Connect with us

A LA UNE

Afrique : la BAD, l’UE et l’ONU s’engagent à améliorer la gouvernance foncière

Published

on

Votre publicité ici

La Banque africaine de développement, l’Union africaine et la Commission des Nations unies pour l’Afrique s’engagent à fournir davantage de ressources pour améliorer la gouvernance foncière en Afrique.

La Banque africaine de développement, la Commission de l’Union africaine et la Commission économique des Nations unies pour l’Afrique (CEA) se sont engagées, le 11 novembre dernier, à travailler plus étroitement avec les gouvernements africains pour renforcer les systèmes de gouvernance foncière sur le continent.

Dans une déclaration conjointe à l’issue de la conférence sur la politique foncière en Afrique, édition 2021, les trois organisations se sont engagées à fournir une assistance technique et financière, « pour veiller à ce que les processus de gouvernance et de politique foncière en Afrique soient transparents, clairs et accessibles et que les systèmes étatiques et autochtones soient facilement intégrés ». Elles se sont en outre, engagées à travailler avec les professionnels des arts, de la culture et du patrimoine pour renforcer la sensibilisation sur les questions foncières et faire connaître davantage leur importance.

La conférence s’est déroulée sur le thème suivant : « La gouvernance foncière pour la sauvegarde de l’art, de la culture et du patrimoine vers l’Afrique que nous voulons ». Elle s’est tenue de façon hybride ; en ligne et en présentiel à Kigali sous l’égide du gouvernement du Rwanda.

« Au moment où le monde a les yeux tournés sur le processus de la COP26, nous voulons souligner que de grandes parties de notre continent sont des déserts ou des zones semi-arides soumises à des dommages écologiques, a déclaré Léontine Kanziemo, conseillère en gestion des ressources naturelles à la Banque africaine de développement. Le plus souvent, la répartition inégale des terres a relégué une population croissante de petits exploitants, de femmes et de jeunes dans des zones marginales, entraînant une pression accrue sur les terres et la dégradation des ressources foncières » .

La déclaration finale de la conférence appelle à une plus grande équité foncière afin d’élargir l’accès aux ressources naturelles. Elle indique également qu’il est essentiel de travailler avec les gouvernements, les artistes et les acteurs culturels pour garantir aux femmes et aux jeunes, l’accès à la terre. « La majorité de notre population vit de la terre. Par conséquent, une politique foncière favorable aux pauvres doit être transparente pour tous les utilisateurs des terres, équitable et exempte de corruption », souligne le texte.

La déclaration préconise l’implication des gardiens traditionnels de l’art, de la culture et du patrimoine africains dans toutes les politiques foncières en faveur des pauvres. « Au lendemain du sommet des Nations unies sur le système alimentaire qui vient de s’achever, la gouvernance foncière devrait être considérée comme un catalyseur de la transformation des systèmes alimentaires africains. »

Le roi Mfumu Difima Ntinu, président de l’Autorité traditionnelle africaine, a souligné qu’une gouvernance foncière efficace nécessite une volonté politique et a exhorté les pays africains à accorder plus d’attention au rôle des femmes dans les questions foncières. « Avec votre aide, nous y parviendrons », a-t-il ajouté.

Rexford Ahene, président du comité scientifique de la conférence, a souligné le lien entre les terres et les industries créatives précisant que le potentiel économique des terres et les avantages des industries créatives ne devaient pas être sous-estimés.

Selon le Conseil mondial du commerce et du tourisme, les industries créatives contribueront au PIB africain à hauteur de 269 milliards de dollars d’ici à 2026 et à la création de plus de 29 millions d’emplois offrant de nombreuses opportunités aux jeunes. « Il est important de prendre cela en compte », a souligné M. Ahene.

Il a appelé les gouvernements et les partenaires au développement à investir dans le renforcement des capacités du secteur créatif et dans la préservation de la propriété intellectuelle et des droits afin de « sauvegarder et protéger la créativité et l’innovation portées par  ce secteur. »

La conférence sur la politique foncière en Afrique est organisée tous les deux ans par le Centre africain de politique foncière, une initiative conjointe de la CEA, de l’Union africaine et de la Banque africaine de développement.

