoir de servir sa patrie et de mener à bien sa mission d’accueillir les investisseurs chinois à Conakry, il s’acquitte néanmoins de son loyer dont le montant s’élève à ce jour à 242 mille dollars.

Floué et arnaqué, le couple Zhuli vit une expérience amère. Le 17 février 2021, des membres des forces de l’ordre font une descente dans l’immeuble. Une décision de justice datant d’octobre 2019 est présentée au couple pour exiger de lui le paiement de 50 mille dollars Us au propriétaire de l’immeuble. Ses biens sont saisis, ainsi que son véhicule.

Les jours d’après, il est accusé d’avoir établi par lui-même un contrat de location. Le prestigieux facilitateur d’investissement, qui avait été reçu à son arrivée en Guinée par le président Alpha Condé au palais présidentiel Sékoutouréya, est alors cueilli manu militari, brutalisé comme un malpropre, et placé en détention, tenez-vous bien, pendant 5 jours !

Son épouse n’a pas été épargnée. Pendant la détention de son époux, la dame de 60 ans a été traitée de tous les noms d’oiseaux et violentée par les forces de l’ordre devant une foule de voisins impuissants.

Libéré sous caution, Cao Zhuli et son épouse Cui Dogyan sont jetés dehors. Sans logement.

Le dossier a été confié au célèbre avocat Me Béavogui.

Mais là, c’est une autre histoire, à suivre !.

Par Le Populaire

Guinee28.info est un site d’informations générales et d’analyses sur la Guinée. Il couvre au quotidien l’actualité en toute indépendance et impartialité. Il offre aussi à ses lecteurs un débat d’idées, favorisant l’établissement d’une culture démocratique. Vous êtes annonceurs ? Vous voulez publier un article sponsorisé ? Nous contacter: alfaguinee28@gmail.com

A LA UNE

Kenya: William Ruto déclaré vainqueur de la présidentielle, son adversaire conteste

Published

on

Au Kenya, après six jours d'attente des résultats, le président de la Commission électorale, Wafula Chebukati, a déclaré William Ruto vainqueur de la présidentielle avec 50,49% des voix, ce lundi 15 août à Nairobi. Il devance de 233 211 voix son adversaire Raila Odinga qui conteste les résultats. Figure historique de l'opposition ce dernier qui avait reçu pourtant le soutien du chef de l'État sortant, n’a récolté que 48,85% des suffrages, selon le président de la Commission électorale.

Agé de 55 ans, William Ruto a promis, dans un discours, de travailler avec « tous les leaders » politiques du Kenya, dans un pays « transparent, ouvert et démocratique ». « Il n'y a pas de place pour la vengeance », a-t-il ajouté, se déclarant « totalement conscient » que le pays « est à un stade où nous avons besoin de tout le monde sur le pont ».

Toutefois, il faut noter que ces résultats ont été rejetés, peu avant leur annonce même, par une majorité des membres de ladite Commission électorale.  Plus tôt ce lundi, le président de la Commission électorale avait déjà tenté de faire une première fois son annonce, mais il en avait été empêché, entrainant des échauffourées en direct à la télévision sur l’estrade officielle des centres de compilation des résultats.

Par Guinee28

Continue Reading

A LA UNE

Dixinn : les gardes communaux libérés, mais la grève continue !

Published

on

Interpellés puis écroués  samedi dernier, au commissariat central de Dixinn, les trois gardes communaux ont été finalement libérés ce lundi 15 août.

Accusés d'avoir appelé à une grève,  leur libération n'a cependant  pas impacter le mouvement des gardes communaux qui, en plus de leur mise en liberté, réclament aussi le paiement de leurs arriérés de neuf mois de salaire et leur intégration dans les rangs de la police et de la gendarmerie.

" Le mouvement de grève va continuer jusqu’à la satisfaction de nos revendications", a indiqué un garde communal, alors que l'accès à la mairie de Dixinn est bloqué depuis le matin par les grognards.

A noter qu'un garde communal est payé à 600 mille GNF par mois.

Par Mariam Bâ 

 

 

Continue Reading

A LA UNE

Arrestation des trois gardes communaux à Dixinn

Published

on

Trois gardes communaux ont été arrêtés ce weekend et placés en garde-à-vue au commissariat central de Dixinn.

Il s’agit d’Alpha Oumar Cissé, Moussa Soumah et Tamba Kourouma.  Leur arrestation intervient suite à un appel à la grève qu’ils auraient lancé pour réclamer le paiement de neuf (9) mois d’arriérés de salaire et leur intégration dans la police ou la gendarmerie.

Leurs collègues menacent de manifester ce lundi 15 août 2022, devant la mairie de Dixinn pour exiger leur libération.

Selon nos informations, ces gardes communaux sont payés à 600 mille GNF par mois.

Par Mariam Bâ

Continue Reading

Facebook

Advertisement
Advertisement

A PROPOS DE GUINEE28

Siège social : Lansanaya barrage commune de Matoto.

Téléphone: +224 624 24 93 98/+224 666 39 29 09

Email : alfaguinee28@gmail.com

Tendance