Connect with us

Société

« Vous ne nous inspirez plus confiance », des commissaires tancent Martine Condé

Published

on

La présidente de la haute autorité de la communication(HAC), Martine Condé est de plus en plus désavouée par les commissaires de l’institution. Dans une lettre en date du 17 décembre dernier, ses collaborateurs ont fustigé son « incapacité  à bien gérer » l’institution.

A la HAC, il ne fait pas bon ménage. Dans une lettre adressée à Martine Condé, plusieurs commissaires ont dénoncé sa gestion de la HAC, l’organe régulateur des medias en Guinée.

« En violation flagrante de l’article 10 de notre règlement intérieur qui dispose qu’en cas de maladie ou d’accident les membres de la HAC ont droit à des soins gratuits, y compris la fourniture de médicaments et d’appareils de prothèses , vous entretenez une image de désintéressement complet, vis-à-vis des commissaires que nous sommes », fustige la lettre.

« Nous nous interrogeons sur l’exécution du budget alloué pour le fonctionnement de la HAC pour l’exercice 2015. Il y’a un tel manque de transparence, que nous sommes en droit de nous interroger sur la gestion orthodoxe de ce budget », poursuit-t-elle, avant de conclure que « pour toute ces raisons, « Vous ne nous inspirez plus confiance ».

De son côté, Martine Condé dénonçant « une cabale montée contre » elle, dans un entretien avec mediaguinée, elle a accusé ses collaborateurs de vouloir tout simplement « partager le budget de l’Etat ».