Guinée : le parlement approuve un prêt « douteux » de 230 millions d’euros

Les nouveaux députés guinéens issus des élections législatives contestées du 22 mars ont examiné et approuvé ce vendredi 5 juin 2020, la loi d’autorisation de ratification de la convention portant sur un prêt de 230 millions d’Euros auprès de la société britannique PALUMBO GROUP LTD et son partenaire financier TRINITY WEALTH MANAGEMENT AG. Mais si ce projet, destiné à la construction d’infrastructures de formation technique et professionnelle dans les huit régions administratives de la Guinée,  a été approuvé avec 90 voix sur 97 députés présents, certains élus ont exprimé leur doute sur la fiabilité de ces deux sociétés chargées de mettre en œuvre le projet.

« La société PALUMBO Group LTD qui a la charge de mettre en œuvre le projet évolue dans la construction navale depuis sa création. Elle n’a donc aucune expertise dans le bâtiment. En plus, elle sous-traite avec une autre société qu’on appelle Trinity Wealth Management et la dame qui représente cette société a signé à son propre nom et non à celui de la société. On n’a aussi constaté que cette dame ne signait plus au nom de la société depuis 2019 », a fustigé Ibrahima Sory Diallo, qui a voté contre le projet, selon le dejely.com.

Abordant dans le même sens, le député Baadiko Bah, qui a aussi voté contre selon la même source, a souligné qu’il n’y a aucune étude de faisabilité par rapport à la réalisation du projet.

« Nous avons découvert que la société Palumbo existe il y a juste deux ans à Londre. Selon la fiche signalétique des autorités britanniques, cette société à moins d’une livresterling de capitaux propre et elle est inscrite comme une société dormante. Elle ne possède que deux employés. Nous soupçonnons que cette société ait été exclusivement créée juste pour les besoins de ce projet. Elle est partenaire à une société du nom de Trinity Wealth Management qui se dit gestionnaire de fortune avec un capital de cinquante milles francs suisses. En plus, ils ont toute la discrétion de dépenser l’argent ; sans aucun contrôle », fustige-t-il.

Ce prêt est contracté pour un taux de 1,5%, remboursable en 31 ans, avec une période de grâce de 5 ans.

Il faut souligner que 36,15% de ces 230 millions d’Euros est sous forme de don.

Par Mariam Bâ

About guinee28