Guinee28

Guinee28.info est un site d’informations générales et d’analyses sur la Guinée. Il couvre au quotidien l’actualité en toute indépendance et impartialité. Il offre aussi à ses lecteurs un débat d’idées, favorisant l’établissement d’une culture démocratique. Vous êtes annonceurs ? Vous voulez publier un article sponsorisé ? Nous contacter: alfaguinee28@gmail.com

A LA UNE

« Une attaque terroriste n’est pas exclue en Guinée », alerte Bruxelles

Published

on

Votre publicité ici

Une attaque terroriste n’est pas à exclure sur le sol guinéen, jusque-là épargné par les djihadistes, alerte le ministère belge des Affaires étrangères, du commerce extérieur et de la coopération au développement.

Dans une note adressée aux ressortissants Belges vivant en Guinée, Bruxelles déconseillent ses ressortissants, de se déplacer la nuit dans les banlieues de Conakry.

« Depuis début 2012, le Nord Mali – pays voisin de la Guinée – est sujet à une insécurité majeure chronique liée à la présence de groupes terroristes, de mouvements rebelles et à des actes de brigandages. Le Centre du pays est également de plus en plus affecté par les mouvements terroristes et les conflits intercommunautaires. Ces groupes sont responsables de plusieurs enlèvements d’Occidentaux au Mali, au Niger, au Burkina Faso et au Bénin au cours des dernières années et continuent à menacer les intérêts occidentaux dans la région. De plus, les attentats perpétrés à Bamako, Ouagadougou et Grand Bassam ainsi que les coups de filets ayant conduit à l’arrestation de présumés djihadistes dans plusieurs pays de la région, y compris au Sénégal voisin, tendent à indiquer une expansion de la menace terroriste dans la sous-région. Une attaque terroriste n’est pas exclue en Guinée », indique-t-on.

Par Guinee28

 

Continue Reading

A LA UNE

Transition : Biden dépêche un émissaire à Conakry

Published

on

Votre publicité ici

Depuis mercredi, le sous-secrétaire d’État américain adjoint aux affaires africaines, Michael Gonzales, est en visite en Guinée pour s’enquérir de la situation de la transition.

Comme la Cedeao, Washington souhaite la tenue rapide des élections libres et équitables pour permettre au pays de revenir au plutôt possible à un régime civil, après la chute d’Alpha Condé, déposé par l’armée le 05 septembre dernier.

L’émissaire de Joe Biden a déjà rencontré plusieurs acteurs de la transition dont le FNDC. Michael Gonzales doit également rencontrer le Premier ministre, Mohamed Beavogui, et le président de la transition, Mamadi Doumbouya, avant de quitter Conakry ce vendredi.

Le 2 novembre dernier, les États-Unis avaient annoncé qu’ils excluraient Conakry de l’Agoa d’ici janvier prochain, si l’ordre constitutionnel n’était pas rétabli.

Par Mariam Bâ

Continue Reading

A LA UNE

Création d’une Cour de répression des infractions économiques et financières en Guinée

Published

on

Votre publicité ici

Le président de la transition, le colonel Mamady Doumbouya, a créé une Cour de répression des infractions économiques et financières (CRIEF)  en Guinée.

Objectif, lutter contre les détournements de fonds et la corruption, a annoncé jeudi, Ousmane Gaoual Diallo, lors du conseil des ministres.

Cette cour, à travers sa chambre de poursuite et de jugement, s'intéressera notamment aux dossiers de détournement et de de corruption, aussi bien dans l'administration publique que dans le secteur privé, souligne le porte-parole du gouvernement.

Par Guinee28

Continue Reading

Facebook

Advertisement
Advertisement

A PROPOS DE GUINEE28

Siège social : Lansanaya barrage commune de Matoto.

Télél : +224 624 24 93 98 – 656 92 41 62 – 666 39 29 09

Email : alfaguinee28@gmail.com

Tendance