Connect with us

A LA UNE

Aux impôts, le travail forcé des samedis

Published

on

Depuis l’installation d’une nouvelle équipe dirigeante de la direction générale des Impôts, ils sont nombreux les fonctionnaires en poste à se voir obligés d’être à la tâche au-delà de la durée légale du travail et même les samedis. Ils sont obligés de faire avec. Sans que, sur le plan de la rémunération, ces heures supplémentaires soient prises en charge pour cette catégorie de fonctionnaires.

La situation est d’autant plus préoccupante que les victimes n’osent pas protester. De peur d’être pris pour des saboteurs de la transition ou bien considérées comme étant des fonctionnaires paresseux voire des moins assidus à la tâche. Pourtant, aux Impôts, comme ailleurs, il n’y pas de catégorie d’employés devant travailler au-delà des heures légales sans que cela ne soit fait sur la base d’un consentement préalable.

Dans le cas où cela devait arriver pour des raisons d’urgence et de nécessité, par exemple, les bonnes pratiques voudraient que les fonctionnaires travaillant aux Impôts soient protégés par le code du travail, «la boussole», pour tous les donneurs d’ordres. A moins que les plus écoutés des délégués syndicaux, des hauts-perchés du ministère du Budget, aux commandes ne cherchent des poux dans la tête des pauvres fonctionnaires !

J’ai dit.

Par Alpha Abdoulaye Diallo (le populaire)