Manifs contre le 3eme mandat : les Etats-Unis appellent à la libération des membres du FNDC

Les Etats-Unis ont salué la tenue « pacifique » de la manifestation du 24 octobre dernier, organisée par le Front national pour la défense de la Constitution contre un éventuel changement de la loi fondamentale qui permettrait au président Alpha Condé de s’octroyer un troisième mandat.

« Les Etats-Unis félicitent le peuple de Guinée pour la tenue de la marche pacifique du 24 octobre, 2019. Grâce au travail ardue et à la collaboration de toutes les parties, les Guinéens ont pu exprimer leurs opinions d’une manière non violente et civilisée », a salué l’Administration Trump dans un communiqué publié sur le site de son ambassade en Guinée.

« Nous encourageons le dialogue permanent pour résoudre les problèmes politiques du pays », conseille les Etats-Unis, avant de demander la libération des leaders et membres du FNDC détenus en prison et l’ouverture d’une enquête sur les violences survenues au cours de la semaine du 14 octobre.

« Nous croyons que la libération des détenus et la conduite d’enquêtes complètes sur les violences et les morts survenues au cours de la semaine du 14 octobre, sont des étapes nécessaires pour la Guinée ».

Le 22 octobre, les principaux leaders du Front ont été condamnés de six à un an de prison ferme par la justice guinéenne.

A rappeler qu’au moins neuf personnes ont été tuées au cours de la semaine du 14 octobre.

Par Mariam Bâ

About guinee28