Connect with us

Société & Faits Divers

Ils sont accusés de meurtre : trois lions condamnés à la captivité à vie en Inde

Publié

le

Votre publicité ici

Sur les 18 lions arrêtés le 14 juin pour meurtre dans l'état de Gujarat dans l'ouest de l'Inde, trois ont été condamnés jeudi à la captivité à vie.

Des restes humains ont été retrouvés dans les excréments de trois des 18 lions arrêtés dans une affaire de meurtres en série dans le parc national du Gujarat en Inde, le 14 juin. Il s'agit d'"un adulte mâle et deux lionnes", a rapporté jeudi la BBC, citant le responsable du patrimoine du Gujarat, AP Singh.

Le lion sera envoyé dans un zoo et les deux lionnes seront transférées dans un refuge. D'après AP Singh, seul le lion aurait tué des êtres humains, les lionnes, elles, auraient seulement mangé les "restes" de viande.

Quant aux 15 autres lions détenus, ils ont été relâchés.

Un mystérieux serial-killer sévirait actuellement dans le parc national de Gir, dans l'État du Gujarat dans l'ouest de l'Inde. Les enquêteurs sont sur sa trace. Pour retrouver le coupable, ils ont "arrêté" 18 lions. Ces derniers mois, six attaques sur des humains ont été recensées, dont trois mortelles.Ces derniers mois, six attaques sur des humains ont été recensées, dont trois mortelles.

Les lions suspects sont pour le moment gardés dans des cages séparées. En mobilisant des méthodes dignes des "Experts", les autorités espèrent identifier le fautif. L'expert en faune Ruchi Dave a expliqué à la BBC que les empreintes des félins ainsi que leurs excréments seront examinés pour confondre le coupable.

"Nous pensons avoir identifié le lion coupable mais nous attendons les résultats de neuf autres animaux pour être sûrs", a déclaré JA Khan, haut fonctionnaire responsable des forêts du Gujarat.

La surpopulation du parc national en cause

Les avocats des lions estiment que c'est la surpopulation du parc qui est à blâmer pour ces comportements. Govind Patel, ancien gardien de la faune du Gujarat, a déclaré au journal Indian Express que le parc national de Gir avait une capacité maximale de 270 lions. Au-delà, certains lions se retrouvaient chassés de leur territoire habituel provoquant leur agressivité et les attaques. Aujourd'hui, 523 lions vivent dans le parc naturel.

La cour suprême indienne a d'ailleurs jugé que le Gujarat devrait transférer certains de ses lions vers d'autres États afin d'éviter d'autres incidents de ce type.

Le coupable encourt une peine d'emprisonnement à vie dans un zoo. Quant à ceux qui seront innocentés par les experts, ils pourront retourner à leur paisible vie de gros félins dans le parc naturel.

Par France24

Votre publicité ici

Guinee28.info est un site d’informations générales et d’analyses sur la Guinée. Il couvre au quotidien l’actualité en toute indépendance et impartialité. Il offre aussi à ses lecteurs un débat d’idées, favorisant l’établissement d’une culture démocratique. Vous êtes annonceurs ? Vous voulez publier un article sponsorisé ? Nous contacter: alfaguinee28@gmail.com

A LA UNE

Covid-19: l’Etat cède à la pression des étudiants et allège les mesures sanitaires

Publié

le

Par

Votre publicité ici

La colère des étudiants à Conakry a fini par payer. Au lendemain de leur manifestation, le gouvernement a finalement cédé en allégeant les mesures sanitaires en vigueur depuis le 26 mars 2020, pour faire face à la pandémie de coronavirus.  Ainsi donc, comme l’exigeaient les étudiants, le prix du transport en commun et ramené à 1500 par tronçon.    Les bars et motels, ainsi que les activités sportives et culturelles sont aussi autorisés à ouvrir.

Cependant, le couvre-feu reste en vigueur de 00h à 4h du matin dans la zone du grand Conakry.

