Connect with us

A LA UNE

Il accuse Kassory Fofana de trahison : le vice-président du GPT claque la porte

Published

on

Votre publicité ici

Le vice-président du  GPT  (Guinée pour Tous), Ismaël Bah, a démissionné du parti. Il accuse son président, Ibrahima Kassory Fofana, ministre d’Etat, de trahison.

« Les gens en ont assez de ces politiques qui mangent à toutes les gamelles et qui sont à la fois dans la majorité parce qu’on leur a proposé des postes et en même temps font semblant de continuer à être dans le parti qu’ils ont trahi. Vous avez fait un choix que je regrette d’autant plus que je ne comprends pas: Vous avez préféré peut être un poste ministériel à vos convictions. C’est pourquoi pour ma part je quitte le Parti pour retrouver de la clarté », a-t-il expliqué dans une lettre adressé au ministre Fofana.

« Je ne ferai jamais d’alliances avec le RPG. Alpha Condé a montré son visage: le visage de la haine, de l’incompétence et de l’agressivité. Les Guinéens ont compris qu’il n’était pas au niveau. Il y a eu deux problèmes dans notre Parti Politique : Vous vous êtes fait passer pour des chapeaux à plumes, d’abord vous avez utilisé le parti pour votre convenance personnelle et puis vous servir de nous. Je préfère entendre une génération de jeunes qui ont les mains dans le cambouis ; nous n’avons pas fait assez naître de nouvelles têtes. » A-t-il ajouté en expliquant que son travail va être désormais de secouer la poussière et faire émerger une nouvelle génération. »

Par Mariam Bâ

Vous avez une info, vous voulez faire une communication, contactez-nous au + 224 666 39 29 09 ou à alfaguinee28@gmail.com

Guinee28.info est un site d’informations générales et d’analyses sur la Guinée. Il couvre au quotidien l’actualité en toute indépendance et impartialité. Il offre aussi à ses lecteurs un débat d’idées, favorisant l’établissement d’une culture démocratique. Vous êtes annonceurs ? Vous voulez publier un article sponsorisé ? Nous contacter: alfaguinee28@gmail.com

A LA UNE

Abolition de la peine de mort en Sierra Leone

Published

on

Votre publicité ici

En Sierra Leone, l'Assemblée nationale a voté vendredi 23 juillet l'abolition de la peine de mort, a constaté un journaliste de l'AFP. La peine capitale sera désormais remplacée par une peine d'emprisonnement à perpétuité ou à un minimum de 30 ans.

Cette ancienne colonie britannique d'Afrique de l'Ouest a été critiquée par les défenseurs des droits de l'Homme pour n'avoir pas aboli officiellement la peine de mort, bien que les dernières exécutions y remontent à plus de vingt ans et que les sentences soient généralement commuées en peines de réclusion à perpétuité.

En mai, le ministre de la Justice Umaru Napoleon Koroma a annoncé que le gouvernement allait abolir la peine de mort pour «faire respecter les droits humains fondamentaux des Sierra-Léonais». Le président Julius Maada Bio doit encore promulguer le texte.

Héritage de la guerre civile

La Constitution sierra-léonaise de 1991 prévoit la peine capitale pour le vol aggravé, le meurtre, la trahison et la mutinerie.

Malgré un sol regorgeant de diamant, la Sierra Leone est l'un des pays les plus pauvres de la planète. Son économie, gangrenée par la corruption, a été dévastée par une guerre civile atroce (1991-2002) qui a fait quelque 120.000 morts.

AFP

Continue Reading

A LA UNE

Covid-19 : Alpha Condé demande le renforcement de la surveillance dans les frontières

Published

on

Votre publicité ici

Face à la présence de variant du Coronavirus dans certains pays voisins, notamment la Sierra-Léone et le Libéria, le président Alpha Condé  ne veut prendre aucun risque.

En conseil de ministres jeudi, il a ordonné à son ministre de la Santé de prendre ‘’des mesures énergiques afin de renforcer sérieusement la surveillance à nos frontières aérienne et terrestre’’.

Il a également insisté sur la nécessité d’accroître sensiblement les tests PCR compte tenu du nombre important de cas asymptotiques identifiés en Guinée.

Par Guinee28

Continue Reading

A LA UNE

JO de Tokyo : la Guinée fait volte-face

Published

on

Votre publicité ici

Alors que pas plus tard qu’hier mercredi, les autorités guinéennes avaient décidé d'annuler sa participation aux jeux olympiques de Tokyo, à cause officiellement de la Covid-19, les athlètes guinéens vont finalement rallier le Japon ce soir.

Selon une derrière décision prise dans la journée de ce jeudi 22 juillet 2021, la Guinée va participer aux Jeux olympiques de  Tokyo (23 juillet - 8 août).

« Nous sommes en train de mettre les bouchées doubles pour que la délégation quitte Conakry dès ce soir. L’ambassade de la Guinée au Japon va être mise à contribution pour les mesures sanitaires », a confié à guineenews, le ministre des Sports, Sanoussy Bantama Sow.

Au total cinq athlètes guinéens doivent faire le voyage. Il s’agit de Fatoumata Yarie Camara (lutte libre), Mamadou Samba Bah (judo), Fatoumata Lamarana Touré et Mamadou Tahirou Bah (natation) et Aïssata Deen Conté (athlétisme).

La Guinée n'a toujours pas remporté de médailles en 11 participations aux JO.

Par Mariam Bâ

Continue Reading

Facebook

Advertisement
Advertisement

A PROPOS DE GUINEE28

Siège social : Lansanaya barrage commune de Matoto.

Télél : +224 624 24 93 98 – 656 92 41 62 – 666 39 29 09

Email : alfaguinee28@gmail.com

Tendance