Connect with us

A LA UNE

Abdoulaye Bah vous parle ! (Hommage)

Published

on

Votre publicité ici

C’est Abdoulaye Bah qui vous parle. Excusez. Pour une fois je vais utiliser le je. Je m’exprime au singulier parce que les prochaines lignes n’engagent que ma personne dont vous n’entendrez plus la voix. Alors au nom de Guinéenews je vous parle. Je ne sais pas si vous m’écoutez mais ne me donnez aucune occasion de crier. Je n’en ai pas l’habitude. Je ne veux rien improviser.  Et pour un lendemain de fête, ma joie ne peut qu’être immense.

Je vous parle de Kaloum, sur l’avenue de la République. Je n’ai aucun complexe de vous le dire, je suis à proximité des cambistes les plus rusés de notre belle capitale. Détrompez-vous, je n’ai aucun dollar à convertir. Les convertisseurs sont dévêtus depuis que la caisse unique a été créé par notre cher président.

Je vous parle des dernières nouvelles. Les nouvelles du premier ministre ? Elles sont bonnes. Il vient d’initier une vaste opération d’assainissement de la ville de Conakry. L’opération a lieu la nuit quand tout le monde part se coucher.  Je vous parle du rond-point de Matoto. Des lives, je vais vous en donner suffisamment. Je vous donnerai les détails des travaux en cours. Ah ! vous saurez que les déchets sont immenses et ne veulent pas se faire ramasser. Je ne les ramasserai pas pour vous. Je vous inciterai plutôt à les dégager de ce grand marché épargné des incendies épisodiques.

Je vous parle avec courage, parce que s’exprimer auprès de cette puanteur, c’est décider du tout pour le tout. C’est travailler pour être mal payé. Je ne suis pas payé pour curer les caniveaux. Je suis payé pour écrire et vous faire rire. Je ne suis pas assuré. Mais je me contente du peu qu’on me donne à la fin du mois. Je ne fume pas. La chicha, droguée soit-elle, l’alcool ne m’intéresse pas. Mes dents ne sont certes pas blanches comme neige, mais je vous les montre pour que vous soyez convaincus de mon enthousiasme d’être à côté des commis de l’Etat.

Je vous parle de mon parrain. Ah non, je vous parle du nouveau ministre des travaux publics. Il est là avec moi. Il y a peut-être un décalage horaire inédit, mais il est 4 heures du matin. Je ne parle pas que de lui. Je parle aussi des ministres de la jeunesse et de la ville, ils sont là. Auprès des ordures et de Sory Camara, le directeur de l’agence de la salubrité publique. Je vous parle des femmes, les vaillantes vendeuses de légumes. Vous, vous continuez à dormir comme des fils à papas, mais elles sont déjà là. Protégées contre la chaleur. A cette heure, si vous avez froid, c’est que vous avez des provisions pour vos enfants.

Je vous parle maintenant de l’hôpital de l’amitié sino guinéenne. Je vois du monde, je ne sais pas pourquoi, mais je suis simplement peiné de voir ce beau monde défiler. Qu’y a-t-il de si étonnant lorsque les fêtards bien nés vous percutent avec les véhicules de leurs pères trop bien élevés ? Je ne suis pas choqué. Les larmes qui inondent les tempes et joues sont sûrement celles des citoyens qui veulent sauver des vies. Il n’y a aucune vie à sauver, moi je m’en vais à Dinguiraye. Chacun à son berceau. Et pour respecter la tradition, je repars à la source pour me reposer. Je vous laisse votre Conakry et ses ordures et ses caniveaux bouchés. Je bouge jeudi. Je passerai par Linsan. Je prendrai pour vous l’image de ce pont qui préoccupe mon ami Naité. Ah Linsan de Fatou. Elle a laissé une chanson que j’aime bien réécouter : Jombamma, ça me rappelle le jour de mon mariage avec ma tendre Louise. Prenez soin d’elle, je l’aime bien. Je vous aime tous.

Par Jacques Lewa Léno, journaliste au groupe Hadafo Médias

Guinee28.info est un site d’informations générales et d’analyses sur la Guinée. Il couvre au quotidien l’actualité en toute indépendance et impartialité. Il offre aussi à ses lecteurs un débat d’idées, favorisant l’établissement d’une culture démocratique. Vous êtes annonceurs ? Vous voulez publier un article sponsorisé ? Nous contacter: alfaguinee28@gmail.com

Advertisement

A LA UNE

Sortie de Bachelet : le FNDC appelle l’ONU à sanctionner les dirigeants guinéens

Published

on

Votre publicité ici

 (Communiqué) – Ce vendredi 26 février 2021, Michelle Bachelet, Haut-commissaire aux droits de l’homme aux Nations Unies, a déclaré que « l’arrestation et la détention de membres de l’opposition et d’activistes de la société civile sous de fausses accusations d’atteinte à la sécurité intérieure de l’État, dans le contexte des élections présidentielles de l’année dernière, sapent gravement les fondements de la gouvernance démocratique ».

