Connect with us

Economie

Voici combien des guinéens ont accès à internet ?

Published

on

Dans son dernier rapport consacré à la situation économique des pays du Sahel, la Banque mondiale a regretté le niveau très bas d’accès à internet en Afrique subsaharienne.

Dans ce rapport intitulé « Promouvoir la révolution numérique en Afrique subsaharienne : quel rôle pour les réformes », l’institution révèle que 22 % seulement de la population ont accès à internet dans cette partie du continent.

En Guinée, en RCA, au Tchad, au Mali et Niger par exemple, 5% seulement ont accès à internet. Cela veut dire que 95 % de la population de ces pays sont toujours déconnectés, par manque de connexion haut débit, contre 78 % de la population d’Afrique subsaharienne et 56 % de la population mondiale.

Guinee28.info est un site d’informations générales et d’analyses sur la Guinée. Il couvre au quotidien l’actualité en toute indépendance et impartialité. Il offre aussi à ses lecteurs un débat d’idées, favorisant l’établissement d’une culture démocratique. Vous êtes annonceurs ? Vous voulez publier un article sponsorisé ? Nous contacter: alfaguinee28@gmail.com

A LA UNE

Simandou : la Guinée gagne face à BSGR

Published

on

Le tribunal CIRDI a rejeté, le 18 mai 2022, les accusations de BSGR, qui alléguait que l’Etat guinéen avait exproprié ses droits miniers sur Simandou et sur le gisement adjacent de Zogota, a informé l’agent judiciaire de l’Etat. Cette société du milliardaire israélien Beny Steinmetz,  réclamait le paiement de plusieurs milliards d’Euros en dédommagement.

« Faisant intégralement droit à la position de la République de Guinée, le tribunal a reconnu que BSGR a acquis ces droits au moyen d’un vaste schéma de corruption mis en œuvre principalement entre 2006 et 2010 . Le tribunal a été convaincu par les preuves accablantes réunies par la République de Guinée, dont des contrats de corruption, des preuves de versement de millions de dollars à divers intermédiaires, ainsi que des enregistrements audio et vidéo des principaux individus impliqués dans cette entreprise de corruption de grande ampleur menée sur plusieurs continents », indique  Me Mohamed SAMPIL dans un communiqué.

Pour lui, « cette sentence constitue une décision de la plus haute importance pour la République de Guinée et le peuple guinéen. Elle atteste de la détermination de l’Etat à lutter contre toute forme de corruption dans la gestion et l’exploitation des ressources naturelles du pays. Elle témoigne également du succès de la coopération pénale internationale que la République de Guinée a su mener avec plusieurs autorités étrangères en lien avec ce dossier ».

Le CIRDI est une instance de la Banque Mondiale dédiée au règlement des différends relatifs aux investissements internationaux. Le tribunal CIRDI constitué dans cette affaire était composé de Gabrielle Kaufmann-Kohler (présidente), Albert Jan Van Den Berg et Pierre Mayer. La République de Guinée est représentée dans l’arbitrage par les cabinets DLA Piper et Asafo et a reçu un soutien de la Facilité Africaine de Soutien Juridique (ALSF).

Par Mariam Bâ

Continue Reading

A LA UNE

L’ex ministre de l’économie, Malado Kaba nommée à la BAD

Published

on

L’ex ministre guinéenne de l’économie sous le gouvernement de Mamady Youla, Malado Kaba a été nommée Directrice du Département Genre, femmes et société civile de la Banque africaine de développement ( BAD), a-t-on appris. L’annonce a été faite par l’institution bancaire dans un communiqué.

« La Banque africaine de développement a le plaisir d’annoncer la nomination de Mme Malado KABA au poste de Directrice du Département Genre, femmes et société civile de la Banque africaine de développement, à compter du 16 juin 2022 », a annoncé la BAD.

Aussitôt la nouvelle annoncée, Malado Kaba a remercié le parton de la BAD, le Nigérian Akinwumi Adesina « de me donner l’opportunité de servir la Banque en cette qualité. La promotion des femmes et des filles, et l’engagement de la société civile sont inextricablement liés au développement continu de notre continent ».

Par Guinee28

Continue Reading

A LA UNE

Guinée : les employés étrangers sommés de se déclarer

Published

on

Les étrangers travaillant en Guinée qui ne sont pas en règle ont été sommés de régulariser leur situation dans un délai d’un mois, selon une note circulaire du ministre du travail et de la fonction publique.

Dans ce document, Julien Yombouno rappelle que « Tout employé étranger a l’obligation d’être enregistré et de détenir un permis de travail par les services compétents avant de pouvoir exercer sur le territoire guinéen», dit-il, regrettant que bon nombre de ces travailleurs étrangers ne sont pas règle actuellement.

Face à cette situation, le ministre les a invité à prendre toutes les mesures pour régulariser leur situation administrative dans un mois. «  Tout employeur qui ne se mettra pas en règles conformément aux instructions contenus dans la presente circulaire et dans le délai imparti, s’exposera à des sanctions administratives et pécuniaires », a-t-il averti.

Par Alpha A. Diallo

Continue Reading

Facebook

Advertisement
Advertisement

A PROPOS DE GUINEE28

Siège social : Lansanaya barrage commune de Matoto.

Téléphone: +224 624 24 93 98/+224 666 39 29 09

Email : alfaguinee28@gmail.com

Tendance