Accueil / Poème / Ville cruelle ! (poème)

Ville cruelle ! (poème)

Les années ont passé

Les lunes se sont éclipsées

Sans que brille le soleil du jour

Le soleil annoncé pour toujours

Dans les rues la même odeur

Dans les rues la même torpeur

Quand des nuits les moustiques

Font la loi domestique

Sous l’illumination d’une lune chancelante

Monts et vermeilles de promesses

Ma vie s’anime dans la quête impitoyable d’une sueur d’eau

Dans la quête impitoyable d’une lumière introuvable

Que des eaux devenues fardeau

Que des châteaux d’eau sur mon dos

Dans ma ville

Que des peines dans des pleines

Quand la faim me tue dans mes mines

Dans ma ville

Que de la colère devant la mer amère

Quand ma gorge assèche devant George et nos eaux

Dans ma ville

Que des embouteillages dans l’enfantillage

Quand les rois bouffent et se bouffent

Dans ma ville

Impossible de jouir

Quand le plaisir devient une marchandise

Dans ma ville

Impossible de dormir

Quand les soucis font leur temps plein

Quand ventre creux creuse

Dans ma ville

Que des cadeaux

Pour des tonneaux

Vides

Ils ne font que du bruit

Jours et nuits

Dans ma ville!

Alpha Abdoulaye Diallo, Journaliste- Poète

Facebook Comments

About Guinee28.info

Les Nouvelles de Guinée

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

%d blogueurs aiment cette page :