Un trafiquant d’être humains arrêté à Conakry

L’Office central chargé de la lutte contre de crime organisé a présenté, vendredi 25 août 2017 à Conakry, un présumé voleur par effraction des voitures à l’aide d’objets pointus, Akenna Asunwa, âgé de 22 ans de nationalité nigériane et un trafiquant d’êtres humains vers le Koweït, Sankon Ibrahima, âgé de 46 ans de nationalité sierra léonaise.

Dans ses explications, le Secrétaire général à la présidence, chargé des services spéciaux de la lutte contre la drogue, le crime organisé, le colonel Moussa Thiegboro Camara a précisé que le nommé Akenna Asunwa est spécialisé dans le vol par effraction des voitures à l’aide d’objets pointus qu’il a lui-même fabriqué, pour commettre sa forfaiture. Akenna Asunwa a été interpellé à Coleah en flagrant délit de vol par effraction de la voiture de Souleymane Sidibé dans laquelle il a volé deux ordinateurs portatifs et une somme de 10 000000 GNF.

Concernant la traite des êtres humains vers le Koweït, le colonel a mentionné que le nommé Sankon Ibrahima de nationalité sierra léonaise est un chef recruteur de ce 6ème réseau de trafic d’êtres humains vers les pays du Moyen orient (Koweït). Qu’à son actif, 20 filles sont déjà parties au Koweït mais, il ne reconnait que 8 cas.

L’interpellation d’Akenna Asunwa a été possible suite à deux plaintes déposées contre lui par les parents des victimes se trouvant au centre d’accueil, au Koweït.

« Ces deux bandits vont être déférés devant le Procureur de la République près le Tribunal de première instance (TPI) de Dixinn pour être jugés, conformément à la loi », a laissé entendre, colonel Thiegboro.

Par AGP

About guinee28