Accueil / International / Attaque de Nice: qui sont les victimes?

Attaque de Nice: qui sont les victimes?

Avec un bilan particulièrement meurtrier, l'attaque contre la promenade des Anglais à Nice, le 14 juillet, a fait de nombreuses victimes. Vendredi à la mi-journée, l'identité de la plupart d'entre elles n'avait pas été dévoilée.

Au moins 84 morts: tel était le terrible bilan, à la mi-journée vendredi, de l'attaque menée par un homme au volant d'un poids-lourd sur la promenade des Anglais, au soir du 14 juillet, à Nice. Alors que l'identité de la plupart des personnes tuées demeurait inconnue, le président de la République, François Hollande, s'est rendu à l'Hôpital Pasteur de Nice pour rencontrer quatre victimes.

Sur les réseaux sociaux, les proches de personnes qui ne s'étaient toujours pas manifestées plusieurs heures après la tuerie tentaient d'obtenir des nouvelles des leurs avec le mot-clé #RechercheNice sur Twitter, dont «Nice Matin» compile sur son site les appels d'internautes.

L'AFP a annoncé le départ pour Nice d'une équipe de «Réponse aux incidents» (Incident Response Team, IRT) d'Interpol, qui compte des experts en identification de victimes étrangères. Elle comprend aussi des spécialistes du terrorisme et du renseignement qui pourront mettre à profit les bases de données d'Interpol, organisation qui compte 190 pays membres, basée à Lyon.

Les victimes françaises

L'identification des victimes prendra du temps. Cependant, quelques noms sont déjà connus.

Selon le «Bien Public», Robert Marchand, 60 ans, président-entraîneur du club d'athlétisme de Marcigny, a été tué.

Un commissaire adjoint de la police aux frontières de Nice, âgé de 48 ans, a trouvé la mort alors qu'il était venu assister au feu d'artifices avec son épouse et sa fille, selon les informations de plusieurs médias.

Les victimes étrangères

Selon le quotidien berlinois «B.Z.» du groupe Axel Springer, une enseignante et deux élèves d'une école de la capitale allemande font partie des victimes. Toute une classe se trouvait sur la promenade des Anglais au moment du drame.

Deux Américains, Sean Copeland, 51 ans, et son fils Brodie, 11 ans, ont été tués à Nice. Originaires du Texas, le père et le fils étaient en vacances en famille à Nice après avoir séjourné à Pampelune et Barcelone, en Espagne.

Une Suissesse âgée de 54 ans, inspectrice des douanes, a été emportée par le camion, selon son époux, un ressortissant français, qui lui n'a pas été blessé, rapporte le «Corriere del Ticino» repris par «La Tribune de Genève».

Une mère de famille marocaine, Fatima Charrihi, résidente en France, a trouvé la mort, selon un témoignage rapporté par «L'Express».

Une Russe a également perdu la vie dans l'attentat, a indiqué le ministère russe des Affaires étrangères sur Facebook. Selon le site russe Novosti-24, cette étudiante de 20 ans s'appelait Viktoria Savtchenko et passait des vacances en France avec une amie qui a été blessée aux jambes.

Un Ukrainien a été tué et un autre blessé, selon le ministre des Affaires étrangères Pavlo Klimkin sur Twitter.

parimatch

About Guinee28.info

Les Nouvelles de Guinée