Connect with us

Politique

Du berger à la bergère, Cellou Dalein Diallo répond à Bah Oury

Published

on

Dix jours après sa lettre de recours adressée à Cellou Dalein Diallo et dans laquelle Bah Oury notait que la décision de son exclusion « est en total désaccord avec les fondements légaux et démocratiques de l’UFDG », le leader du parti a répondu à son ex collaborateur.

Dans cette réponse de deux pages, Cellou Dalein Diallo a rappelé à Bah Oury qu’il avait déjà violé « à plusieurs reprises les statuts et règlement intérieur du parti. Ce qui a amené la direction nationale à vous sanctionner plus d’une fois. »

« Vous auriez dû user de ce droit de recours au lieu de contester par la force votre exclusion en mobilisant vos partisans pour aller créer des troubles aux abords du siège du parti.

Vous n’ignorez pas les graves conséquences occasionnées par cette action violente dont vous portez l’entière responsabilité. Cette tentative de vous rendre justice par la force a en effet, entrainé la mort du journaliste Mohamed Diallo, des blessés et plusieurs arrestations arbitraires dans les rangs du parti.

En outre Depuis votre retour, vous aviez refusé de participer à toutes les réunions des instances auxquelles vous appartenez et mieux. Vous êtes restés sourds aux appels de la Direction nationale et de nombreuses bonnes volontés qui vous ont invité à privilégier le dialogue et le débat interne pour régler vos problèmes », a poursuivi monsieur Diallo.

Avant d’indiquer qu’« Au regard de tout ce qui précède, il apparaît clairement que la décision du Conseil politique vous excluant de l’UFDG est en parfait accord avec les statuts et règlement intérieur du parti. »

Après cette réponse, Bah Oury a indiqué chez nos confrères de guineenews que Cellou Dalien Diallo « confirme sa volonté de persister dans le déni de la vérité. » « De toutes les façons, l’acte un c’était le recours interne, l’acte deux ce sera le recours judiciaire et on ira jusqu’au bout », a-t-il promis.