Connect with us

Annonces

Allaitement maternel : l’OMS épingle la Guinée

Published

on

Votre publicité ici

Dans un rapport publié le 01 août, l’organisation mondiale de la santé a pointé l’insuffisance du budget de la Guinée alloué à la promotion de l’allaitement maternel. Une bonne pratique qui permettrait, pourtant, de sauver la vie de centaines de milliers d’enfants au niveau mondial.

Selon l’OMS, la Guinée ne dépenserait annuellement que 0, 55 $ par nouveau-né. Or l’institution recommande à ses nations membres de porter ce montant à 4,7 $, afin de sauver 520.000 enfants de moins de cinq ans, et de réaliser quelque 300 milliards de dollars d’économies d’ici 2025.

En Guinée, d’après les enquêtes, s’il est vrai que 100 % des femmes allaitent leurs enfants, celles qui allaitent exclusivement au lait maternel pendant les 6 premiers mois de la vie de l’enfant, ne représentent que 21 %, a indiqué Dr Konate Adama, chargé de la santé de la mère et de l’enfant à l’ONG Terre des hommes, à l’occasion de la semaine mondiale de l’allaitement maternel en Guinée lancée mardi 1er août 2017.

« Si l’on part de ces statistiques, l’on se rend compte que la problématique de l’allaitement maternel est un problème majeur de santé publique en Guinée. Surtout quand on sait que l’allaitement a de l’importance et pour l’enfant et pour la mère », a souligné Dr Konaté.

En plus de l’insuffisance du budget alloué à l’allaitement materne, les experts considèrent que le lait artificiel décourage aussi énormément les mamans à allaiter leurs bébés.

Unanimement reconnus, les bienfaits de l’allaitement maternel sont nombreux, aussi bien pour l’enfant que pour la mère. Ils assurent ainsi au nourrisson une protection contre la pneumonie, les diarrhées et les allergies alimentaires pour le premier. Pour la mère, allaiter son enfant permet de prévenir des cancers du sein et des ovaires.

« L'allaitement maternel donne aux nourrissons le meilleur départ possible dans la vie ; il a l’effet d’un premier vaccin, en les protégeant de maladies potentiellement mortelles, et en leur donnant tous les éléments nutritifs dont ils ont besoin pour survivre et s’épanouir », résume le Dr. Tedros Adhanom Ghebreyesus, tout nouveau directeur général de l’OMS.

Par Guinee28

Guinee28.info est un site d’informations générales et d’analyses sur la Guinée. Il couvre au quotidien l’actualité en toute indépendance et impartialité. Il offre aussi à ses lecteurs un débat d’idées, favorisant l’établissement d’une culture démocratique. Vous êtes annonceurs ? Vous voulez publier un article sponsorisé ? Nous contacter: alfaguinee28@gmail.com

A LA UNE

Guinée : les associations de presse s’élèvent contre l’intimidation des journalistes

Published

on

Votre publicité ici

Les Associations de presse AGUIPEL, URTELGUI, AGEPI, REMIGUI, UPLG ont été surprises d’apprendre que les journalistes, Youssouf Boundou Sylla de Guineenews ; Ibrahima SoryTraoré de Guinee7 et Moussa Moise Sylla de l’Inquisiteur, ont reçu une « citation à comparaitre devant le tribunal correctionnel » de Kaloum, pour le 15 décembre 2020.

Cette « convocation » fait suite à la requête de Madame Zénab Dramé, ministre de l’Enseignement technique et de la Formation professionnelle qui accuse ces journalistes des faits de « diffamation » sur sa personne.

Les Associations de presse soutiennent les journalistes « convoqués » et condamnent les agissements de Mme Dramé, qui n’a pas attendu les conclusions de l’enquête ouverte par le procureur pour détournement de deniers publics, suite aux révélations de la presse, pour porter plainte contre les journalistes pour « diffamation », comme si, elle était déjà blanchie par la justice.

