Guinée : le président de la HAC désormais nommé par le chef de l’Etat

La loi révisée sur la Haute Autorité de la Communication (HAC) a été adoptée vendredi 03 juillet, par les nouveaux députés décriés par l’opposition.  

Dans ce nouveau texte, désormais le président ou la présidente de cette institution est nommé par le président de la République. Or, avec l’ancienne loi, il ou elle était élu (e) par ses pairs.

En plus de ce changement qualifié de grave recul par les professionnels des médias et les activistes des droits humains, plusieurs autres modifications ont été apportées au sein de la HAC.

Ainsi, désormais, elle passe de 11 à 13 membres, dont 5 représentants des associations de presse ; 3 représentants de la présidence de la République ; 1 représentant de l’Assemblée nationale. Le conseil supérieur de la magistrature, le ministère des postes, télécommunications et de l’économie numérique, le collectif des imprimeurs, libraires, bibliothécaires et archivistes et le collectif du cinéma et de la photographie vont également désigner un représentant chacun.

Pour être membre de la HAC, il  faut avoir au minimum 35 ans.

Le nouveau texte prévoit également la nomination d’un secrétaire général sous l’autorité de la présidente ou du président de l’institution.

Par Guinee28  

About guinee28