Manifs du FNDC : situation tendue à Labé

La tension est vive à Labé ce jeudi 23 janvier 2020, où des manifestants ont investi le gouvernorat. Selon plusieurs sources le gouverneur de la région serait contraint de quitter son bureau pour une destination inconnue.

Depuis quelques heures, les forces de l’ordre, composées des policiers, gendarmes te militaires,  ont du mal à repousser les jeunes furieux qui tiennent coûte que coûte à obtenir le départ de Madifing Diané.

Un peu plutôt, ce dernier avait indiqué à mosaiqueguinée.com que « c’est la guerre qui a commencé dans la ville de Labé».

Ces violences font suite à l’appel lancé par le front national pour la défense de la Constitution pour s’opposer au projet d’une nouvelle loi fondamentale qui permettrait au président Alpha Condé de s’octroyer un troisième mandat.

Hier, les postes de police et de la gendarmerie, ainsi que la résidence du préfet ont été vandalisés à Dalaba, une préfecture relevant de la moyenne Guinée. Le préfet a quant à lui été contraint de fuir vers Mamou.

A Telimélé, région de Kindia, également, le poste de police a payé les frais de la colère des contestataires.

Par Mariam Bâ

About guinee28