Le FNDC salue la franchise de cette prise de position contre les graves violations des droits de l’homme en Guinée. Ceci confirme, à nouveau, les nombreux rapports accablants issus des enquêtes indépendantes menées par des organisations nationales et internationales de défense des droits de l’Homme, ainsi que les dénonciations faites par le FNDC sur l’utilisation de l’appareil judiciaire comme moyen de répression des citoyens opposés au troisième mandat du dictateur Alpha Condé.

Avec un bilan macabre de centaines de personnes tuées, blessées, torturées et emprisonnées par le régime du dictateur Alpha Condé, pour imposer un troisième mandat illégitime et illégal, le FNDC appelle les Nations Unies à joindre des actes forts aux déclarations de principes.

Au regard de la banalisation de la vie humaine et de l’impunité absolue qu’entretiennent les autorités guinéennes, si  aucune sanction vigoureuse n’est prise contre les responsables des graves violations des droits de l’homme commises pendant les manifestations sociopolitiques contre la violation de la Constitution guinéenne, la situation continuera d’empirer sous le régime imposé par un clan mafieux.

Le peuple opprimé de Guinée s’interroge sur la valeur et l’intérêt des conventions internationales ratifiées par notre pays en matière de respect des droits humains.

Le FNDC, fondé de cette réalité, est convaincu que seules les initiatives de sanctions fortes et l’accélération des procédures déclenchées auprès des juridictions internationales contre ce régime pourrait arrêter la répression et la persécution en Guinée.

La Coordination Nationale du FNDC continue à œuvrer pour que les crimes commis par le régime du dictateur Alpha Condé ne restent pas impunis.

Ensemble unis et solidaires, nous vaincrons!

Le Front national pour la défense de la Constitution (FNDC)

Continue Reading

A LA UNE

L’ONU déplore le sort réservé aux opposants en Guinée

Published

on

Votre publicité ici

Alors que le président Alpha Condé, réélu récemment pour un troisième mandat contesté, nie catégoriquement l’existence des détenus politiques en Guinée, en estimant que ceux qui sont emprisonnés  ne sont pas des opposants, la cheffe des droits de l’homme de l’ONU s’est inquiétée, vendredi, du sort des militants et responsables de l’opposition et de membres de la société civile arrêtés en marge de l'élection présidentielle d’octobre dernier.

« L’arrestation et la détention de membres de l’opposition et d’activistes de la société civile sous de fausses accusations d’atteinte à la sécurité intérieure de l’État, dans le contexte des élections présidentielles de l’année dernière, sapent gravement les fondements de la gouvernance démocratique », a déclaré la Haute-Commissaire aux droits de l’homme, Michelle Bachelet.

S’adressant aux membres du Conseil des droits de l’homme à Genève, Mme Bachelet a exhorté Conakry « à libérer toutes les personnes détenues pour avoir exercé leurs droits à la liberté d’expression, de réunion pacifique et de participation, et à garantir des procès équitables aux personnes accusées d’infractions pénales ». Elle également appelé les autorités guinéennes à « accélérer les procès des détenus de droit commun » et à améliorer leurs conditions alimentaires et sanitaires.

Guinee28

Continue Reading

A LA UNE

Le journaliste et historien Amadou Diouldé Diallo arrêté

Published

on

Votre publicité ici

Le journaliste sportif et historien Guinéen, Amadou Diouldé Diallo,  a été arrêté par des agents de DCPJ (direction centrale de la politique judiciaire) dans la matinée de ce samedi 27 février 2021, a-t-on appris, auprès de son avocat, Me Salifou Béavogui.

Pour le moment ce dernier dit ignoré les motifs de  l’interpellation de son client, mais selon certaines sources, Amadou Diouldé Diallo serait accusé  d’outrage au président Alpha Condé.

Par Guinee28

Continue Reading

Facebook

Advertisement

Créez votre site INTERNET 250000FG MOIS

Créez votre site INTERNET 250000FG MOIS
Advertisement

A PROPOS DE GUINEE28

Siège social : Lansanaya barrage commune de Matoto.

Télél : +224 624 24 93 98 – 656 92 41 62 – 666 39 29 09

Email : alfaguinee28@gmail.com

Tendance