Connect with us

Politique

Alpha, IBK et la marmite

Published

on

Quel est le secret d'Alpha Condé ? À 77 ans, le président fraîchement réélu de Guinée a l'appétit du jeune homme devant un Big Bucket de chez KFC. Une faim politique s'entend, une fringale d'action, car, côté table, celui qui s'honorait lors de ses années d'exil de cuisiner « le meilleur gigot de Paris » a la gourmandise d'un ascète.

Alpha mange peu, boit encore moins, mais n’est jamais aussi à l’aise que lorsqu’il mouille ses chemises Pathé’O sur les estrades de campagne. Et quelle campagne ! Des semaines à labourer la Guinée, en avion, en hélico, en 4×4, à pied, à tenir meeting, à dialoguer avec le peuple, à débiter bilan et programme sans jamais – ou presque – nommer ses adversaires, comme s’il feignait de les ignorer. Y a-t-il eu des fraudes ? Dans ce domaine comme dans d’autres, « la Guinée n’est pas le Danemark », a reconnu Condé et ont constaté les observateurs : oui, petits tripotages il y a eu, sans doute, de part et d’autre d’ailleurs, avec, dans ce domaine aussi, une prime au sortant.

Mais rien, manifestement, qui remette sérieusement en question la légitimité de ce « KO premier tour » arraché dans les ultimes rounds de la campagne, quand le président chef de chantier a appuyé sur le bouton du grand barrage de Kaleta près avoir fait travailler jour et nuit des brigades stakhanovistes d’ouvriers chinois et guinéens pour réussir ce coup de poker préélectoral. « Le communisme, disait Lénine, c’est les soviets plus l’électricité. » La Guinée, c’est Alpha plus la lumière : l’ancien dirigeant marxiste de la Fédération des étudiants d’Afrique noire en France (FEANF) appréciera la comparaison. Pendant des années, Condé a soulevé les poids d’une salle de musculation du 6e arrondissement de Paris, histoire d’entretenir sa forme de militant. Aujourd’hui, il a un coach sportif venu de New York. Cours Alpha, cours, le vieux monde est derrière toi…

Lorsqu’il écrit un roman, Monénembo cisèle sa plume et il me captive. Quand il polémique, peulitude en bandoulière, il la trempe dans le fiel

Comme beaucoup d’entre vous, j’apprécie l’écrivain guinéen Tierno Monénembo, 68 ans, Prix Renaudot 2008, douze romans au compteur, édité au Seuil depuis trois décennies. Mais pourquoi diable l’auteur de Peuls, du Roi de Kahel et du Terroriste noir, justement salués dans nos colonnes, se fourvoie-t-il en politique ? Pourquoi cette longue éructation vomie au lendemain de la réélection « simplement abjecte » d’Alpha Condé, accusé de « brûler le pays, falsifier la mémoire, démanteler les ethnies » ? Pourquoi traiter ceux qui ne pensent pas comme lui de « chefs d’État véreux, diplomates galeux, journalistes lèche-cul, mafia sicilienne » ? Pourquoi assimiler son combat à celui de « De Gaulle devant les nazis » [sic] ? Lorsqu’il écrit un roman, Monénembo cisèle sa plume et il me captive. Quand il polémique, peulitude en bandoulière, il la trempe dans le fiel. Et il me fait peur.

S’il lit les lignes qui précèdent, nul doute que Tierno Monénembo me clouera (si ce n’est déjà fait) au pilori de « cette saloperie d’internationale bureaucratique » qu’il appelle à balayer. Et avec moi le président malien Ibrahim Boubacar Keïta, puisque IBK est un ami et un camarade du socialiste Condé. IBK ! Rencontré cette semaine à Paris dans sa suite du Meurice, en marge de sa visite officielle en France. Les drapeaux maliens sur les Champs-Élysées devant lesquels toute la diaspora accourt pour se faire photographier, l’hymne national joué sous l’arc de Triomphe, la Grand-Croix de la Légion d’honneur, l’avis de décès de son grand père mort à Verdun en 1917, l’Ossuaire de Douaumont et le Carré musulman…

