Boké : toujours pas d’accalmie

Le calme n’est toujours pas revenu à Boké, où des jeunes manifestent depuis lundi dernier contre les délestages électriques.

Ce samedi 16 septembre 2017, un calme précaire règne dans la ville. Les routes sont toujours barricadés par les protestataires, selon un habitant joint au téléphone par notre rédaction.

Vendredi soir les jeunes avaient quitté la rue avec le retour de l’électricité. Mais vers 22 heures ils sont ressortis à nouveau après la coupure du courant.

Depuis le début de la crise deux personnes ont été tuées et plus d’une soixantaine sont blessées, dans les heurts entre les forces de l’ordre et les manifestants.

Une dizaine des boutiques ont été vandalisées, les locaux de la gendarmerie et le siège du RPG-ARC-EN CIEL ont été également détruits.

Jusqu’à présent aucune communication officielle du gouvernement.

About guinee28