En tout état de cause, les Associations de presse rappellent que les  lanceurs d’alerte et les dénonciateurs de corruption et infractions assimilées doivent bénéficier d’une protection spéciale de l’Etat contre les actes de représailles ou d’intimidation, selon l’article 100  de la Loi /L2017/041/AN du 4 juillet 2017 portant Prévention, Détection et Répression de la Corruption et des Infractions Assimilées.

Elles considèrent que la démarche de la Ministre est une manœuvre dilatoire pour empêcher l’instruction en cours pour détournement de deniers publics et une action d’intimidation de la presse.

Elles exhortent les autorités judiciaires à préserver leur indépendance et à respecter leur serment en évitant d’appliquer les consignes de punition des journalistes données par le Premier Ministre dans un communiqué du gouvernement.

Elles réaffirment leur soutien aux journalistes concernés et continueront à dénoncer les détournements des derniers publics, la corruption, la gabegie, comme l’a souhaité le Président de la République.

Les Associations de presse condamnent, vigoureusement, cette tentative d’intimidation de la presse, et défendront de toutes leurs forces la liberté de la presse chèrement acquise.

Conakry, le 6 décembre 2020

Ont signé:

L’Association Guinéenne de la Presse en Ligne (AGUIPEL)

L’Union des Radios et Télévisions Libres de Guinée (URTELGUI)

L’Association Guinéenne des Editeurs de la Presse Indépendante (AGEPI)

Le Réseau des médias sur Internet en Guinée (REMIGUI)

L’Union de la Presse Libre de Guinée (UPLG)

Continue Reading

A LA UNE

Sport en Commun présente les Sport Impact Leaders, des athlètes engagés à ses côtés et pour la jeunesse africaine

Published

on

Votre publicité ici

Paris, le 02 décembre 2020 - Sport en Commun a pour mission de favoriser le financement et l'accompagnement des projets mêlant sport et développement en Afrique. L'ensemble  de ses missions est porté par la conviction que le sport est un levier de développement fort et qu'il contribue à l'atteinte des Objectifs de Développement Durable (ODD).

Qui de mieux que des sportives et sportifs engagés pour promouvoir la thématique sport et développement et incarner ces valeurs ?

La plateforme Sport en Commun a reçu le soutien de nombreux athlètes de haut de niveau, toutes et tous impliqués dans le développement par le sport en Afrique.

Citons notamment : Idrissa Gana Gueye, Isabelle Yacoubou, Géraldine Yema Robert, Youssouf Mulumbu, Louis Saha, Diandra Tchatchouang, Arnaud Assoumani, Emilie Andéol, Julie Benoist, Séverine Desbouys, Rock Feliho, Diana Gandéga, Aby Gaye, Wassilah Imlak, Amy Mbacke Thiam, , François Trinh-Duc, Lisa Zimouche, Olivier Diomande.

« Ensemble utilisons le pouvoir du sport pour réduire les inégalités. », déclare Diandra Tchatchouang. « Le sport a cet incroyable pouvoir de faire tomber les barrières et de promouvoir l'inclusion auprès d'enfants laissés sur le côté. », ajoute Arnaud Assoumani.

Représentants de la diverstité et de l'inclusion, ces Sport Impact Leaders sont de véritables leaders de la plateforme, en particulier auprès de la jeunesse africaine, et jouent différents rôles:

- Sensibiliser : en faisant entendre la voix de Sport en Commun, en portant ses valeurs, et en communicant sur ses réalistions.

- Donner de la visibilité aux appels aux projets lancés par la plateforme, comme ce fut le cas cet été par exemple avec l'appel à projet Sport et Santé cofinancé par l'AFD et la FIFA, afin d'encourager les porteurs de projets à candidater.

- Participer à des actions de terrain, ou des événements organisés ou soutenus par Sport en Commun et apporter leur soutien aux projets qui leur tiennent à cœur.

