Connect with us

A LA UNE

CAN 2019 : encore 10 places à prendre

Published

on

Dix places de qualification à la phase finale de la CAN 2019 (21 juin au 19 juillet) restent encore à prendre durant la dernière journée des éliminatoires qui débutent ce vendredi.

Et plusieurs habitués de la compétition à l’image du Burkina Faso et la RD Congo sont en danger pour n’avoir pas encore assuré leur place pour cette première Coupe d’Afrique des nations ouvertes à 24.

Avec 7 points au compteur, le Burkina Faso doit non seulement gagner contre la Mauritanie (11 points) déjà qualifiée mais compter sur le Botswana (1 point) qui fera face à l’Angola (9 points) pour obtenir son ticket.

Moins dramatique est la situation de la RD Congo (6 points) qui est assurée de passer en cas de victoire contre le Liberia (7 points).

L’autre match du groupe qui va opposer à Harare le Zimbabwe (8 points) au Congo (5 points), montre l’indécision dans ce groupe G jusqu’au bout.

Le Gabon en mauvaise posture doit aller gagner à Bujumbura contre le Burundi pour espérer se qualifier en phase finale de la CAN 2019.

L’arrivée de Pierre-Emerick Aubameyang, l’attaquant star d’Arsenal qui avait raté les deux derniers matchs des Panthères sera une source de motivation pour espérer décrocher la victoire synonyme de qualification.

A côté, le Cameroun doit gagner contre les Comores pour obtenir son ticket après avoir été déchu de l’organisation de la CAN 2019 au profit de l’Egypte.

Le Cap Vert, l’Afrique du Sud et le Ghana qui feront face respectivement au Lesotho, à la Libye et le Kenya, joueront pour la qualification à la phase finale de la CAN 2019.

Le derby zonal entre le Bénin et le Togo à Cotonou ce samedi sera l’une des affiches phares de cette journée, les Ecureuils n’ayant besoin que d’un nul pour composter leur billet.

Pour les Eperviers de Claude Le Roy, seule la victoire sera belle pour aller en Egypte.

Dans le groupe K, seule la Zambie, pourtant vainqueur de la CAN 2012, est out, pour les autres équipes que sont la Guinée Bissau et la Namibie (8 points) et le Mozambique (7 points), tout reste possible.

L’agenda dans ce groupe K se présente comme suit : Guinée Bissau-Mozambique et Zambie-Namibie

Voici le programme de la dernière journée :

Vendredi 22 mars : Soudan-Guinée-Equatoriale, Malawi-Maroc, Algérie-Gambie, Nigeria-Seychelles, Sierra Leone- Ethiopie, Burkina Faso-Mauritanie, Botswana- Angola, Tunisie-Eswatini.

Samedi 23 mars : Sénégal-Madagascar, Cameroun-Comores, Burundi-Gabon, Mali-Soudan du sud, Ghana-Kenya, Côte d’Ivoire-Rwanda, Niger-Egypte, Zambie-Namibie, Guinée Bissau-Mozambique. Dimanche 24 mars : Bénin-Togo, Libye- Afrique du Sud, RD Congo-Liberia, Zimbabwe-Congo, Centrafrique-Guinée, Cap Vert-Lesotho, Tanzanie-Ouganda.

APS

Guinee28.info est un site d’informations générales et d’analyses sur la Guinée. Il couvre au quotidien l’actualité en toute indépendance et impartialité. Il offre aussi à ses lecteurs un débat d’idées, favorisant l’établissement d’une culture démocratique. Vous êtes annonceurs ? Vous voulez publier un article sponsorisé ? Nous contacter: alfaguinee28@gmail.com

A LA UNE

Crise en Guinée : Yayi Boni attendu dimanche

Published

on

Annoncé en début de cette semaine, le médiateur de la CEDEAO à la crise guinéenne, l’ancien président béninois, Yayi Boni,  est attendu, dimanche 21 Août, à Conakry.

L'annonce a été faite par l'organisation sous-régionale dans un communiqué. Dans le document, la Cedeao indique que les autorités de la transition ont accepté son programme de visite.

Selon son agenda, Yayi Boni va rencontrer à Conakry, les membres du gouvernement, les acteurs politiques, les partenaires et la société civile.

Pour réussir sa mission, le président de la Commission de la CEDEAO, Omar Alieu TOURAY,  invite le Gouvernement de la transition, la classe politique et la société  civile la société  civile "à œuvrer ensemble pour la paix en soutenant et en travaillant solidairement pour la réussite de la mission du Médiateur."

Par Mariam Bâ 

 

 

 

 

Continue Reading

A LA UNE

Kenya: William Ruto déclaré vainqueur de la présidentielle, son adversaire conteste

Published

on

Au Kenya, après six jours d'attente des résultats, le président de la Commission électorale, Wafula Chebukati, a déclaré William Ruto vainqueur de la présidentielle avec 50,49% des voix, ce lundi 15 août à Nairobi. Il devance de 233 211 voix son adversaire Raila Odinga qui conteste les résultats. Figure historique de l'opposition ce dernier qui avait reçu pourtant le soutien du chef de l'État sortant, n’a récolté que 48,85% des suffrages, selon le président de la Commission électorale.

Agé de 55 ans, William Ruto a promis, dans un discours, de travailler avec « tous les leaders » politiques du Kenya, dans un pays « transparent, ouvert et démocratique ». « Il n'y a pas de place pour la vengeance », a-t-il ajouté, se déclarant « totalement conscient » que le pays « est à un stade où nous avons besoin de tout le monde sur le pont ».

Toutefois, il faut noter que ces résultats ont été rejetés, peu avant leur annonce même, par une majorité des membres de ladite Commission électorale.  Plus tôt ce lundi, le président de la Commission électorale avait déjà tenté de faire une première fois son annonce, mais il en avait été empêché, entrainant des échauffourées en direct à la télévision sur l’estrade officielle des centres de compilation des résultats.

Par Guinee28

Continue Reading

A LA UNE

Dixinn : les gardes communaux libérés, mais la grève continue !

Published

on

Interpellés puis écroués  samedi dernier, au commissariat central de Dixinn, les trois gardes communaux ont été finalement libérés ce lundi 15 août.

Accusés d'avoir appelé à une grève,  leur libération n'a cependant  pas impacter le mouvement des gardes communaux qui, en plus de leur mise en liberté, réclament aussi le paiement de leurs arriérés de neuf mois de salaire et leur intégration dans les rangs de la police et de la gendarmerie.

" Le mouvement de grève va continuer jusqu’à la satisfaction de nos revendications", a indiqué un garde communal, alors que l'accès à la mairie de Dixinn est bloqué depuis le matin par les grognards.

A noter qu'un garde communal est payé à 600 mille GNF par mois.

Par Mariam Bâ 

 

 

Continue Reading

Facebook

Advertisement
Advertisement

A PROPOS DE GUINEE28

Siège social : Lansanaya barrage commune de Matoto.

Téléphone: +224 624 24 93 98/+224 666 39 29 09

Email : alfaguinee28@gmail.com

Tendance