Connect with us

Politique

Administration : le projet ‘’rajeunir et féminiser l’administration’’ vu par ses acteurs et bénéficiaires

Published

on

Votre publicité ici

Maillon essentiel du processus de réforme de l’Etat et de la modernisation de l’administration engagé par les autorités de la troisième République, le projet ‘’Rajeunir et féminiser l’administration’’ est en expérimentation depuis 2012.   Après 4 années d’existence, nous sommes allés à la rencontre de quelques uns des acteurs et bénéficiaires qui nous livrent ici leurs sentiments sur ledit projet.  Lisez :

Jean-Marc Telliano, député et président de la Commission  Fonction Publique de l’Assemblée Nationale:

 ‘’Rajeunir et féminiser l’administration guinéenne est une très bonne vision mais…’’

 «Le projet rajeunir et féminiser l’administration est un projet fabuleux, c’est une bonne vision. Parce que, qui parle de féminisation de l’administration, fait la promotion de la femme. Vous conviendrez avec moi qu’aujourd’hui les femmes font plus de 52% de la population guinéenne. Ce sont elles qui font tout quand leurs maris sont au chômage ou quand leurs enfants sont sans emplois. Ce sont elles qui se réveillent à 4 heures du matin pour aller à la recherche du quotidien pour leurs familles. Si on féminise aujourd’hui l’administration, le pays connaîtra sans doute un boom. Cependant, il faut préciser que moi qui suis le président de la commission Fonction publique et emploi de l’Assemblée nationale, je n’ai jamais été saisi par rapport à ce projet, jamais on ne m’en a parlé. Quand même j’ai envoyé un courrier demandant qu’une commission soit mise en place entre notre commission et la Fonction publique. »

Massé Camara, DG du Centre de Perfectionnement Administratif (CPA), ministère de la Fonction Publique :

‘’ C’est un projet qui vise à former 1200 fonctionnaires pour la période allant de 2012 à 2016’’

«C’est dans la perspective de la réforme de l’administration publique que le gouvernement, en collaboration avec la coopération française, a, pour la petite histoire, initié le projet ‘’Rajeunir et féminiser’’. L’exécution de ce chantier qu’on a appelé à l’époque, chantier N0 3 du fonds de sortie de crise, a été confiée au ministère de la Fonction Publique à travers le Centre de Perfectionnement Administratif (CAP). Donc, ce projet a pour objectif de former 1200 fonctionnaires pour la période allant de 2012 à 2016. Il s’agit d’un projet de formation de jeunes fonctionnaires qui sont  effectivement engagés à la fonction publique et dont l’âge est inférieur ou égal à 40 ans. »

Kalivogui Koïkoï, bénéficiaire et fonctionnaire au Centre de Perfectionnement Administratif, ministère de la Fonction Publique :

‘’Le problème de la Guinée est un problème d’hommes compétents et motivés mais le projet rajeunir et féminiser, il est possible de relever ce challenge’’

«Le projet rajeunir et féminiser l’administration guinéenne est un projet qui a suscité beaucoup d’espoir surtout au niveau des jeunes. Parce que les différentes thématiques développées répondent effectivement aux différents problèmes de notre pays. La transparence a été totale. Personne n’a payé de l’argent pour être admis et l’examen s’est déroulé dans de meilleures conditions. Le programme prévoit de recruter 1200 jeunes et de les former pendant trois (3) ans. Mais les 1000 n’ont pas été atteints encore. Lorsqu’on prend cet effectif et on le compare au nombre ayant été certifié après le test, on se rend compte que c’est très peu. C’est pourquoi, on souhaite que ce projet puisse être prolongé sur 4 ou 5 promotions afin d’avoir les 1200. Nous avons entamé des démarches avec notre coordination auprès de toutes les autorités en commençant par le ministre en charge de la Fonction Publique, le CPA et l’ambassadeur de France en Guinée pour que le capital humain soit davantage valorisé dans notre pays… Le problème de la Guinée est un problème d’hommes compétents et motivés. Avec le projet rajeunir et féminiser, il est possible de relever ce challenge. »

