Violences à Labé: trois morts dont un ambulancier

Après une journée des violences meurtrières, un calme précaire règne ce soir à Labé, où trois personnes ont été tuées par balles dont l'ambulancier de l'hôpital régional. Plusieurs autres personnes sont également blessées.

Contrairement aux deux premiers jours de la deuxième phase de la contestation active, la cité de Karamoko Alpha mo Labé a été très mouvementée ce jeudi 23 janvier 2020. Malgré la présence des militaires dans la ville, très tôt ce matin, les jeunes manifestants ont pris d'assaut les routes de la ville pour ériger des barricades tout en essayant de s'attaquer aux blocs administratives. Des affrontements s’en sont suivis entre les contestateurs et les forces de l'ordre faisant au total trois morts et plusieurs blessés par balles. Il s'agit d'un chauffeur, du conducteur de l'ambulance de l'hôpital régional et une autre personne dont l’identité n’est pas encore connue.

L'ambulancier aurait été roué des coups par les agents lors qu'il est allé chercher le corps d'une des victimes qui a été transporté à la grande mosquée, faute d'accès à l'hôpital.

Vu la pression des défenseurs de la constitution le gouverneur de la région a été extirpé de son bureau par l'armée et envoyé dans un lieu sûr. Selon les informations il serait au camp Elhadj Oumar Tall de Labé.

Ibrahima Bah Labé, pour guinee28.com

About guinee28