Connect with us

A LA UNE

Adieu Roger !

Published

on

Ce dimanche 10 janvier 2021, Roger Bamba va rejoindre ses aïeux à Lola. Oh qu’il était si souriant riant à la vie, à la justice qu’il a défendu. Hélas ! Il est mort d’injustice en détention parce qu’il était opposant.

Des personnes injustement arrêtés croupissent depuis plusieurs semaines dans les geôles du pays. Des semaines ils sont injustement éloignés de leurs épouses, de leurs enfants, de leurs parents. Ils sont privés de leur liberté. Leur seul tort c’est d’être opposants. Opposants à un viol de la constitution, dont le seul et unique but est de maintenir un octogénaire à la tête du pays, ainsi faire profiter aussi longtemps que possible à un poignet d’individu des richesses du pays. Des frontières sont barricadées pendant des mois. Des commerçants sont réduits à observer impuissants leur perte. Dans les marchés les prix flambent, l’inflation en flèche. La corruption et les détournements font légion. Dans certaines villes les robinets sont à sec faute de carburant. Ça ne dérange personne. Oui personne car ici l’injustice est devenue normale, tant qu’elle ne frappe qu’une partie du peuple. Ici d’aucuns croient que le mal n’arrive qu’aux autres. Ils ne disent rien. Quelle idiotie !

«  Quand les nazis sont venus chercher les communistes, je n’ai rien dit, je n’étais pas communiste. Quand ils ont enfermé les sociaux-démocrates, je n’ai rien dit, je n’étais pas social-démocrate. Quand ils sont venus chercher les syndicalistes, je n’ai rien dit, je n’étais pas syndicaliste. Quand ils sont venus me chercher, il ne restait plus personne pour protester.  »

Adieu Roger Bamba, rendez-vous au ciel. L’abas, bourreaux et victimes se confrontent devant le Tribunal de Dieu !

Par Alpha, ton ami qui tu n’a pas connu