Aïssatou Sow, bénéficiaire et fonctionnaire au ministère de la Fonction Publique :

‘’Avec ce projet, nous avons pu améliorer nos connaissances sur l’administration et sa gestion’’

«Rajeunir et féminiser l’administration est un très bon projet.  Nous avons reçu des connaissances sur l’administration générale durant 4 mois et nous avons aussi reçu des cours sur la déontologie, les NTIC (Nouvelles Technologies de l’Information et de la Communication). Nous avons ensuite été initiés aux lois L022 que plusieurs cadres ignorent. Avec ce projet, nous avons pu améliorer notre connaissance, étudier le management public, le leadership associé à l’administration. Autant de concepts qu’on ignorait vraiment du rajeunissement. C’est un projet qui ne concerne que des jeunes fonctionnaires dont l’âge ne dépasse pas les 40 ans. Le concours est ouvert à tous les genres et ceux qui ont la moyenne suivent la formation qui est sanctionnée par une évaluation finale à l’issue de laquelle, on délivre des attestations aux meilleurs. »

Kaba Diakité, bénéficiaire et  Directeur général de l’Office national de promotion de l’artisanat :

‘’Le projet constitue une excellente approche pour rendre performant l’administration guinéenne’’

 «Je figure parmi les 518 jeunes administrateurs et financiers recrutés dans l’esprit du projet rajeunir et féminiser l’administration guinéenne et plus spécifiquement dans le domaine de la gestion des deniers publics. Il s’agit d’une très bonne initiative. Je pense qu’avec cette nouvelle génération  de cadres que nous sommes, ayant une certaine maîtrise des NTIC, le projet constitue une excellente approche pour rendre performant l’administration guinéenne».

Youssouf Sampil, bénéficiaire et DAF du ministère de la Communication:

‘’Les formations que nous avons reçues dans le cadre de ce projet, est tout  ce qu’il faut pour être un bon agent dans l’administration’’

 «Le projet rajeunir et féminiser l’administration est une initiative du chef de l’Etat qui est exécuté par le ministère de la Fonction Publique. Nous sommes 518 recrutés grâce à cette initiative présidentielle visant à rajeunir féminiser l’administration. J’avoue que le contenu est très bien. C’est tout  ce qu’il faut pour être un bon cadre dans l’administration. Nous avons même eu des formateurs qui sont venus dans le projet rajeunir et féminiser. Les thèmes de la formation ont porté entre autres sur la moralisation de la gestion de l’administration, sur les délits financiers, les concepts de bonne gouvernance… Il est très rare qu’un cadre guinéen, en dehors des jeunes ayant bénéficié de ces formations, puisse parler du concept de bonne gouvernance, de comment lutter contre la corruption ou respecter les procédures comptables ? Au-delà, nous avons aussi bénéficié des formations en gestion de projet et de management au sein de l’administration, des cours d’informatique... Autant d’éléments, d’outils nécessaires dans le cadre du renouvellement d’une administration…»

Guinee28.info est un site d’informations générales et d’analyses sur la Guinée. Il couvre au quotidien l’actualité en toute indépendance et impartialité. Il offre aussi à ses lecteurs un débat d’idées, favorisant l’établissement d’une culture démocratique. Vous êtes annonceurs ? Vous voulez publier un article sponsorisé ? Nous contacter: alfaguinee28@gmail.com

Advertisement

A LA UNE

Décès de Oury Barry : l’UE dénonce les dysfonctionnements de l’appareil judiciaire guinéen

Published

on

Votre publicité ici

Les réactions se multiplient suite à la mort en détention de Mamadou Oury Barry le 16 janvier dernier. Alors que le ministère de la justice parle de mort naturelle, pour l’Union européenne, « ces faits, répétés, mettent en évidence les dysfonctionnements du système pénitentiaire et de l’appareil judiciaire guinéen ».

Depuis novembre dernier, au moins quatre détenus politiques sont morts en détention préventive à la Maison centrale de Conakry.

