Scandale dans les Universités: plus de 50 % des étudiants sont fictifs

C’est un scandale qui ne dit pas son nom. Selon les résultats de l’opération de recensement biométrique des étudiants et du corps enseignant des institutions d’enseignement supérieur et professionnel, rendu public ce mercredi par les responsables l’enseignement superieur, plus de 50 % de l’effectif des étudiants des Universités publiques et privées de Conakry sont des fictifs.

En effet, sur un total de 85.585 étudiants théoriquement inscrits dans les Universités de Conakry, seuls 38.647. ont été effectivement recensés, soit un écart de 46 938.

En plus de cela, le recensement a permis de déceler 745 PV non existants, 86 PV enregistrés sous un autre nom, 71 cas de faux diplômes et des cas de doublons.

« L’Etat a perdu trop d’argent », a regretté le Ministre de l’Enseignement Supérieur, Abdoulaye Yero Baldé. « Imaginez qu’il y a déjà 46.000 étudiants qui manquent à l’appel .C’est des centaines de milliards que l’Etat est en train de perdre chaque année. Nous ne savons pas la destination de ces centaines de milliards », ajoute-t-il.

Mais avec le recensement biométrique, « nous allons pouvoir maîtriser le budget de l’enseignement supérieur », a-t-il promis.

 

About guinee28