Violence à Mali : Human Rights Watch lance un appel aux autorités guinéennes

L’ONG Human Rights Watch a appelé les autorités guinéennes à mener une enquête « rapide, complète et impartiale » sur les violences commises dans la ville de Mali vendredi et samedi dernier. Ces violences qui font suite à une manifestation contre le commandant du camp de la préfecture, le colonel Issa Camara, accusé d’exaction sur la population,  a fait une vingtaine de blessés dont plusieurs par balle et plusieurs boutiques incendiées ou pillées par des militaires.

Dans une déclaration, la Directrice de recherches sur l’Afrique de l’Ouest à Human Rights Watch, Corinne DUFKA, a invité les autorités guinéennes à s'assurer que les auteurs de ces violences soient amenés à rendre des comptes, assurer l'octroi rapide et approprié d'indemnités aux victimes des violences et de pillage par les forces de sécurité ; et améliorer la formation et la supervision des forces de sécurité afin de s’assurer que les principes de discipline, d'emploi minimal de la force et de neutralité soient observés à tout moment ».

Lundi le Parquet Général près de la Cour d’appel de Conakry a indiqué dans un communiqué que des poursuites judiciaires ont été engagées contre des éléments du bataillon d’infanterie de Mali.

About guinee28