S'ils font rayonner le sport et ses valeurs auprès des acteurs de l'écosystème et des différents publics, les Sport Impact Leaders sont également accompagnés et soutenus par la plateforme Sport en Commun dans le développement et la mise en œuvre de leur propre projet.

« Nous sommes fiers d’avoir reçu le soutien de ces athlètes, et de voir cette communauté de Sport Impact Leaders s'agrandir jour après jour pour servir de locomotive à la thématique sport et développement », déclare Nelson Camara, Président de Sport Impact, structure en charge de la gestion et de l’animation de la plateforme.

Guinee28

Continue Reading

A LA UNE

La Société AMR vers le financement d’un groupement maraîcher et la réalisation d’un atelier de couture moderne à Guilléré avec l’ONG CONADEV

Published

on

Votre publicité ici

Dans le strict respect de ses responsabilités sociales et Environnementales (RSE) au bénéfice des communautés de ses zones d’opération, la Société française Alliance Minière Responsable (AMR), créée par Romain Girbal et Thibault Launay, finance un groupement maraîcher et la construction d’un centre de couture moderne dans le district Guilléré situé à quelques 08 km du Chef-lieu de la préfecture de Boké.

Le projet consiste à favoriser la création d’une activité économique, renforcer les capacités d’organisation et de gestion des bénéficiaires et promouvoir le transfert du savoir-faire entre les communautés.

AMR entend faciliter l’accès des bénéficiaires aux moyens de production, améliorer les conditions d’accès à l’apprentissage d’un métier, appuyer les bénéficiaires dans l’organisation et à la gestion judicieuse des activités génératrices de revenus.

Dans une étude réalisée par l’entreprise AMR, il a été démontré qu’au-delà des activités agricoles, 90% des jeunes et femmes du district de Guilléré, œuvre dans la culture moderne et le maraîchage.

Cet atelier de couture contemporain à vocation agropastorale, va considérablement réduire le déplacement des jeunes filles et hommes dont la majeure partie est issue des familles démunies, et cela va contribuer à l’indépendance financière et l’amélioration de leurs conditions de vie.

Ainsi, sur financement intégral de la Société AMR, ledit centre de couture sera construit et équipé de quinze (15) machines à coudre destinées à renforcer les capacités professionnelles de 22 femmes et 6 jeunes ou hommes.

Quant à la culture maraîchère sur une superficie de 5000 mètres carrés, elle vise une vingtaine de personnes, et cela va permettre de valoriser les produits agricoles locaux.

Les habitants et les autorités de Guilléré sont très satisfaits de cette initiative de la Société AMR qui a toujours œuvré pour le bien-être des communautés rurales.

Très persuadé du succès de ce projet d’envergure destiné aux riverains du permis de son institution, le directeur environnemental et social de la Société AMR, Moussa Thiam se dit confiant de afin de booster le développement local, et pérenniser les activités sur le terrain.

Par ailleurs, M. Thiam rassure que ce projet sera bénéfique à la communauté de manière durable en travaillant main dans la main avec les communautés.

Pour sa part, le directeur général adjoint (DGA) d’AMR, Sonny Doumbouya porte une attention particulière au respect du Contenu local en faveur des riverains du permis d’AMR.

Le partenaire d’AMR est l’ONG locale dénommée CONADEV. Son Président Saidou Condé, soutient l’initiative d’AMR et indique que cela va servir d’exemple clé pour les autres entreprises minières.

 

Continue Reading

Facebook

Advertisement

Créez votre site INTERNET 250000FG MOIS

Créez votre site INTERNET 250000FG MOIS
Advertisement

A PROPOS DE GUINEE28

Siège social : Lansanaya barrage commune de Matoto.

Télél : +224 624 24 93 98 – 656 92 41 62 – 666 39 29 09

Email : alfaguinee28@gmail.com

Tendance