Accueil / A LA UNE / Alpha Saliou Wann : « je suis déçu d’Aboubacar SYLLA »

Alpha Saliou Wann : « je suis déçu d’Aboubacar SYLLA »

Je viens de lire le contrat de cession de notre Port autonome de Conakry à la compagnie turque Albayrak Holding. Je suis sans voix, c’est incroyable, comment des dirigeants peuvent autant haïr leur pays ? Je suis profondément déçu du ministre des Transports Aboubacar SYLLA, c’est inconcevable que malgré son bon niveau technique, qu’il valide un mauvais dossier tant sur la forme que sur le fond, et surtout qu’il passe outre, l’avis défavorable de la commission Ad Hoc du PAC qui est pertinent.

Je partage parfaitement la préoccupation de cette commission, car comment pouvez-vous apprécier un Business Plan qui ne contient pas des éléments aussi importants que le compte de résultat prévisionnel détaillé, le bilan, les sources de financement des investissements et la définition du périmètre de la concession ? Ce contrat est un torchon mal présenté (il est bon pour la poubelle) et il n’apparaît nulle part, l’intérêt pour la Guinée de céder ce patrimoine stratégique qu’est le PAC à une société dont le cœur de métier n’est pas la gestion des ports.

Il est désormais clair que nos dirigeants n’ont aucun sens de l’Etat, qu’ils ne sont pas là pour défendre nos intérêts nationaux. Alpha Condé considère la Guinée comme son butin de guerre, donc pour lui, il peut en user comme bon lui semble. Il s’est associé à Erdogan pour mettre main basse sur notre Port autonome de Conakry tout simplement. Il faut rappeler qu’Erdogan est très proche de la famille Albayrak dont un des membres est son propre beau-fils qu’il vient de nommer ministre des Finances (il était précédemment ministre de l’énergie), ce qui rend ce dossier suspect. Alpha Condé avait besoin d’un ministre servile pour signer ce contrat, car pour une fois, l’ancien ministre des Transports Oyé Guilavogui s’y était fermement opposé. Il faut noter aussi le courage du directeur des ressources humaines du PAC qui a signifié de vive voix son désaccord à Alpha Condé qui a ordonné son limogeage (mais il avait déjà présenté sa démission à la directrice générale) et le directeur financier aussi a préféré démissionner pour ne pas cautionner le vil bradage du poumon économique de notre pays.

Maintenant, c’est aux Guinéens de décider s’ils acceptent que leur président utilise sa position pour faire ses affaires personnelles au détriment du pays. Alpha Condé et son clan ne font que des affaires, notamment dans les mines et l’énergie. Tout est opaque dans tous les contrats qu’ils ont signé dans ces secteurs, pourtant, ils sont soumis par la loi à une obligation de transparence. La production de bauxite explose (près de 50 millions de tonnes), mais nos revenus miniers (bauxite, or et diamant) stagnent à moins de 300 millions de dollars. Ils doivent aussi nous dire toute la vérité sur Kaleta, Souapiti et Amaria, tout semble indiquer que ces barrages appartiennent aux Chinois.

Ils peuvent se le permettre, parce que les Guinéens, en spectateurs amorphes, laissent faire, ils ne soutiennent pas celles et ceux qui se battent pour eux. Ils ont abandonné les syndicalistes et les forces sociales dans le dossier du carburant en ne se mobilisant pas fortement pour la défense de leur pouvoir d’achat. Je crains que finalement l’acte courageux des deux directeurs du PAC ne risque d’être vain, là aussi par faute de soutien.

Nous sommes responsables de nos malheurs. Ils ont tué en nous le sentiment d’indignation et de révolte. Il faut un sursaut national pour arrêter le déclin et défendre nos intérêts collectifs. Cette scandaleuse affaire du PAC doit nous servir de déclic.

Par Alpha Saliou Wann

About Guinee28.info

Les Nouvelles de Guinée

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.