Labé : les sages lâchent leurs vérités à la délégation du gouvernement

Après l'étape de Mamou, Dalaba et Pita, une délégation ministérielle est arrivée dans la soirée de ce mardi 04 février 2020 du côté de la cité de Karamoko Alpha. Comme dans les autres préfectures traversées les émissaires d'Alpha Condé ont rencontré les sages de Labé à qui ils ont transmis un message de paix du chef de l'Etat. En retour, les sages ont demandé au pouvoir de lutter contre la stigmatisation de la communauté peulh qui, selon eux, est considérée comme étrangère en Guinée.

Cette rencontre s'est tenue dans la salle de conférence de la préfecture.

Prenant la parole, le ministre de l'Administration du territoire et de la décentralisation,  Bourema Condé, a regretté les violences enregistrées récemment dans certaines préfectures du Foutah, occasionnant la mort de cinq personnes dont un ambulancier, mais aussi la destruction des édifices publics, qui selon lui ‘’ne sont pas de la volonté de nos sages’’.

En réponse, Elhadj Ibrahima Kaba Bah, l'un des sages du Foutah, a lâché ses quatre vérités au gouvernement.

« On a dit que les peuhls ont le pouvoir économique, culturel, donc ils ne doivent pas avoir le pouvoir politique. Ça a été dit publiquement, il n'y a pas eu de réactions de la part du gouvernement », a-t-il d’abord rappelé. « Ce n'est pas à la communauté de Labé de soigner cela », a-t-il fait savoir, avant de demander au gouvernement de lutter contre l’idée selon laquelle les peulhs sont des étrangers en Guinée.

« Il faut que le gouvernement trouve les moyens d'extirper cette idée », a lancé Elhadj Kaba

Après Labé,  cette délégation du gouvernement est attendue dans la préfecture de Lelouma, où la plupart des administrateurs ont été chassé de leur lieu de travail, durant les dernières manifestations du FNDC contre le projet de nouvelle Constitution qui permettrait au président Alpha Condé de briguer un troisième mandat .

Par Ibrahima Bah, depuis Labé.

About guinee28