Lisez le communiqué :

Après revue de la situation épidémiologique, dont les résultats ont été jugés encourageants, à travers la baisse nationale du taux de positivité, la réduction du taux d’occupation des lits dans les centres de traitement épidémiologique et le taux de létalité, et sous réserve de l’évolution de la Covid-19, les mesures de barrière sanitaire suivantes ont été allégées comme suit :

Pour les moyens de transport (véhicules, bus, minibus, motos taxis, pirogues et bateaux) : port obligatoire des masques par tous les passagers, conducteurs et les apprentis chauffeurs ; rétablissement du nombre des passagers autorisés et les tarifs de transport en vigueur avant le 26 mars 2020.

Pour la réouverture des bars, restaurants et motels : port obligatoire de masques par les personnels de service, respect des mesures de distanciation physique.

Pour la reprise des activités socioculturelles : port obligatoire de masques par tous les spectateurs et les organisateurs, lavage systématique des mains à l’entrée, respect des mesures de distanciation physique.

Pour la reprise des activités sportives : port obligatoire de masques par tous les spectateurs et les organisateurs, respect des mesures de distanciation physique par les spectateurs et les organisateurs, l’organisation des dépistages avant chaque compétition.

Le couvre-feu reste en vigueur de 00h à 4h du matin dans la zone du grand Conakry.

Par Guinee28

Votre publicité ici
Cliquez et continuer à lire

A LA UNE

Coût élevé du transport : les étudiants de Gamal et Sonfonia se fâchent !

Publié

le

Par

Votre publicité ici

Les étudiants des Universités Gamal Abdel Nasser et Général Lansana Conté de Sonfonia sont descendus dans la rue ce lundi 21 septembre,  pour réclamer la baisse du prix du transport.   

« Diminuez le transport » ; « 1500 c’est bon » ; «  Le port des masques, oui. Mais 3000 GNF, non ! » etc., scandaient ces étudiants, en précisant que leur manifestation est purement ‘’citoyenne’’.

Cette manifestation a paralysé les activités dans ces deux grandes Universités guinéennes.

Depuis l’instauration de l’état d’urgence sanitaire le 26 mars dernier, par le président Alpha Condé, les transporteurs ont été contraints de réduire le nombre de passagers dans les véhicules. Ainsi, ce nombre est passé de 6 à 3 pour les taxis, alors que les minibus qui prenaient une quinzaine de passagers se retrouvent au maximum avec 10 personnes.

Malgré une baisse légère du prix du carburant qui a précédé cette décision,  le prix du transport a, depuis doublé, partout en Guinée, rendant la vie plus chère pour les guinéens, lourdement frappés par la Covid-19.

Par Mariam Bâ

Votre publicité ici
Cliquez et continuer à lire

A LA UNE

Kindia : des jeunes réclament de l’emploi dans la rue

Publié

le

Par

Votre publicité ici

Plusieurs jeunes ont de nouveau manifesté dans la rue à Kindia, ce jeudi 17 septembre 2020,  pour réclamer de l’emploi.

Les manifestants qui dénoncent aussi  la corruption ont battu le pavé pendant plusieurs heures, avant de se disperser.

« Au lieu de donner du poisson à quelqu’un tous les jours, apprend lui à pêcher.  Nous ne sommes plus dans la manipulation », a lancé l’un des manifestants cité par nos confrères de guineenews.

Cette manifestation, encadrée par les forces de sécurité, s’est déroulée sans incidents.

Ces jeunes qui estiment n’avoir rien profité du régime d’Alpha Condé, étaient encore dans la rue jeudi dernier.

Par Guinee28

Votre publicité ici
Cliquez et continuer à lire

Facebook

Devenez annonceur sur guinee28.info

Créez votre site INTERNET 250000FG MOIS

Créez votre site INTERNET 250000FG MOIS
Devenez annonceur sur guinee28.info

A PROPOS DE GUINEE28

Siège social : Lansanaya barrage commune de Matoto.

Télél : +224 624 24 93 98 – 656 92 41 62 – 666 39 29 09

Email : alfaguinee28@gmail.com

Tendance

Vous aimez lire guinee28.info merci par avance de votre soutien «Veuillez désactiver votre bloqueur de publicité». Nous n'affichons que des publicités natives qui rendent le site agréable.

Avis aux utilisateurs d'AdBlock

Vous aimez lire guinee28.info merci par avance de votre soutien «Veuillez désactiver votre bloqueur de publicité». Nous n'affichons que des publicités natives qui rendent le site agréable.