Lire la suite ici

Guinee28.info est un site d’informations générales et d’analyses sur la Guinée. Il couvre au quotidien l’actualité en toute indépendance et impartialité. Il offre aussi à ses lecteurs un débat d’idées, favorisant l’établissement d’une culture démocratique. Vous êtes annonceurs ? Vous voulez publier un article sponsorisé ? Nous contacter: alfaguinee28@gmail.com

Advertisement

A LA UNE

Crise guinéenne: le médiateur Boni Yayi de retour à Conakry

Published

on

Le médiateur de la CEDEAO en Guinée, Boni Yayi sera de retour à Conakry la semaine prochaine pour la suite de sa mission qu'il a entamé en fin juillet dernier.

Son retour en Guinée intervient alors que la situation politique reste tendue, surtout depuis l'annonce de la dissolution du FNDC par la junte, dissolution aussi dénoncée et rejetée par le front lui même, mais aussi par les acteurs politiques et des Organisations nationales et internationales.

Pour réussir sa mission, le président de la Commission de la CEDEAO, Omar Alieu TOURAY,  invite le Gouvernement de la transition, la classe politique et la société  civile guinéenne à soutenir et travailler avec l'ancien président béninois durant son séjour.

Récemment, le président en exercice de la Cédéao, Umaru Cissoko Embalo, avait annoncé avoir convaincu le chef de la junte, le colonel Mamadi Doumbouya, de ramener la durée de la transition à 24 mois, mais ce dernier a indiqué la semaine dernière qu'il n'acceptera aucune injonction sur le calendrier de la transition, une manière de démentir le président Bissau guinéen.

La CEDEAO rejete le calendrier de trois ans fixé par la junte et exige un chronogramme consesuel et plus court, sans quoi, elle menace de sanctionner les dirigeants de la transition.

Par Alpha Abdoulaye Diallo 

Continue Reading

A LA UNE

Guinée : les bourses des militaires en hausse de 100%, celles des étudiants augmentées

Published

on

Dans un décret lu à la télévision nationale, vendredi 12 août, le président de la transition, le colonel Mamadi Doumbouya, a revu à la hausse les compléments des bourses des militaires.

Initialement fixés à 60 USD par mois, désormais, ils passent à 120 USD par mois, soit une augmentation de 100%. La décision entre en vigueur à partir du 1er septembre prochain.

Dans un autre décret, le chef de la junte a aussi augmenté la bourse des étudiants. Désormais, elle est fixée à 100.000gnf pour la première année, 200.000gnf pour la deuxième année, 300 000 gnf pour la troisième année, 400 000 gnf pour la quatrième année et 500 000 gnf pour la cinquième, sixième et septième année .

Pour la bourse extérieure, elle passe à 120 dollars pour les étudiants de l'enseignement supérieur et 80 dollars pour ceux de l'enseignement technique et de la formation professionnelle.

Pour les bourses d’études d’entretien d’excellence, les montants sont :  Licence: 500 000 francs guinéens ; Master: 1 000 000 francs guinéens; Doctorat: 1 5000 000 francs guinéens.

Par Mariam Bâ 

 

 

 

 

Continue Reading

A LA UNE

Dissolution de deux conseils communaux par le colonel Doumbouya

Published

on

Dans un décret lu jeudi 11 août à la télévision nationale, le président de la transition a décidé de mettre un terme à deux conseils communaux pour « mauvaise gestion et détournement des ressources de la collectivité ».

Il s’agit du conseil communal de la préfecture de Gaoual et celui de la sous préfecture de Dialakoro dans la préfecture de Mandiana.

Dans le décret, le colonel Mamadi Doumbouya instruit le ministre de l’Administration du territoire et de la décentralisation de s’activer pour la mise en place d’une délégation spéciale. Objectif, conduire les affaires courantes, de ces deux communes urbaine et rurale.

Par Guinee28

Continue Reading

Facebook

Advertisement
Advertisement

A PROPOS DE GUINEE28

Siège social : Lansanaya barrage commune de Matoto.

Téléphone: +224 624 24 93 98/+224 666 39 29 09

Email : alfaguinee28@gmail.com

Tendance