Gabon : violence après la publication des résultats

Au Gabon, l’annonce de la réélection d’Ali Bongo avec 49,80 % des voix contre 48,23 % pour le principal opposant Jean Ping, ne passe pas chez les opposants. Ce mercredi, des chaines de violences ont émaillé la capitale Libreville, où le siège de l’Assemblée nationale a été incendié par des manifestants.  En représailles,  le QG de Jean Ping a été pris d’assaut dans la nuit par la garde présidentielle.

Au moins deux personnes ont été tuées et plusieurs autres sont blessés par balles, dans les affrontements selon l’opposition.

L'opposition, l'Union européenne et les Etats-Unis ont demandé la publication des résultats de tous les bureaux de vote et le recomptage des voix dans la province du Haut -Ogooué ou Ali Bongo aurait été élu avec plus de 95% des voix.

About guinee28