Connect with us

A LA UNE

Sierra Leone : le casse-tête du second tour de l’élection présidentielle

Published

on

La justice de la Sierra Leone a rejeté la demande de report du second tour de la présidentielle, prévue mardi. Mais la Commission électorale, qui avait interrompu les préparatifs du scrutin, réclame un délai de quelques jours pour l’organiser.

Casse-tête en Sierra-Leone autour de la tenue du second tour de la présidentielle. Il aura bien lieu mais reste à savoir quand. La Haute Cour du pays a rejeté, lundi 26 mars, en fin d'après-midi, un recours déposé par Ibrahim Sorie Koroma, juriste membre du parti au pouvoir All Peoples' Congress (APC), demandant son report sur la base d'allégations de fraudes.

Mais le retard pris dans l’organisation du scrutin, en raison de la suspension samedi par la justice des préparatifs électoraux de la Commission électorale nationale (NEC), pourrait retarder sa tenue, initialement prévue mardi 27 mars. Dans ses discussions avec la justice, la NEC a proposé un report au 31 mars, selon des documents consultés par l'AFP.

Quelque 3,1 millions d'électeurs sont appelés à choisir le successeur du président Ernest Bai Koroma, qui ne pouvait plus se représenter, après plus de 10 ans à la tête de ce pays très pauvre, gangrené par la corruption.

Le candidat du principal parti d'opposition, le SLPP, l'ancien général Julius Maada Bio, battu par Ibrahim Sorie Koroma en 2012, espère tenir sa revanche. Il part avec une courte avance sur Samura Kamara, économiste de formation, ancien ministre des Affaires étrangères et dauphin du président sortant, avec 43,3 % des suffrages contre 42,7 %, au premier tour le 7 mars.

Un "stratagème" selon l'opposition

Le SLPP avait vu dans l'arrêt des préparatifs "un stratagème délibéré du président Ernest Koroma pour prolonger illégalement son mandat".

En l'absence de sondages crédibles, tout pronostic sur le vainqueur s'annonce hasardeux. L'issue est d'autant plus incertaine que si l'opposition a viré en tête à la présidentielle, l'APC frôle la majorité absolue à l'Assemblée nationale, selon les résultats des législatives, sept des 132 sièges restant encore à attribuer à l'issue de recomptes et d'une annulation. En outre, les deux nouveaux partis arrivés respectivement deuxième et troisième, cumulant à eux deux près de 10 % des suffrages, soit une réserve de voix décisive pour les deux protagonistes, n'ont pas donné de consigne de vote.

Par France 24

Guinee28.info est un site d’informations générales et d’analyses sur la Guinée. Il couvre au quotidien l’actualité en toute indépendance et impartialité. Il offre aussi à ses lecteurs un débat d’idées, favorisant l’établissement d’une culture démocratique. Vous êtes annonceurs ? Vous voulez publier un article sponsorisé ? Nous contacter: alfaguinee28@gmail.com

A LA UNE

Kenya: William Ruto déclaré vainqueur de la présidentielle, son adversaire conteste

Published

on

Au Kenya, après six jours d'attente des résultats, le président de la Commission électorale, Wafula Chebukati, a déclaré William Ruto vainqueur de la présidentielle avec 50,49% des voix, ce lundi 15 août à Nairobi. Il devance de 233 211 voix son adversaire Raila Odinga qui conteste les résultats. Figure historique de l'opposition ce dernier qui avait reçu pourtant le soutien du chef de l'État sortant, n’a récolté que 48,85% des suffrages, selon le président de la Commission électorale.

Agé de 55 ans, William Ruto a promis, dans un discours, de travailler avec « tous les leaders » politiques du Kenya, dans un pays « transparent, ouvert et démocratique ». « Il n'y a pas de place pour la vengeance », a-t-il ajouté, se déclarant « totalement conscient » que le pays « est à un stade où nous avons besoin de tout le monde sur le pont ».

Toutefois, il faut noter que ces résultats ont été rejetés, peu avant leur annonce même, par une majorité des membres de ladite Commission électorale.  Plus tôt ce lundi, le président de la Commission électorale avait déjà tenté de faire une première fois son annonce, mais il en avait été empêché, entrainant des échauffourées en direct à la télévision sur l’estrade officielle des centres de compilation des résultats.

Par Guinee28

Continue Reading

A LA UNE

Dixinn : les gardes communaux libérés, mais la grève continue !

Published

on

Interpellés puis écroués  samedi dernier, au commissariat central de Dixinn, les trois gardes communaux ont été finalement libérés ce lundi 15 août.

Accusés d'avoir appelé à une grève,  leur libération n'a cependant  pas impacter le mouvement des gardes communaux qui, en plus de leur mise en liberté, réclament aussi le paiement de leurs arriérés de neuf mois de salaire et leur intégration dans les rangs de la police et de la gendarmerie.

" Le mouvement de grève va continuer jusqu’à la satisfaction de nos revendications", a indiqué un garde communal, alors que l'accès à la mairie de Dixinn est bloqué depuis le matin par les grognards.

A noter qu'un garde communal est payé à 600 mille GNF par mois.

Par Mariam Bâ 

 

 

Continue Reading

A LA UNE

Arrestation des trois gardes communaux à Dixinn

Published

on

Trois gardes communaux ont été arrêtés ce weekend et placés en garde-à-vue au commissariat central de Dixinn.

Il s’agit d’Alpha Oumar Cissé, Moussa Soumah et Tamba Kourouma.  Leur arrestation intervient suite à un appel à la grève qu’ils auraient lancé pour réclamer le paiement de neuf (9) mois d’arriérés de salaire et leur intégration dans la police ou la gendarmerie.

Leurs collègues menacent de manifester ce lundi 15 août 2022, devant la mairie de Dixinn pour exiger leur libération.

Selon nos informations, ces gardes communaux sont payés à 600 mille GNF par mois.

Par Mariam Bâ

Continue Reading

Facebook

Advertisement
Advertisement

A PROPOS DE GUINEE28

Siège social : Lansanaya barrage commune de Matoto.

Téléphone: +224 624 24 93 98/+224 666 39 29 09

Email : alfaguinee28@gmail.com

Tendance