L’UFR menace de traduire en justice les dix ‘’faux’’ démissionnaires

Alors que dix jeunes, qui se disent tous issus du Conseil national des jeunes républicains (CNJR), de l’Union des forces républicaines (UFR) ont annoncé leur départ du parti dans une lettre adressée à Sidya Touré le 18 juin, le bureau national du CNJR a démenti toute démission en son sein.

« Ces jeunes qui se présentent comme membres du Conseil National  des  Jeunes Républicains, ne sont autres que des imposteurs car ils n’ont jamais appartenu à aucune structure des jeunes de l’UFR », a fustigé le CNJR dans un communiqué.

« Les membres du CNJR, structure dirigeante des jeunes de l’UFR, sont désignés suivants des règles  et critères bien définis », précise-t-il, avant de menacer de poursuivre en justice ces dix  ''faux'' démissionnaire pour usurpation de titre, dit-il.

Par Mariam Bâ

About guinee28