Corruption à la Fifa : des appartements saisis et de nouvelles poursuites bientôt engagées

L'enquête, ou plutôt les enquêtes visant la Fédération internationale de football (Fifa) n'en sont qu'à leurs débuts.

«Nous ne sommes même pas arrivés à la mi-temps», a affirmé le procureur général de la Confédération suisse lors d'une conférence de presse organisée ce lundi après-midi à Zurich avec Loretta Lynch, la ministre de la Justice américaine.

Michael Lauber a ainsi expliqué que de nouvelles preuves ont pu être obtenues dans le cadre de l'enquête sur l'attribution des Mondiaux 2018 et 2022. «Des actifs financiers ont aussi été saisis, dont des appartements dans les Alpes suisses», a énuméré le procureur général sans préciser le montant saisi pour des «raisons tactiques». A l'heure actuelle, 121 comptes en banque sont examinés par la justice suisse. «Par sa nature, cette enquête prendra bien plus de 90 minutes», juge Michael Lauber. Un chiffre, rappelé par le Suisse, démontre l'envergure de cette enquête : 11, comme le nombre de téraoctets (soit 11.000 gigaoctets ou 2340 DVD) de données saisies.

De son côté, quatre mois après les sept premières arrestations par la police suisse, Loretta Lynch a rappelé que sur les quatorze personnes inculpées

pour «racket, fraude, corruption, escroquerie et blanchiment d'argent», treize avaient été arrêtées dans la vaste enquête sur la corruption «endémique» au sein de la Fifa. Trois d'entre elles se trouvent actuellement aux Etats-Unis. Une demande d'extradition est en cours d'instruction concernant les dix autres. «Nous nous attendons à engager des poursuites contre d'autres personnes et d'autres organisations», a précisé Loretta Lynch.

Lauber et Lynch ont toutefois refusé de donner plus de précisions sur chaque cas individuel. Quid de Sepp Blatter ? Le président démissionnaire de la Fifa, accusé ces derniers jours d'avoir bradé les droits télé de la Coupe du monde 2010 en Afrique du Sud, sera-t-il un jour poursuivi à son tour ou entendu par les enquêteurs américains ? Loretta Lynch a préféré éviter le sujet, tout  expliquant avec une pointe d'humour qu'elle ne pouvait pas commenter «le programme de voyage» du Suisse.

AFP

About guinee28