Mali : Alpha défend IBK !

Le président Alpha Condé a invité lundi ses paires de la Cédéao à réaffirmer la légitimité du président malien, Ibrahim Boubacar Keïta, dont l’opposition réclame toujours son départ.

« Nous devons réaffirmer de façon incontestable la légitimité du président Ibrahim Boubacar Keïta, président élu dans un régime présidentiel qui doit garder son Premier ministre », a déclaré Alpha Condé lors d’un sommet virtuel des chefs d'État de la Cédéao, consacré exclusivement à la crise malienne.

En défendant le Mali, on défend nos propres pays, a ajouté le président guinéen, lui aussi confronté à une grave crise politique liée à sa « volonté » de briguer un troisième mandat.

« Le Mali est un verrou extrêmement important. Tout ce qui se passe au Mali, nous devons le prendre sérieusement pour éviter que nos différents pays ne soient déstabilisés », dit-il.

Dans cette conférence dirigée par le président nigérien, Mahamadou Issoufou, la Cédéao  a pris d'importantes décisions.

D'abord, la Communauté demande la démission des 31 députés contestés, y compris le président du Parlement, Moussa Timbiné. Cette démission ouvrira, dit-on, la voie à des élections partielles.

Ensuite,  à l’unanimité, les chefs d’État ont recommandé la mise en place d’un gouvernement d’union nationale. Ibrahim Boubacar Keïta a donc décidé de constituer un gouvernement de six membres autour du Premier ministre Boubou Cissé, et de lui confier la mission de négocier la formation d'un gouvernement d'union nationale, conformément aux recommandations de la Cédéao.

À propos de la Cour constitutionnelle, les chefs d’État ont demandé qu'elle soit recomposée. En cas de difficultés de nomination des membres de la Cour par les différentes instances, le président malien pourra alors utiliser l’article 50 de la Constitution pour nommer les neuf membres, selon rfi.

Les chefs d'État évoquent des sanctions contre tous ceux qui tenteront d’entraver le processus de normalisation du pays.

Mais l'opposition rejette ces résolutions de la Cédéao, et prévoit de nouvelles manifestations.

Par Alpha Abdoulaye Diallo

About guinee28