Loi sur la Presse en Guinée : Alpha Condé se prononce

Alors qu’un journaliste vient d’être libéré après une semaine de détention à la maison centrale de Conakry, suite à une plainte du ministre des Affaires étrangères et des Guinéens de l’Etranger, pour diffamation, le président de la République s’est exprimé sur la liberté de la presse en Guinée.

En marge de la session ordinaire du conseil des ministres, Alpha Condé a rappelé aux membres de son gouvernement que la Loi sur la Presse ne prévoit pas, pour la répression des délits de diffamation, de peines privatives de liberté en dehors des délais éventuels de garde à vue par ailleurs strictement limités par la Loi.

Ce rappel intervient quelques jours seulement après la libération du journaliste Lansana Camara, qui a passé une semaine en prison à la maison centrale, suite à une plainte du ministre des Affaires étrangères et des Guinéens de l’Etranger, qui l’accuse de diffamation.

Son incarcération a indigné la presse guinéenne et reporters sans frontières (RSF).

Par Mariam Bâ

About guinee28