ONU : quand la Guinée affiche son soutien à la Chine contre les Ouïghours

C'est une nouvelle qui  va sans doute faire couler beaucoup d'encre. Alors que les ONG et les pays occidentaux ne cessent de dénoncer la ‘’ persécution’’ des Ouïghours,  une ethnie musulmane sunnite, minoritaire en Chine mais majoritaire dans la province du Xinjiang, située au nord-ouest du pays, Pékin vient de recevoir un soutien diplomatique massif.

Le 1er juillet à Genève, en marge de la 44e session du Conseil des droits de l’homme de l’ONU, 46 pays ont signé une lettre de soutien à la Chine visant le peuple Ouïghours. Parmi les Etats signataires figurent la Guinée,  l’Arabie saoudite, le Pakistan ou encore l’Iran et la Corée du Nord etc.

Ces Etats qui ont instantanément  demandé  aux occidentaux, en tête les Etats-Unis, de « s’abstenir de faire des allégations non fondées contre la Chine», approuvent l’approche menée par le gouvernement chinois dans «sa lutte contre le terrorisme et le séparatisme».

«Nous notons avec préoccupation que le terrorisme, le séparatisme et l’extrémisme ont causé d’énormes dégâts aux personnes de tous les groupes ethniques du Xinjiang, en Chine, et ont gravement porté atteinte à leurs droits fondamentaux», affirment les signataires.

«Nous notons avec satisfaction que la Chine a pris une série de mesures en réponse aux menaces, conformément à la loi, pour protéger les droits humains de tous les groupes ethniques du Xinjiang», indiquent-ils encore, avant de se féliciter qu’il n’y ait eu «aucune attaque terroriste au Xinjiang au cours des trois dernières années», décrivant un indicateur de «la sécurité et la stabilité qui ont été restaurées au Xinjiang».

Mais ce soutien sous couvert de lutte contre le terrorisme passe mal en Guinée, où certains internautes fustigent les pays africains membres de la Oumma Islamique qui s’allient derrière Pékin pour « persécuter » leurs coreligionnaires Ouïgours

« La Chine n’achète pas que nos terres et nos matières premières en Afrique, elle achète aussi la conscience de certains dont nos dirigeants; si non, je ne peux pas comprendre que des pays membres de la Oumma Islamique, s’alignent derrière la chine pour l’encourager à persécuter leurs coreligionnaires Ouïgours au nom je ne sais de quels intérêts politiques, économiques ou géostratégiques », a par exemple fustigé Sow Boubacar, un guinéen vivant à Fribourg, en Suisse.

Par Abdoulaye Diallo

About guinee28