L’Union européenne appelle les autorités guinéennes à remédier à cette situation et à ce que la justice puisse pleinement s’exercer sur la base d’enquêtes menées en toute indépendance, dit-elle dans un communiqué, rappelant que  « le droit à un procès équitable et à la dignité pour les détenus fait partie intégrante des Droits de l’Homme à laquelle l’Union européenne est indéfectiblement attachée ainsi qu’à la liberté d’association, d’expression et de manifestation »

Par Mariam Bâ

Continue Reading

A LA UNE

Crise guinéenne : Cellou Dalein Diallo s’entretient avec des diplomates de l’Union européennes

Published

on

Votre publicité ici

Alors que plusieurs militants et responsables de l’opposition, principalement de l’Union des Forces démocratiques de Guinée (UFDG) croupissent en prison depuis plusieurs mois, Cellou Dalein Diallo s’est entretenu mardi avec  les Ambassadeurs de l'UE, Josep Coll, et de l’Allemagne Ulrich Meier-Tesch, en présence des Chargées d’Affaires de la Belgique, Delphine Perremans et de l’Espagne Cristina Valero Marin, ainsi que du Conseiller politique de l’Ambassadeur de France en Guinée, Patrick Duvautour.

Selon l’opposant, leur discussion ont porté notamment sur la crise socio-politique guinéenne, les violences post-électorales, la détention « arbitraire » de ses proches collaborateurs et ses militants.

Par Guinee28

Continue Reading

A LA UNE

Nomination partielle du gouvernement en Guinée

Published

on

Votre publicité ici

Le président Alpha Condé a procédé ce 19 janvier à la nomination partielle des membres du gouvernement.

Au total 16 ministres sont nommés d’abord. Parmi eux, 13 sont reconduits, deux font leur entrée et un cumule son ancien département et un autre. Par contre, Moustapha Naïté, jusque-là ministère des Travaux publics sort du gouvernement, tandis que Mamadi Touré, jusque-là ministre des Affaires étrangères, reste désormais comme un simple ministre conseiller à la présidence de la République.

Les nominations devraient se poursuivent ce mercredi.

En attendant, Guinee28 vous propose la liste des 16 nouveaux ministres :

1- Ministre d’Etat chargé des Affaires présidentielles, ministre de la défense nationale : Dr Mohamed Mohamed Diané ;

2- Ministre d’Etat, conseiller spécial du président de la République, ministre de l’industrie, des petites et moyennes industries : Tibou Kamara ;

  1. Ministère de la Jeunesse et de l’Emploi jeunes : Mouctar Diallo ;
  2. Ministre de l’Administration du Territoire et de la décentralisation : général Bouréma Condé ;

5)- Ministre de la Sécurité et de la protection civile : Damantang Albert Camara ;

6)- Ministre de la Justice, Garde des Sceaux : Me Mori Doumbouya ;

7)- Ministre des Affaire étrangères et des Guinéens de l’étranger : Ibrahima Kalil Kaba, précédemment ministre Directeur de Cabinet à la présidence de la République ;

8)- Ministre du Plan et du développement économique : Madame Mama Kany Diallo ;

9)- Ministre de l’Economie et des finances : Mamady Camara ;

10)- Ministre budget : Ismaël Dioubaté ;

11)- Ministre délégué à la présidence chargé de l’Agriculture et de l’Elevage : Roger Patrick Millimono;

12)- Ministre des Travaux publics : Madame Kadiatou Emilie Diaby, Haut fonctionnaire à la Banque africaine de développement ;

13)- Ministre de l’Energie : Madame Bountouraby Yattara ;

14)- Ministre de la Santé : Général Rémy Lamah ;

15)- Ministre des Droits et de l’Autonomisation des femmes : Madame Hawa Béavogui ;

16)- Ministre de l’Enseignement Technique, de la formation professionnelle et de l’Emploi : Madame Zenab Nabaya Dramé.

Par Guinee28

Continue Reading

Facebook

Advertisement

Créez votre site INTERNET 250000FG MOIS

Créez votre site INTERNET 250000FG MOIS
Advertisement

A PROPOS DE GUINEE28

Siège social : Lansanaya barrage commune de Matoto.

Télél : +224 624 24 93 98 – 656 92 41 62 – 666 39 29 09

Email : alfaguinee28@gmail.com

Tendance